Gare de Waremme

La gare de Waremme est une gare ferroviaire belge de la ligne 36 de Liège à Bruxelles, située sur le territoire de la ville de Waremme dans la province de Liège.

Waremme

Le bâtiment voyageurs et l'entrée de la gare.
Localisation
Pays Belgique
Ville Waremme
Adresse Place Rongvaux, 14
4300 Waremme
Coordonnées géographiques 50° 41′ 40″ nord, 5° 14′ 58″ est
Gestion et exploitation
Propriétaire Infrabel
Exploitant SNCB
Services InterCity (IC)
Suburbains (S)
Heure de pointe (P)
Caractéristiques
Ligne(s) 36 Liège - Bruxelles
Voies 4
Quais 3 (dont un central)
Altitude 120 m
Historique
Mise en service
Correspondances
Bus voir Intermodalité
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Géolocalisation sur la carte : Province de Liège

Elle est ouverte en 1838 par les Chemins de fer de l’État belge.

C'est une gare voyageurs de la Société nationale des chemins de fer belges (SNCB), desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S) et Heure de pointe (P).

Situation ferroviaire

Établie à 120 mètres d'altitude[1], la gare de Waremme est située au point kilométrique (PK) 73,983 de la ligne 36, de Bruxelles-Nord à Liège-Guillemins, entre les gares ouvertes de Landen et de Bléret[2].

Histoire

La station de Waremme est mise en service le par les Chemins de fer de l’État belge, lorsqu'ils ouvrent à l'exploitation la section de Tirlemont à Ans[3]. Située entre les stations de Landen et de Fexhe-le-Haut-Clocher elle dessert une petite ville de 2 000 habitants[4].

Un petit bâtiment de style néoclassique est érigé à Waremme. Il était une quasi copie de la gare de Wetteren construite en 1848 par Auguste Payen. Il comportait un corps central à étage de plan carré muni de trois travées sous une toiture en pavillon flanqué de deux ailes basses d'une travée sous toiture en appentis. Les travées du premier étage sont surmontées d’arcs en plein cintre tandis que celles à l’étage sont à linteau droit[5].

Rapidement, ce petit bâtiment devint trop exigu face à l'augmentation du trafic et l’expansion de la ville de Waremme.

En 1912, il fut démoli et remplacé par un bâtiment monumental comportant treize travées avec trois avancées côté rue. Ce dernier est toujours utilisé à l'heure actuelle[5].

Service des voyageurs

Accueil

Gare SNCB, elle dispose d'un bâtiment voyageurs, avec guichet, ouvert tous les jours. Elle est équipée d'automates pour l'achat de titres de transport. Un service et des aménagements et équipements sont à la disposition des personnes à la mobilité réduite. Un buffet est installée dans la gare[6].

Desserte

Waremme est desservie par des trains InterCity (IC), Suburbains (S44) et d'Heure de pointe (P) (voir brochure SNCB de la ligne 36[7]).

Semaine

En semaine, Waremme est desservie par deux dessertes régulières cadencées à l’heure :

Il existe aussi quelques trains supplémentaires en heure de pointe :

  • un unique train IC de Liège-Guillemins à Ostende (le matin) ;
  • deux trains P entre Liège-Guillemins et Bruxelles-Midi (le matin, retour l’après-midi) ;
  • trois trains S44 supplémentaires de Landen à Liège-Guillemins (le matin) ;
  • un unique train S44 de Liège-Guillemins à Landen (le matin) ;
  • un unique train S44 de Waremme à Liège-Guillemins à Landen (vers midi) ;
  • un unique train S44 de Waremme à Liège-Guillemins à Landen (l’après-midi) ;
  • un unique train IC dans chaque sens entre Eupen et Ostende (en fin de soirée) ;
  • un unique train IC d'Ostende à Welkenraedt (en fin de soirée).

Week-ends et jours fériés

En dehors de quelques trains IC, le soir et le matin, il n’y a pas de trains à longue distance s’arrêtant à Waremme.

La desserte comprend un seul service régulier (trains S à arrêts fréquents reliant Landen à Liège-Guillemins) cadencé à l’heure ainsi que quatre trains IC tôt le matin ou tard le soir :

  • un unique train IC de Liège-Guillemins à Ostende (le matin) ;
  • un unique train IC dans chaque sens entre Eupen et Ostende (en fin de soirée) ;
  • un unique train IC d’Ostende à Welkenraedt (en fin de soirée).

Intermodalité

Un parc (gratuit) pour les vélos et un parking (gratuit) pour les véhicules y sont installés[6].

Une station de taxi et un arrêt de bus et jouxtent la gare[6] ; ce dernier est desservi par des lignes du TEC en direction de Huy, Oreye, et même Liège.

Notes et références

  1. Source Google Earth (Consulté le 11 février 2016).
  2. Infrabel, Document de référence du réseau : Annexe E.1 - Distances entre gares et nœuds, , 43 p. (lire en ligne [PDF]), p. 14
  3. « 36 Brussel Noord - Liège Guillemins », sur Derrider (consulté le 11 février 2016).
  4. A. Ferrier, Manuel du voyageur sur le chemin de fer Belge, Bruxelles, Société Belge de Librairie, (lire en ligne), p. 116 et 138
  5. « Les gares belges d'autrefois. La gare de Waremme. Guy Demeulder. », sur www.garesbelges.be (consulté le 8 novembre 2018)
  6. « Waremme », sur SNCB (consulté le 11 février 2016).
  7. « Brochures de ligne et indicateurs », sur SNCB, (consulté le 18 janvier 2020).

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes


Origine Arrêt précédent Train Arrêt suivant Destination
Quiévrain
ou Saint-Ghislain
ou Mons
Landen IC
(en semaine)
Ans Liège-Guillemins
Gare d'Ostende Landen IC Ans Eupen
ou Welkenraedt
Bruxelles-Midi Landen P
(en semaine)
Ans Liège-Guillemins
Terminus Terminus S
(en semaine)
Bleret Liège-Guillemins
ou Flémalle-Haute
Landen Landen S
(week-ends et fériés)
Bleret Liège-Guillemins
Landen
ou Terminus
Landen
ou Terminus
S
(en semaine)
Bleret Liège-Guillemins
  • Portail du chemin de fer
  • Portail de l’architecture et de l’urbanisme
  • Portail de la province de Liège
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.