Gare de Heist

La gare de Heist (en néerlandais station Heist) est une gare ferroviaire belge de la ligne 51B, de Y Dudzele à Knokke, située à Heist, section de la commune de Knokke-Heist, dans la province de Flandre-Occidentale en Région flamande.

Heist (ancien. Heyst)

Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Commune Knokke-Heist
Section Heist
Adresse M. Lippensplein
88300 Knokke
Coordonnées géographiques 51° 20′ 02″ nord, 3° 14′ 21″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 51A, Y Blauwe Toren à Zeebrugge-Strand
Voies 2
Quais 2
Altitude 6 m
Historique
Mise en service 22 juillet 1868
Correspondances
Tram et bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale

Elle est mise en service en 1868 par la Compagnie du chemin de fer de Bruges à Blankenberghe avant d'être reprise par l'administration des chemins de fer de l'État belge en 1876 et déplacée d'environ 600 mètres vers le Sud en 1951. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB) desservie par des trains InterCity (IC) et Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 6 mètres d'altitude, la gare de Heist est située au point kilométrique (PK) 10,800 de la ligne 51B, de Y Dudzele à Knokke[1], entre les gares de Bruges-Saint-Pierre et de Duinbergen.

Intérieur de la gare

Historique

Histoire

La station de « Heyst » est mise en service le 22 juillet 1868[2] par la Compagnie du chemin de fer de Bruges à Blankenberghe, lorsqu'elle ouvre à l'exploitation le prolongement jusqu'à Heist par la « digue du comte Jean »[3], de sa ligne de Bruges à Blankenberge[4]. Elle est installée au croisement de la rue du Kursaal et du boulevard Léopold II[5], les installations comprennent des bâtiments provisoires en bois. Gare terminus, elle est desservie par des trains venant de Bruges via Blankenberge et Zeebruges.

Les installations, toujours provisoires, sont reprises en 1878, comme la ligne, par l'administration des chemins de fer de l'État belge. La création du port de Zeebruges réalisée au début des années 1900 nécessite la création d'une nouvelle ligne directe entre Bruges et Zeebruges, mise en service en 1906. Les trains voyageurs desservant Heyst ne passent plus par Blankenberge qui est maintenant située sur la ligne de Bruges à Heyst via Zeebrugge[6].

Station d'échange avec le tramway à vapeur vicinal, Heyst devient une gare de passage, lors du prolongement de la ligne jusqu'à Knokke le 29 juin 1920[7].

Le 15 décembre 1951, est inaugurée la nouvelle gare située sur un nouveau tracé en limite sud de la station balnéaire[8].

Au début des années 1980, l'agrandissement du port de Zeebruges, avec la création de bassins en amont des écluses, nécessite une nouvelle évolution des lignes. Le 31 mai 1883 est inaugurée la ligne 51B de (Bruges) Y Dudzele à Knokke via Heist[6].

Nom de la gare

Le nom de la gare alterne entre français et flamand : lors de l'ouverture de la station elle est appelée « Heyst » ou « Heyst-sur-Mer », puis devient officiellement « Heist » le 1er février 1938[2].

Service des voyageurs

Accueil

Gare[9] SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichets, ouvert tous les jours. Des aménagements, équipements et services sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite.

Desserte

Heist est desservie par des trains InterCity (IC) en relation horaire cadencée et, uniquement en semaine, par des trains d’heure de pointe (P) de la SNCB (voir brochure de ligne[10]). Des trains supplémentaires (ICT), à destination de Blankenberge, peuvent être mis en circulation pendant la saison touristique.

La desserte comprend

  • des trains IC entre Knokke et Bruxelles-National-Aéroport (en semaine et les weekends) les deux derniers de la soirée ne vont pas plus loin que Bruges
  • quatre trains P entre Knokke et Bruges (en semaine, en début de journée)
  • deux trains P entre Bruges et Knokke (en semaine, en début d'après-midi)
  • deux trains P entre Bruges et Knokke (en semaine, en début de soirée)

Durant certains jours de congés, des trains supplémentaires (ICT) desservent Heist et sont répartis sur toute la journée dans chaque sens[10].

  • neuf trains entre Bruges et Knokke (en semaine et les weekends)
  • neuf trains entre Knokke et Brugge (en semaine et les weekends)

Intermodalité

Un parc pour les vélos et un parking pour les véhicules y sont aménagés[9]. Elle est desservie par des bus[9], la station du tramway de la côte belge est située à environ 700 mètres au nord à proximité de l'emplacement de la première gare.

Notes et références

  1. Infrabel, document de référence du réseau 09/12/2011, annexe E.01, Distances entre gares et nœuds, p. 18/40 (3,63 Mo) (consulté le 23 juin 2012).
  2. (nl) Yvette Schenkel-Latoir, Jan Schenkel & Marijke Moortgat-Schenkel, Heist lire (consulté le 23 juin 2012)
  3. Belgique Chambre des Représentants, « Exhaussement et renforcement de la digue du Comte Jean », dans Recueil des pièces imprimées par ordre de la Chambre des Représentants, Volume 3, 1965 p. 12 lire (consulté le 24 juin 2012).
  4. (nl) Archive Pendora, ligne 51 Brugge - Blankenberge - Heist lire (consulté le 23 juin 2012)
  5. Site gallica.bnf.fr, Plan de Heyst sur mer, édité avec le concours de Mr Jean Stockx, 1913 (domaine public) voir (consulté le 24 juin 2012)
  6. Site belrail.be, Ligne 51 / 51A / 51B lire (consulté le 24 juin 2012)
  7. Site archive Pandora, ligne 51B Y Dudzele - Knokke lire (consulté le 24 juin 2012).
  8. (nl) Sincfala - Museum van de Zwinstreek, Treub - 1920 - Brugge-Knokke : Station van Heist lire (consulté le 23 juin 2012).
  9. Site SNCB Mobility : Heist lire (consulté le 23 juin 2012).
  10. « Brochure Ligne 50A : Bruxelles-Midi - Ostende ; Ligne 51 : Bruges - Blankenberge ; Ligne 51A : Bruges - Knokke », sur http://www.belgianrail.be/, (consulté le 10 mai 2018)

Voir aussi

Articles connexes

Lien externe


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Bruxelles-National-Aéroport
ou Bruges
Bruges IC Duinbergen Knokke
Bruges Bruges P
(en semaine)
Duinbergen Knokke
Bruges Bruges ICT Duinbergen Knokke
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la Flandre-Occidentale
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.