Gare de Mersch

La gare de Mersch est une gare ferroviaire luxembourgeoise de la ligne 1, de Luxembourg à Troisvierges-frontière, située près du centre ville de Mersch sur le territoire de la commune du même nom, dans le canton de Mersch.

Mersch

Bâtiment voyageurs et entrée de la gare.
Localisation
Pays Luxembourg
Commune Mersch
Adresse Rue de la Gare
L-7535 Mersch
Coordonnées géographiques 49° 45′ 07″ nord, 6° 06′ 38″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire État luxembourgeois
Exploitant CFL
Services CFL : RE et RB
(lignes commerciales : 10, 10-60)
SNCB : IC
Caractéristiques
Ligne(s) 1, Luxembourg - Troisvierges-frontière
Voies 3 (+ voie de service)
Quais 2 (dont 1 central)
Altitude 223 m
Historique
Mise en service 21 juillet 1862
Correspondances
RGTR 290 295 340 400 402 403
405 409 416 419 431 437
445 800 810
Géolocalisation sur la carte : Luxembourg
Géolocalisation sur la carte : Canton de Mersch

Elle est mise en service en 1862 par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, l'exploitant des lignes de la Société royale grand-ducale des chemins de fer Guillaume-Luxembourg. C'est une gare de la Société nationale des chemins de fer luxembourgeois (CFL).

Situation ferroviaire

Établie à 223 mètres d'altitude, la gare de Mersch est située au point kilométrique (PK) 34,735 de la ligne 1 de Luxembourg à Troisvierges-frontière, entre les gares de Lintgen et Cruchten[1].

intérieur de la gare.

Histoire

La station de Mersch est mise en service par la Compagnie des chemins de fer de l'Est, l'exploitant des lignes de la Société royale grand-ducale des chemins de fer Guillaume-Luxembourg, lors de l'ouverture à l'exploitation de la section de Luxembourg à Ettelbruck le [2],[3]. Qualifié de gros bourg, Mersch qui compte alors 2 500 habitants était à l'époque la cinquième station de la ligne[4].

Service des voyageurs

Accueil

Gare CFL, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet et salle d'attente. Des services sont proposés, notamment l'enregistrement des bagages et un guichet des objets trouvés. La gare abrite également un buffet, une boutique de presse et un tabac. Elle est équipée d'un automate pour l'achat de titres de transport. Un souterrain équipé d'ascenseurs permet la traversée des voies et le passage d'un quai à l'autre[5]. La gare de Mersch est une des premières gares de la ligne du Nord disposant d'aménagements pour les personnes à mobilité réduite.

Le guichet de la gare sera fermé le dans le cadre de l’application de la gratuité des transports luxembourgeois (hors 1re classe et trains transfrontaliers)[6].

Desserte

Mersch est desservie par des trains InterCity (IC), Regional-Express (RE) et Regionalbunn (RB) qui exécutent les relations suivantes[5],[7] :

Intermodalité

Un parc pour les vélos (5 places) et un parking pour les véhicules (272 places) y sont aménagés[5]. La gare possède un parking à vélo sécurisé mBox de 32 places[8],[9]. La gare est desservie par de nombreuses lignes du Régime général des transports routiers : 290, 295, 340, 400, 402, 403, 405, 409, 416, 419, 431, 437, 445, 800 et 810.

Une station du service d'autopartage Flex y est implantée[10].

Notes et références

  1. « Ligne 1 : Luxembourg - Troisvierges-frontière », dans Administration des chemins de fer, Réseau ferré luxembourgeois : Document de référence du réseau 2015 (version 2.0), Luxembourg, Ministère du développement durable et des infrastructures : département des transports, (lire en ligne [PDF]), Annexe 3A, p. 4-7.
  2. Alphonse Courtois, « Société royale grand-ducale des chemins de fer Guillaume-Luxembourg », dans Manuel des fonds publics et les sociétés par actions, Garnier frères, 1863, pp. 532-534 intégral (consulté le 22 février 2012).
  3. « Ligne Luxembourg - Ettelbruck - Troisvierges - Frontière belge », sur http://www.rail.lu (consulté le 10 octobre 2018)
  4. Auguste Morel, « De Luxembourg à Ettelbruck, à Diekirch, à Spa et à Aix-la-Chapelle », dans De Paris a Cologne, a Bruxelles, a Senlis, a Laon, a Dinant, a Givet, a Luxemburg, a Trèves, a Maestricht: itinéraire descriptif et historique, Libr. de L. Hachette et Cie., 1864 p. 379 intégral (consulté le 21 février 2011).
  5. CFL, « Mersch », nos gares, sur http://www.cfl.lu/ (consulté le 20 décembre 2014).
  6. « La plupart des guichets CFL du pays vont disparaître dès le 1er mars 2020 », sur https://5minutes.rtl.lu, (consulté le 5 août 2019)
  7. CFL, « Carte du réseau », sur cfl.lu (consulté le 11 décembre 2017) ; cette page permet également l'accès aux fiches horaires réactualisées.
  8. « mBox », sur https://www.mobiliteit.lu (consulté le 28 juillet 2017).
  9. « Set de données mBox du Géoportail luxembourgeois », sur http://map.geoportail.lu (consulté le 28 juillet 2017).
  10. Jean-Michel Hennebert, « Les CFL apportent leur pierre à «la nouvelle mobilité» », sur http://paperjam.lu, (consulté le 15 juin 2018)

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Luxembourg Pfaffenthal-Kirchberg IC Ettelbruck Liers
ou Liège-Guillemins
Luxembourg Luxembourg
ou Walferdange
RE Ettelbruck Troisvierges
ou Gouvy
Rodange Walferdange RE Ettelbruck Troisvierges
Luxembourg Lintgen RB Cruchten Diekirch
  • Portail du chemin de fer
  • Portail du Luxembourg
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.