Gare de Deinze

La gare de Deinze (en néerlandais station Deinze) est une gare ferroviaire belge de la ligne 75, de Gand-Saint-Pierre à Mouscron (frontière), située à proximité du centre de la ville de Deinze dans la province de Flandre-Orientale en Région flamande.

Deinze

Bâtiment voyageurs de 1983 et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Deinze
Quartier centre-ville
Adresse Rue de la Station
98000 Deinze
Coordonnées géographiques 50° 58′ 41″ nord, 3° 32′ 06″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
SNCB-Holding
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Omnibus (L)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 75, Gand-Saint-Pierre à Mouscron (frontière)
73, Deinze à La Panne (frontière)
Voies 5
Quais 3 (dont deux centraux)
Altitude 10 m
Historique
Mise en service 22 septembre 1839
Fermeture 1992
service des marchandises
Architecte Dirk Servaes (bv 1983)
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Orientale

Elle est mise en service en 1839 par l'administration des chemins de fer de l'État-Belge. Elle est reconstruite et réaménagée suivant un nouveau concept en 1983. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC), Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 15 m d'altitude, la gare de Deinze est située au point kilométrique[1] (PK) 15,383 de la ligne 75, de Gand-Saint-Pierre à Mouscron (frontière), entre les gares ouvertes de De Pinte et de Waregem. Gare de bifurcation, elle est l'origine de la ligne 73, de Deinze à La Panne (frontière), avant la gare d'Aarsele.

Intérieur de la gare.

Histoire

La station de Deynze[2] est mise en service le par l'administration des chemins de fer de l'État-Belge, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation la section de De Pinte à Courtrai[3].

Elle devient une gare de bifurcation avec la mise en service de la section de Deinze à Tielt, le , par la Société des chemins de fer de la Flandre-Occidentale[4]. Pour remplacer les installations provisoires, un « bâtiment de recettes »[5] et une halle à marchandises sont construits[2]. La ligne de Tielt est ouverte à l'exploitation sur la totalité de son tracé entre Deinze et Adinkerke le [4].

Durant la première Guerre mondiale les Allemands détruisent le bâtiment des recettes ; un bâtiment sans étage au style rustique est édifié en remplacement après la guerre[6].

Le nom de la gare évolue, il devient Deinze le premier [2].

Le , on ouvre les nouvelles installations de la gare, qui remplacent le bâtiment des années 1920. Elle est due à l'architecte Dirk Servaes, qui s'est inspiré du concept développé pour la gare de Tiburg aux Pays-Bas. Cette architecture utilisée également pour les gares de Genk et de Roulers, sera abandonnée par la SNCB car les voyageurs se plaignent des nombreux courants d'air[7].

Le service des marchandises, en gare de Deinze est fermé, en 1992[3].

En , elle devient, d'après Infrabel, la première gare belge dont 90 % de l'alimentation électrique est fournie par 207 panneaux solaires installés sur les auvents protégeant les quais[8]. Selon Luc Pecceu, ingénieur d'Infrabel, la production qui peut aller jusqu'à 44 kW ne servira pas seulement à l'éclairage, mais lorsqu'il y aura un « nombre suffisant d'heurs d'ensoleillement » il est prévu que le la signalisation (sur un tronçon de 40 km) et les systèmes de détection permettant la commande des passages à niveau seront alimentés par cette énergie verte. Electrawinds, propriétaire des panneaux, loue l'emplacement à Infrabel qui rachète le courant produit. Un système automatique commute l'alimentation sur le réseau lorsque la production solaire est insuffisante[9].

Service des voyageurs

Accueil

Gare[10] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours et est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite. Un buffet est présent en gare.

Un souterrain permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre.

Desserte

Deinze est desservie par des trains InterCity (IC), Omnibus (L) et d’Heure de pointe (P) de la SNCB, qui effectuent des missions sur les lignes commerciales : 75 (Gand - Mouscron - Lille-Flandres) et 73 (La Panne - Gand) (voir brochures SNCB[11]).

