Gare de Martinrive

La gare de Martinrive est une ancienne gare ferroviaire belge de la ligne 42, de Rivage à Gouvy-frontière, située sur le territoire de la commune d'Aywaille, en Région wallonne dans la province de Liège.

Martinrive
Localisation
Pays Belgique
Commune Sprimont
Coordonnées géographiques 50° 28′ 46″ nord, 5° 38′ 23″ est
Gestion et exploitation
Exploitant Gare non desservie
Caractéristiques
Ligne(s) 42, Rivage à Gouvy-frontière
Voies 2
Quais 0
Historique
Mise en service 20 janvier 1885
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Elle est mise en service en 1885 par l'État belge. Elle est désormais fermée et démolie.

Situation ferroviaire

La gare de Martinrive se trouve entre les gares de Liotte (fermée) et d'Aywaille (ouverte).

Histoire

La station de Martinrive est mise en service le 20 janvier 1885 par les Chemins de fer de l'État belge, lorsqu'ils ouvrent à l'exploitation la section de Rivage à Stoumont[1] de la ligne de l’Amblève.

Bâtiment de la gare

Toutes les gares de la nouvelle section entre Rivage et Trois-Ponts étaient du même modèle et appartiennent à une série identique érigée uniquement pour la ligne de l'Amblève[2].

Il s'agit d'un bâtiment conforme aux directives de 1880 avec

La gare de Martinrive était identique à celle de Liotte.
  • une aile basse à toit sous bâtière de 5 ou 7 travées servant de salle d'attente, de salle des pas perdus et (parfois) de magasin pour les colis
  • un corps central de deux étages sous bâtière servant de bureau, de guichet et de logement de fonction pour le chef de gare
  • une aile de service à toit plat abritant la cuisine, la buanderie et la toilette

Les gares de la ligne de l'Amblève sont construites en pierre locale avec de la pierre bleue pour les soubassements, les consoles des fenêtres du premier étage, les dés qui ornent l'angle et le centre de chaque ouverture et l'ornement des pilastres d'angle.

Les pignons sont ornés d'une frise de pierre et ceux du corps central possèdent une paire de fenêtres géminées avec des dés de pierre bleue.

La gare de Martinrive possède une aile basse de sept travées disposée à droite du corps central[2] et le magasin à colis était disposé dans cette aile.

Installations

Elle disposait de deux voies à quai pour les voyageurs reliées par un souterrain (comblé) qui servaient également au transit des trains. Elle était équipée d'une cour à marchandises et d'embranchements vers deux carrières de pierre locales

Le magasin à colis étant disposé dans une aile de la gare, il n'y a donc pas eu de halle à marchandises.

Après la fermeture de la cour à marchandises de Martinrive, les trains venus des carrières étaient expédiés à Aywaille pour triage et pesage.

Fermeture

La gare de Martinrive est désormais fermée et le bâtiment a été démoli.

Patrimoine ferroviaire

La ferme-château du moulin de Martinrive a récupéré la plaque métallique portant le nom de la gare et l'a installé sur sa façade[3], visible depuis la voie ferrée.

Notes et références

  1. Site aywaille1.be, Jacques Schoumakers, La seconde gare de la ligne : Aywaille, l'une des plus importantes, lire (consulté le 3 mars 2012).
  2. Hugo De Bot, Architecture des gares en Belgique - 1835-1914, Turnhout, Brepols, , p. 88-91
  3. « Moulin de Martinrive », sur accueilchampetre.be (consulté le 25 avril 2019) ; cf. cette photo [image].

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer
  • Portail de la province de Liège
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.