Gare de Treignes

La gare de Treignes est une gare ferroviaire belge de la ligne 132 de Charleroi à Treignes (frontière), située à Treignes, sur le territoire de la commune belge de Viroinval en région wallonne dans la province de Namur.

Treignes

L'ancien bâtiment voyageurs et autorail.
Localisation
Pays Belgique
Commune Viroinval
Section Treignes
Coordonnées géographiques 50° 05′ 26″ nord, 4° 40′ 57″ est
Gestion et exploitation
Exploitant CFV3V
Services Train touristique
Caractéristiques
Ligne(s) 132 Charleroi - frontière
Voies 3 (+ voies de service)
Quais 2 (1 central et 1 latéral)
Altitude 127 m
Historique
Mise en service 15 juin 1854
Fermeture 29 septembre 1963 (trafic voyageurs)
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Province de Namur

Mise en service en 1854 Société du chemin de fer de l'Entre-Sambre-et-Meuse, elle est fermée au service des voyageurs depuis 1963.

Réaffectée en musée ferroviaire elle est également la gare terminus du chemin de fer touristique exploité par le Chemin de fer à vapeur des Trois Vallées (CFV3V).

Situation ferroviaire

Établie à 127 mètres d'altitude, la gare de Treignes est située au point kilométrique (PK) 60,00 de la ligne 132 de Charleroi à la frontière française (Vireux-Molhai), après la gare fermée de Vierves. Elle est la gare terminus de la section exploitée uniquement par le chemin de fer touristique depuis Mariembourg.

Histoire

La Société du chemin de fer de l'Entre-Sambre-et-Meuse inaugure le tronçon de Mariembourg à la frontière française le [1], cette même année la compagnie fusionne et la nouvelle entité prend le nom de Grand Central Belge. Au début de l'exploitation Treignes dispose d'une simple halte, la gare frontière étant établie à Vierves. L'État belge reprend la ligne le [1].

En 1902 l'importance du trafic nécessite une refonte de la gare qui devient la gare frontière de la ligne. On construit un important bâtiment voyageurs faisant également office de poste de douane. Il s’agit d’une variante des gares standards du plan type 1895.

Le trafic voyageurs est fermé le sur la section de Mariembourg à la frontière. Le trafic marchandise ferme le et le tronçon de la frontière à Vireux-Molhain est déferrée en 1975[1].

Patrimoine ferroviaire

Train touristique

La section de Mariembourg à Treignes, qui a conservé sa voie ferrée, retrouve une activité ferroviaire avec le Chemin de fer à vapeur des Trois Vallées (CFV3V) qui inaugure officiellement sa ligne le [2], après avoir effectué une première circulation avec la locomotive MF91 le .

Musée du chemin de fer à vapeur

En 1994[3] l'association CFV3V ouvre un musée du chemin de fer à vapeur. La collection présentée sur quatre voies ferrées, comporte notamment d'anciennes locomotives à vapeur, mais aussi des autorails et des voitures à voyageurs.

Ancien bâtiment voyageurs

L'Université libre de Bruxelles[4] l'a acheté en 1972. Elle y a installé un laboratoire appelé Centre de l'environnement Paul Brien. Le bâtiment a aussi été utilisé comme lieu d'exposition de l'écomusée du Viroin[5].

En aout 2015, L'ULB a annoncé son intention de céder le bâtiment. [6]. Faute d'acquéreur, le bourgmestre de Viroinval tente de rassembler plusieurs associations autour d'un projet commun, dévoilé en [7].

Notes et références

  1. Site officiel CFV3V, rubrique : l'historique lire en ligne (consulté le 9 mai 2011).
  2. Didier Mosseray, Le chemin à vapeur des trois Vallées et son musée du chemin de fer (Mariembourg - Treignes), dans Les Cahiers de l'Urbanisme n° 4041, septembre 2002 extrait en ligne (consulté le 9 mai 2011).
  3. Site ville de Treignes, rubrique : Le musée du chemin de fer à vapeur lire en ligne (consulté le 9 mai 2011).
  4. ULB, Site de Treignes lire en ligne (consulté le 9 mai 2011).
  5. Sité ecomusée du viroin, L'ULB à Treignes lire en ligne (consulté le 9 mai 2011).
  6. « La gare de Treignes est à vendre », sur www.rtbf.be (consulté le 1er avril 2019)
  7. « Des logements et un espace inter-services occuperont bientôt la gare de Treignes », sur www.canalc.be (consulté le 1er avril 2019)

Voir aussi

Bibliographie

  • Guy Ittelet, « Mariembourg/Treignes : Festival de la vapeur Une cavalcade de matériel ferroviaire en vedette », Le Soir, , p. 18 (lire en ligne)
  • Itinéraire des gares rurales, 68 km à la découverte des sites ferroviaires de l'Entre-Sambre-et-Meuse, de Mariembourg à Cerfontaine par Florennes, Sté Royale Belge de Géographie & Musée de Cerfontaine (cahier n° 523), 45 pages, 35 photos, 1988.

Articles connexes

Liens externes

  • Portail du chemin de fer
  • Portail des musées
  • Portail de la province de Namur
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.