Gare de Berlin-Spandau

La gare de Berlin-Spandau est l'une des cinq grandes gares berlinoises reliant différents moyens de transport ferroviaires des lignes nationales (Intercity-Express, Intercity / EuroCity), des lignes régionales (Interregio-Express, Regional-Express, Regionalbahn) et du S-Bahn. Située à l'extrême ouest de la ville dans le quartier de Spandau, aux lignes ferroviaires de Berlin à Hambourg et de Berlin à Hanovre, la gare est construite sur l'ancien site de la station de Spandau West ouverte en 1910. Un nouveau bâtiment voyageurs conçu par les architects Gerkan, Marg & Partners est mis en service en 1998[1].

Berlin-Spandau

Vue de la gare depuis la mairie de Spandau.
Localisation
Pays Allemagne
Commune Berlin
Quartier Spandau
Coordonnées géographiques 52° 32′ 05″ nord, 13° 11′ 48″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Deutsche Bahn
Services Intercity-Express, Intercity / EuroCity
Interregio-Express, Regional-Express, Regionalbahn
S-Bahn
Caractéristiques
Voies 6
Quais 3 quais centraux
Altitude 41 m
Historique
Mise en service
Architecte Gerkan, Marg & Partners
Correspondances
Métro Rathaus Spandau
Bus oui
Taxis oui
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Géolocalisation sur la carte : Berlin

Une grande partie des trains grandes lignes arrivant à Berlin de l'Ouest y passent et environ 45 000 passagers y transitent quotidiennement. La gare est également reliée au métro de Berlin et au réseau de bus.

Situation ferroviaire

Histoire

Les chemins de fer de Berlin en 1871.

La gare ouvre en 1871 comme point de départ du chemin de fer de Berlin à Lehrte (de), près de Hanovre. Elle permet une correspondance avec la ligne de Berlin à Hambourg, ouverte en 1846. Le 1er octobre 1890, elle est fermée au trafic de passagers, qui est transféré à la station Spandau-Voyageurs (« Spandau Personenbahnhof ») de la ligne Berlin-Hambourg, et rebaptisée « Gare de marchandises de Spandau » (« Spandau Güterbahnhof »). L'emplacement de la gare de passagers est repris par un centre commercial, les Arcades de Spandau, et un restaurant, le Stadtpark, qui fermera définitivement en 1966. Le 15 juillet 1910, une gare de passagers Spandau-Banlieue (« Spandau Vorortbahnhof ») est ouverte, renommée la même année Spandau-Ouest (« Spandau West »), proche du nouvel hôtel de ville de Spandau. Un tunnel la relie à la petite gare du chemin de fer du Pays de la Havel, en service depuis 1893. Le 23 août 1928, la ligne de banlieue est rattachée au réseau du S-Bahn de Berlin, électrifié au cours des années 1930. Pendant la guerre et l'après-guerre, elle connaît les vicissitudes de l'histoire du S-Bahn de Berlin.

En 1945, Spandau est rattaché à la zone d'occupation occidentale qui deviendra Berlin-Ouest. En 1961, la construction du mur de Berlin vient interrompre le trafic vers Falkensee et Berlin-Staaken. Il reprend de façon intermittente mais prend fin en 1980 à la suite de la grève de la Deutsche Reichsbahn est-allemande. Une nouvelle ligne de S-Bahn est ouverte en 1984 et établit une correspondance avec la Ligne 7 du métro de Berlin dotée d'une station à Spandau-Hôtel de ville (« U-Bahnhof Rathaus Spandau »).

Après la réunification allemande, la construction d'une nouvelle gare de S-Bahn est confiée en 1993 à l'architecte espagnol Santiago Calatrava Valls. Après des difficultés financières, le chantier est repris en 1996 par le cabinet allemand Gerkan, Marg und Partner. Le premier quai est ouvert le 21 mai 1997 et la gare de S-Bahn entre en service le 30 décembre 1998.

La gare de Spandau la nuit en 2012. En arrière-plan, la tour de l'hôtel de ville.

Service des voyageurs

Accueil

Dessertes

Grandes lignes

LigneVilles étapes
ICE 10Gare centrale de BerlinBerlin-SpandauHanovreHammDortmundDuisbuorgDüsseldorf (– Cologne Messe/Deutz Aéroport de Cologne/Bonn)
ICE 11HambourgGare centrale de BerlinBerlin-SpandauLeipzigErfurtFrancfort-sur-le-MainStuttgartMunich
ICE 12 Gare centrale de BerlinBerlin-SpandauBrunswickGöttingenCassel-WilhelmshöheFrancfort-sur-le-MainMannheimFribourgBâle CFF
ICE 13 Gare de l'Est (Berlin)Berlin-SpandauBrunswickCassel-WilhelmshöheGare du midi de FrancfortGare de l'aéroport de Francfort
ICE 18HambourgBerlin-SpandauGare centrale de BerlinHalle-sur-SaaleErfurtNurembergIngolstadt/AugsbourgMunich
ICE 28HambourgBerlin-SpandauGare centrale de BerlinLeipzigHalle-sur-SaaleErfurtNurembergMunich
EC 27(HambourgBerlin-Spandau –) Gare centrale de BerlinDresdePragueBrno (– Budapest-Keleti)
IC 32Berlin SüdkreuzGare centrale de BerlinBerlin-SpandauHanovreDortmundDuisbuorgCologneCoblenceMannheimStuttgart (– LindauInnsbruck)
IC 77Gare centrale de BerlinBerlin-SpandauWolfsbourgHanovreOsnabrückAmersfoortAmsterdam

Lignes régionales

LigneVilles étapes
IRE Gare de l'Est (Berlin)Berlin-SpandauStendalSalzwedelUelzenLunebourgHambourg
RE2 WismarSchwerinWittenbergeNeustadt (Dosse)Berlin-SpandauGare de l'Est (Berlin)Königs WusterhausenLübbenCottbus
RE4 JüterbogLudwigsfeldeTeltowBerlin SüdkreuzBerlin Potsdamer PlatzBerlin-SpandauDallgow-DöberitzWustermarkRathenow
RE6 Berlin GesundbrunnenBerlin-SpandauHennigsdorfNeuruppinWittstock/DossePritzwalkWittenberge
RB10 Berlin SüdkreuzBerlin Potsdamer PlatzGare centrale de BerlinBerlin JungfernheideBerlin-SpandauFalkenseeNauen
RB13 Berlin JungfernheideBerlin-SpandauDallgow-DöberitzWustermark
RB14 Aéroport de Berlin-SchönefeldBerlin AlexanderplatzGare centrale de BerlinBerlin Zoologischer GartenBerlin-CharlottenburgBerlin-SpandauFalkenseeNauen

S-Bahn

Intermodalité

Le versant nord avec accès au métro.

Métro

La gare est desservie par la ligne 7 au terminus de Rathaus Spandau, mise en service déjà le , qui est situé tout près de l'entrée nord à côté de la mairie de Spandau. La gare de métro n'était pas renommée après l'inauguration de la station ferroviaire en 1998.

Bus

La gare est aussi desservie par les lignes 32, 37, 45 ; X33, 130, 134, 135, 136, 137, 236, 237, 337, 638 et 671.

Notes et références

  1. Site Structurae, Gare de Berlin-Spandau, lire (consulté le 9 juillet 2013).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer
  • Portail de Berlin
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.