Semaine

La desserte comprend deux relations cadencées à l’heure :

Il existe également plusieurs trains supplémentaires :

  • un unique train IC-04 circulant entre Anvers-Central et Courtrai (vers minuit)
  • deux trains ICT entre Bruxelles-Nord et La Panne (durant les vacances)
  • deux trains P de Poperinge à Schaerbeek (le matin)
  • deux trains P de La Panne à Schaerbeek (le matin)
  • trois trains P de Courtrai à Gand-Saint-Pierre (le matin)
  • un unique train P de La Panne à Gand-Saint-Pierre (le matin)
  • un train P de Gand-Saint-Pierre à Courtrai (le matin), un autre vers midi et trois autres l’après midi
  • deux trains P de Schaerbeek à Poperinge (l’après-midi)
  • deux trains P de Schaerbeek à La Panne (l’après-midi)
  • un train P de Gand-Saint-Pierre à La Panne (l’après-midi)
  • un train P de Gand-Saint-Pierre à Lichtervelde (l’après-midi)

Week-end et fériés

Deinze est desservie par les trains suivants :

  • des trains IC-29 entre La Panne et Landen
  • des trains L entre Courtrai et Malines, via Gand
  • deux trains IC-04 de Gand-Saint-Pierre à Courtrai (après minuit)

Le dimanche soir en période scolaire, deux trains P sont mis en circulation :

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés. Elle est desservie par des bus De Lijn.

Galerie de photos

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 22/40 (3,63 Mo) (consulté le 28 avril 2012).
  2. (nl) Site Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Deinze lire (consulté le 4 mai 2012).
  3. (nl) Site Archive Pandora, 75 Gent St Pieters - Kortrijk - Lille (F) lire (consulté le 28 avril 2012).
  4. (nl) Site Archive Pandora, 73 Deinze - Adinkerke lire (consulté le 4 mai 2012).
  5. Nom donné au bâtiment voyageurs à cette époque en Belgique.
  6. « Les gares belges d'autrefois. Staion van Deinze / La gare de Deinze. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le 11 mai 2019)
  7. Seul paragraphe repris de l'article en néerlandais : station Deinze (pas trouvé sources en français, le 4 mai 2012)
  8. Site RTL Info, Des panneaux solaires alimentent la gare de Deinze, article du 31 août 2011 lire (consulté le 4 mai 2012
  9. Site Electrawinds, Communiqué de presse : La gare de Deinze alimentée en électricité par Electrawinds, 2011 lire (consulté le 4 mai 2012).
  10. Site SNCB Mobility : Deinze lire (consulté le 28 avril 2012).
  11. « Brochures de ligne | Téléchargez votre brochure horaire au format pdf », sur www.belgiantrain.be (consulté le 22 août 2019)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Courtrai
ou Ostende
Waregem IC
(en semaine)
De Pinte Welkenraedt
ou Louvain
ou Schaerbeek
ou Gand-Saint-Pierre
La Panne Tielt IC
(en semaine)
De Pinte Anvers-Central
La Panne Tielt IC
(saisonnier : l'été)
De Pinte Gand-Saint-Pierre
La Panne Tielt IC
(week-ends et fériés)
De Pinte Landen
Courtrai Courtrai IC Waregem Anvers-Central
Courtrai Waregem L
(week-ends et fériés)
De Pinte Malines
ou Termonde
ou Gand-Saint-Pierre
La Panne Tielt ICT
(saisonnier : l'été)
De Pinte Bruxelles-Nord
La Panne Tielt P
(en semaine)
De Pinte Schaerbeek
La Panne
ou Lichtervelde
Tielt P
(en semaine)
De Pinte Gand-Saint-Pierre
Poperinge Waregem P
(en semaine)
Gand-Saint-Pierre Schaerbeek
Courtrai Waregem P
(en semaine)
Gand-Saint-Pierre Gand-Saint-Pierre
Poperinge Waregem P
(week-ends et fériés)
De Pinte Sint-Joris-Weert
La Panne Tielt P
(week-ends et fériés)
De Pinte Louvain
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Flandre-Orientale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.