Gare de Beernem

La gare de Beernem (en néerlandais station Beernem) est une gare ferroviaire belge de la ligne 50A, de Bruxelles-Midi à Ostende, située sur le territoire de la commune de Beernem, dans la province de Flandre-Occidentale en Région flamande.

Beernem

Ancien bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Beernem
Adresse Place de la Station
8730 Beernem
Coordonnées géographiques 51° 07′ 42″ nord, 3° 19′ 45″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 50A, Bruxelles-Midi à Ostende
Voies 2
Quais 2
Altitude 13 m
Historique
Mise en service 12 août 1838
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale

Elle est mise en service en 1838 par l'administration des chemins de fer de l'État belge. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 13 mètres d'altitude, la gare de Beernem est située au point kilométrique (PK) 80,656 de la ligne 50A, de Bruxelles-Midi à Ostende[1], entre les gares de Maria-Aalter et d’Oostkamp.

Historique

Histoire

La « station de Bloemendael » est mis en service le 12 août 1838[2] par l'administration des chemins de fer de lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la ligne de Gand à Bruges[3]. Bloemendael est alors un hameau de 3 150 habitants, qui dépend de la commune de Beernem dont le chef-lieu est situé sur l'autre rive du canal Gand-Bruges[4].

En 1891, un nouveau bâtiment, de type standard État 1881, est édifié en remplacement de l'édifice précédent[5]. Il s’agissait d’une version agrandie de cette gare, munie d’une aile de cinq travées servant de salle d’attente[6].

En 1901, pour faire face à la nécessité de porter les quais à 200 mètres au lieu de 125, une solution très originale fut expérimentée à Beernem : comme l'un des quais se trouvait entre un passage à niveau et la cour à marchandises, ce qui limitait sa longueur de chaque côté, il fut décidé de réaliser une extension des deux côtés du passage à niveau avec une section de quai en bois munie de roues et de rails de guidage qui pouvait être escamotée sous le reste du quai au moyen d'un treuil pour libérer la chaussée[7]. Ce quai mobile et le passage à niveau ont depuis longtemps disparu.

Nom de la gare

Lors de sa mise en service en 1838, la station est dénommée « Bloemendael » qui est le nom du hameau qu'elle traverse. Le 21 janvier 1896[2] son appellation change pour devenir « Beernem », qui est le nom de la commune[4].

Démolition

Bien que classée[5], la gare de Beernem n’était pas compatible avec la mise à quatre voies de la Ligne 50A entre Bruges et Gand. Elle fut donc démolie en 2017[8]. La gare devrait être réaménagée prochainement avec un nouveau bâtiment[9]. De nombreux réaménagements ont également été réalisés dans le quartier de la gare[9].

Service des voyageurs

Accueil

Gare[10] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte

Beernem est desservie par des trains Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur la ligne commerciale 50A (Bruxelles - Ostende / Blankenberge / Knokke / Zeebrugge) (voir brochure SNCB[11]).

Semaine

Beernem est desservie chaque heure par un train L entre Malines et Zeebrugge-Dorp (Zeebrugge-Strand en été) via Bruges, Gand-Saint-Pierre et Termonde.

De nombreux trains P se rajoutent à cette desserte :

  • deux trains P rapides entre Ostende et Scharbeek (Bruxelles) le matin, dans l'autre sens le soir ;
  • deux trains P entre Bruges et Gand-Saint-Pierre le matin, un autre vers midi et un l'après-midi ;
  • un train P entre Gand-Saint-Pierre et Bruges le matin, un autre vers midi et trois en fin d'après-midi.

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[10]. Des bus desservent la gare[10].

Projet et travaux

Dans le cadre du doublement de la ligne, la gare de Beernem va être totalement réaménagée de 2012 à 2014. Un nouveau bâtiment doit remplacer celui de la gare[12].

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 17/40 (3,63 Mo) (consulté le 20 juin 2012).
  2. (nl) Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Beernem lire (consulté le 20 juin 2012)
  3. (nl) Archives Pandora, 50A Brussel Zuid - Oostende lire (consulté le 20 juin 2012).
  4. Joseph Duplessy, Le Guide indispensable du voyageur sur les chemins de fer de la Belgique, Eugène Landoy, 1845, p. 243 lire (consulté le 20 juin 2012).
  5. (nl) Site Inventaris Onroerned Erfgoed, Voormalig station "Bloemendaele", sinds 1897 het station Beernem (ID: 89078) : Beernem lire (consulté le 20 juin 2012).
  6. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique, tome I : 1835 - 1914, Turnhout, Brepols, , p. 74-76 et 79-81
  7. M. L. De Nys, « Chariot formant trottoir au droit des passages à niveau situés près des bâtiments de recettes », Revue Générale des Chemins de fer et des Tramways, , p. 341-344
  8. (nl-BE) « Beernem: afbraak stationsgebouw », sur Infrabel (consulté le 16 avril 2018).
  9. (nl-BE) « Station tegen de vlakte, nu wachten op nieuwbouw », hln.be, (lire en ligne, consulté le 16 avril 2018).
  10. Site SNCB Mobility : Beernem lire (consulté le 19 juin 2012).
  11. « Brochures de ligne », sur www.belgiantrain.be (consulté le 5 juillet 2019)
  12. Site Infrabel, Réaménagement de la gare de Beernem, dans Quels travaux réalise Infrabel ? 3e et 4e voie entre Aalter et Beernem, lire (consulté le 20 juin 2012).

Voir aussi

Bibliographie

  • (nl) D. Bonamie, « Het industrieel-archeologische erfgoed van Beernem, Oedelem en Sint-Joris-ten-Distel », dans Bos en Beverveld, jaarboek 1996, pp. 122-123
  • (nl) E. Van Wonterghem, « Sporend van Bloemendale naar Beernem », dans Bos en Beverveld, jaarboek 1999, pp. 117-134
  • (nl) H. De Both, « Stationsarchitectuur », dans België. Deel 1. 1835-1914, 2002, p. 75

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Malines
ou Termonde
Aalter L
(en semaine)
Oostkamp Zeebrugge-Dorp
ou Zeebrugge-Strand
ou Bruges
Gand-Saint-Pierre Aalter L
(week-ends et fériés)
Oostkamp Zeebrugge-Dorp
ou Zeebrugge-Strand
ou Bruges
Schaerbeek Landegem P
(en semaine)
Oostkamp Ostende
Gand-Saint-Pierre Aalter P
(en semaine)
Bruges
ou Bruges
Bruges
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Flandre-Occidentale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.