Gaston Criel

Gaston Criel, né le à Seclin et mort le à Lille, est un écrivain, poète français .

Gaston Criel
Naissance
Seclin
Décès (à 76 ans)
Lille
Activité principale
écrivain
Auteur
Genres
poésie, roman

Biographie

En 1938, il fonde le cercle « Pour la poésie »[1]. La même année, un de ses premiers recueils de poésie, Gris, est salué par Paul Éluard, et Joë Bousquet.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, il est fait prisonnier en Allemagne. À la Libération, il s'installe à Paris et fréquente les milieux littéraires par l'intermédiaire de Jean Paulhan, qui le présente à Jean-Paul Sartre. En 1945, il devient secrétaire particulier d'André Gide[2],[1].

En 1950, Criel s'embarque pour les États-Unis où il vit pendant trois ans. Passionné de jazz, il y rencontre entre autres Louis Armstrong et Dizzy Gillespie. À son retour, il fit la connaissance de Jean Cocteau, et l'assiste sur le tournage de La Belle et la Bête. En 1954, il s'installe à Tunis pour deux ans, où il travaille pour Radio Tunis. Il rejoint la maison familiale de Seclin en 1964 et travaille alors comme publiciste pour son beau-frère, fabricant de caravanes. Criel se remet à l'écriture en 1978, pour publier une trilogie (Sexaga, Phantasma, Circus).

Il a également publié dans des revues de poésie, le plus souvent confidentielles. Ses poèmes sont traduits en arabe, roumain, portugais.

Un fonds Gaston Criel est constitué à la bibliothèque municipale de Lille[3].

En 2019, Pascal Wallart, un ancien journaliste de La Voix du Nord, qui a travaillé à l'agence seclinoise du quotidien régional, publie une biographie de Gaston Criel.

Le 4 janvier 2020, un hommage a été rendu au poète et écrivain à la mairie de Seclin à l'occasion du 30e anniversaire de son décès le 5 janvier 1990 à Lille[4].

Œuvres

Poésie

  • Amours, Lille, Éditions de la Hune, 1937, 151 p. (notice BnF no FRBNF31980652)
  • Gris, Lille, Éditions de la Hune, 1938, 19 p. (notice BnF no FRBNF31980655) ; réédition EST-Samuel Tastet Éditeur, 2016, 32 p.
  • Étincelles, Paris, Éditions Denoël, 1939, 87 p. (notice BnF no FRBNF31980653)
  • Hygiène, Paris, Éditions la Presse à bras, 1948, 12 f. (notice BnF no FRBNF31980656)
  • Perspectives, Paris, Éditions Debresse, 1950, 8 p. (notice BnF no FRBNF31980658)
  • K. G., Paris, Éditions Seghers, coll. « PS », 1953, 35 p. (notice BnF no FRBNF31980657)
  • Le Poète et ses poèmes, ill. d’ Oscar Dominguez, Remoulins sur Gardon, Éditions Jacques Brémond, coll. « La Dérision », 1982, 86 p. (ISBN 2-90310-835-8)
  • 4 poèmes, Strasbourg, Éditions Dada 64, 1987, 4 f. (notice BnF no FRBNF35019383)
  • Popoème, Lompret, Le Dépli amoureux, coll. « Plis », 1998, 40 p. (notice BnF no FRBNF34945058). Réédition, éditions du Chemin de fer, 2015, 60 p.
  • Saint-Germain-des-Près. Les Décombres, Lompret, Éditions Rewidiage, coll. « L’Idiot syntaxique », 1995, 12 p. (notice BnF no FRBNF34344560)
  • La Fausse Quête, Remoulins sur Gardon, Éditions Jacques Brémond, 1997, 110 p. (ISBN 2-910063-44-5)

Romans

  • La Grande Foutaise, Paris, Éditions Fasquelle, 1953, 223 p. (notice BnF no FRBNF31980654)
    • rééd. Paris, Éditions Plasma, coll. « Les Feuilles vives », 1979, 230 p. (ISBN 2-901376-37-1)
  • Sexaga, Paris, Éditions Plasma, 1975, 112 p. (ISBN 2-901376-09-6)
  • Phantasma, Paris, Éditions Plasma, 1977, 143 p. (ISBN 2-901376-16-9)
  • Circus, Paris, Éditions Vrac, 1981, 86 p. (ISBN 2-86489-001-1)
  • L’Os quotidien, Paris, Éditions EST, coll. « Le Passeur », 1987, 140 p. (ISBN 2-86818-011-6). Réédition avec une préface de Jacques Josse, Paris, Éditions du Sonneur, 2017, 212 p. (ISBN 978-2-37385-064-2)

Essai

Sur l’auteur

  • Janine Hache, « Gaston Criel », Revue Nord, no 24, [5]
  • Michel Champendal, Oublie ça, papa! Une vie de Gaston Criel, Liège, Belgique, Atelier de l’Agneau éditeur, 1995, 38 p. (notice BnF no FRBNF36958303)
  • Jean-François Roger, Gaston Criel. Du Surréalisme à l’Underground, Paris, L’Harmattan, 1998, 138 p. (ISBN 2-7384-6157-3)
  • Frédérick Tristan, Gaston Criel, in Une vie au péril de l’écriture, Paris, L'esprit du temps, 2015 (ISBN 978-2-84795-338-1)
  • Pascal Wallart, Gaston Criel, le Popoète, Marcq-en-Baroeul, Les Lumières de Lille, 2019. (ISBN 978-2-919111-61-9)

Notes et références

  1. Xavier Silly, « Gaston Criel, le Seclinois star du programme culturel », sur La Voix du Nord, (consulté le 7 septembre 2014)
  2. Éric Dussert, Le Matricule des Anges, n° 070, février 2006, « Le rag, le stomp et Gaston Criel », sur Le Matricule des Anges (consulté le 6 septembre 2014)
  3. nathalie Varrault, « Du fonds au patrimoine: traiter et signaler un fonds littéraire contemporain en Bibliothèque Municipale (voir annexes) », sur enssib.fr (consulté le 7 septembre 2014)
  4. « "Gaston Criel, le Popoète" », sur www.ville-seclin.fr (consulté le 6 janvier 2020)
  5. « Gaston Criel », sur revue Nord' (consulté le 7 septembre 2014)

Liens externes

  • Portail de la poésie
  • Portail de la littérature française
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.