Friedel Bohny-Reiter

Friedel Bohny-Reiter, née Friedel Reiter à Vienne (Autriche-Hongrie) le et morte à Bâle (Suisse) le , est une infirmière suisse d'origine autrichienne de la Croix-Rouge. Notamment affectée au camp de Rivesaltes, elle y a sauvé de nombreux enfants juifs de la déportation et est reconnue Juste parmi les nations en 1990. Son mari August Bohny, rencontré en 1942, reçoit la même distinction pour son action au Chambon-sur-Lignon[1].

Pour les articles homonymes, voir Bohny et Reiter.
Friedel Bohny-Reiter
Biographie
Naissance
Décès
(à 89 ans)
Bâle
Nationalité
Activité
Autres informations
Distinction

Biographie

Ouvrage

  • Journal de Rivesaltes 1941-1942, traduit de l'allemand par Michèle Fleury-Seegmüller, Éditions Zoé, Carouge-Genève, 1993 (ISBN 2-88182-189-8)

Voir aussi

Bibliographie

  • « Bohny-Reiter, Friedel », dans Israel Gutman, Lucien Lazare, Dictionnaire des Justes de France, Jérusalem et Paris, Yad Vashem et Arthème Fayard, (ISBN 2-213-61435-0), p. 103-104.
  • Gérard Bonet, « Bohny-Reiter (Friedel) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises 1789-2011, vol. 1 Pouvoirs et société, t. 1 (A-L), Perpignan, Publications de l'olivier, , 699 p. (ISBN 9782908866414)

Liens externes

Notes et références

  1. Gérard Bonet, « Bohny-Reiter (Friedel) », dans Nouveau Dictionnaire de biographies roussillonnaises 1789-2011, vol. 1 Pouvoirs et société, t. 1 (A-L), Perpignan, Publications de l'olivier, , 699 p. (ISBN 9782908866414)
  • Portail des soins infirmiers
  • Portail de la Seconde Guerre mondiale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.