GNU Assembler

GNU Assembler (aussi appelé gas), est le logiciel assembleur du projet GNU, initialement destiné à compiler le système d'exploitation GNU.

Pour les articles homonymes, voir GAS.

GNU assembler est l'équivalent de la commande as, des systèmes d'exploitation Unix. C'est le back-end par défaut de GCC. Il fait partie du paquet GNU Binutils.

GNU Assembler est multiplate-forme. Il peut assembler pour différents processeurs. C'est un logiciel libre distribué selon les termes de la licence GNU GPL (version 2 puis version 3)[1].

Syntaxe générale

GNU Assembler a une syntaxe générale qui fonctionne de la même manière pour toutes les architectures qu'il utilise. La syntaxe inclut les directives d'assemblage et une méthode pour les commenter.

Critique

Une reproche qui lui est souvent faite est que pour les architectures X86 et X86-64 il utilise la syntaxe AT&T (placer la source avant la destination), plutôt que la syntaxe Intel (placer la destination avant la source, comme dans la plupart des langages évolués) utilisée par la plupart des autres assembleurs. Les dernières versions supportent désormais la syntaxe Intel, il suffit de le spécifier en utilisant l'instruction .intel_syntax[2].

Notes et références

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « GNU Assembler » (voir la liste des auteurs).
  1. GNU GPL V2 constaté dans le fichier COPYING du repertoire /gas de la version 2.16.1a des binutils, et GNU GPL V3 constaté dans le fichier COPYING du repertoire /gas de la version 2.25 des binutils.
  2. Redhat.com - manuals : AT&T Syntax versus Intel Syntax

Voir aussi

Articles connexes

Autres assembleurs

Liens externes

  • Portail des logiciels libres
  • Portail de la programmation informatique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.