Gaetano d'Agata

Gaetano d'Agata (Aci Sant'Antonio, 1883 - 1949) est un photographe italien de paysage surtout actif à Taormine avant la Seconde Guerre mondiale.

Pour les articles homonymes, voir d'Agata.
Gaetano d'Agata
Biographie
Naissance
Décès
Nationalités
Italien (-), Italien ( - )
Activité

Biographie

D'Agata est né à Aci Sant'Antonio, dans la province de Catane. Il arrive très jeune à Taormine où il s'installe, épousant une femme du lieu.

Il voyage en Irlande, Espagne, Inde et aux États-Unis où il ouvre un atelier photographique à New York qui ne reste ouvert qu'un an.

Falzone Barbarò indique que D'Agata est un des proches assistants de Wilhelm von Gloeden à l'apogée de sa carrière, vers les années 1910, certaines photographies signées par D'Agata sont réalisées dans le jardin de Gloeden.

Autour des années du premier conflit mondial, D'Agata ouvre son propre studio que les timbres au dos de ses photographies[1] permettent de situer Corso Umberto, la rue la plus importante de Taormina.

La production commerciale

D'Agata a une des plus importantes productions du paysage pour «carte postale», et de nombreuses photographies de genre sont utilisés pendant plusieurs décennies: charrettes siciliennes, l'Etna, le théâtre grec, les personnages siciliens. Sa production est destinée à répondre à la demande de scènes de genre exigée par le grand public et la presse. Ses images sont diffusées en masse représentant des dizaines de milliers d'exemplaires. Dans ce domaine, D'Agata s'avère être un bon photographe commercial, techniquement à la hauteur de la tâche et du marché qu'il a choisi. Cette production reçoit également des prix, comme l'illustre le fait que ses cartes sont signées « Premiata Fotografia d'Arte G. D'Agata ».

La production de nus masculins

À côté de la production de photographies artistiques de paysages, D'Agata réalise des nus masculins, entre 1920 et 1930, pour lesquels il a une réussite moindre même si de nos jours il existe une demande sur le marché des antiquaires. Le désir d'imiter de manière trop proche l'art de Gloeden nuit aux résultats le privant d'originalité, par exemple, sa plus célèbre image de nu masculin[2] n'est rien d'autre qu'une flagrante imitation d'une des images la plus connue de Gloeden, le Caino.

Bibliographie

  • Falzone Barbarò, Michele, "Il barone di Taormina"; in: Falzone Barbarò, Michele; Miraglia, Marina; Mussa, Italo (a cura di), Le fotografie di von Gloeden, Longanesi, Milan 1980, pp. 21-31.
  • Mirisola, Vincenzo e Vanzella, Giuseppe (a cura di), Sicilia mitica Arcadia. Von Gloeden e la "Scuola" di Taormina, Edizioni gente di fotografia, Palerme 2004, p. 37.

Note

Collections

Galerie

Sources

Compléments

Liens internes

Liens externes

  • Portail de la photographie
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.