Gegharkunik

Le Gegharkunik, Gégharkounik ou Gélarkounik (en arménien Գեղարքունիք) est un marz de l'Arménie situé au nord-est du pays, dont la capitale est Gavar. Il est bordé à l'est par l'Azerbaïdjan (et au sud-est par les territoires contrôlés par le Haut-Karabagh), au sud par le marz de Vayots Dzor, à l'ouest par ceux d'Ararat et de Kotayk, et au nord par celui de Tavush. C'est au cœur de cette région que s'étend le lac Sevan, le plus grand d'Arménie.

Pour l’article homonyme, voir Gegharkunik (communauté).

Gegharkunik
(hy) Գեղարքունիք
Administration
Pays Arménie
Capitale Gavar
Communautés urbaines 5
Communautés rurales 87
Marzpet Gnel Sanosyan[1]
Démographie
Population 235 075 hab. (2011[2])
Densité 44 hab./km2
Géographie
Superficie 534 800 ha = 5 348 km2
Localisation

Situation de la région en Arménie.
Liens
Site web http://gegharkunik.gov.am

    L'enclave d'Artsvashen, bien qu'occupée par l'Azerbaïdjan, est rattachée à la région.

    Géographie

    Le marz a une superficie de 5 348 km2, soit 18 % de la superficie totale du pays[3].

    Situation

    Géographie physique

    Le territoire du marz est situé au nord-est du haut-plateau arménien, tout autour du lac Sevan qui en est le lac principal ; l'altitude minimale est de 1 325 m, l'altitude maximale de 3 598 m. Le principal cours d'eau est l'Argichti[3].

    Géographie humaine

    Outre la capitale Gavar, la région compte quatre autres villes (« communautés urbaines »), Martouni, Sevan, Tjambarak et Vardenis, et 87 « communautés rurales » (93 villages)[3].

    Gavar Sevan Tjambarak Martouni Vardenis
    1. Berdkunk
    2. Gandzak
    3. Gavar
    4. Gegharkunik
    5. Hayravank
    6. Karmirgyugh
    7. Lanjaghbyur
    8. Lchap
    9. Noradouz
    10. Sarukhan
    11. Tsaghkachen
    12. Tsovazard
    1. Chkalovka
    2. Ddmashen
    3. Geghamavan
    4. Lchashen
    5. Norashen
    6. Semyonovka
    7. Sevan
    8. Tsaghkunk
    9. Tsovagyugh
    10. Varser
    11. Zovaber
    1. Aghberk
    2. Antaramej
    3. Artanich
    4. Artsvashen
    5. Aygut
    6. Dprabak
    7. Drakhtik
    8. Dzoravank
    9. Getik
    10. Jil
    11. Kalavan
    12. Martouni
    13. Shorzha
    14. Tjambarak
    15. Ttujur
    16. Vahan
    1. Artsvanist
    2. Astghadzor
    3. Dzoragyugh
    4. Eranos
    5. Geghhovit
    6. Lichk
    7. Madina
    8. Martouni
    9. Nerkin Getashen
    10. Tsakkar
    11. Tsovazar
    12. Tsovinar
    13. Vaghashen
    14. Vardadzor
    15. Vardenik
    16. Verin Getashen
    17. Zolakar
    1. Akhpradzor
    2. Akunk
    3. Areguni
    4. Arpunk
    5. Avazan
    6. Ayrk
    7. Azat
    8. Daranak
    9. Geghakar
    10. Geghamabak
    11. Geghamasar
    12. Jaghatsadzor
    13. Kakhakn
    14. Karchaghbyur
    15. Khachaghbyur
    16. Kut
    17. Kutakan
    18. Lchavan
    19. Lusakunk
    20. Makenis
    21. Mets Masrik
    22. Nerkin Shorzha
    23. Norabak
    24. Norakert
    25. Pambak
    26. Pokr Masrik
    27. Shatjrek
    28. Shatvan
    29. Sotk
    30. Torfavan
    31. Tretuk
    32. Tsapatagh
    33. Tsovak
    34. Vanevan
    35. Vardenis
    36. Verin Shorzha

    Histoire

    Région

    Selon Cyrille Toumanoff, une dynastie de « méliks » s'implante dans la région au XVe siècle, les « Haykides-Ouloubékides-Schahnazarides » issus du prince Shahinshah[4] :

    • vers 1460 : Irist ou Mirza Ier ;
    • vers 1490 : Mirza(dan) II le Juste, son fils ;
    • vers 1520 : Mélikbek Ier, son fils aîné ;
    • vers 1550 : Balasan Ier, son fils ;
    • mort en 1578 : Mélikbek II, fils d'Abov, lui-même fils de Melikset, second fils de Mirzadan II ;
    • 1578-1608 : Schahnazar Ier, son fils aîné ;
    • mort en 1606 : Eaur, fils aîné ;
    • 1606-1625 : Isaïe, son frère, souche des méliks postérieurs de Gegharkunik ;
    • 1608-1630 : Mirza III, fils cadet de Mélikbek II, à l'origine des méliks de Varanda au Karabagh.

    Par ailleurs, le troisième fils de Mirzadan II le Juste, Élisée, serait le père de Pir Hamza (vers 1549), le premier des dynastes ou méliks de Gardam.

    Marz

    Comme les autres marzer arméniens, le marz de Gegharkunik a été créé par la Constitution arménienne adoptée le [5], mise en œuvre sur ce point par la loi relative à la division territoriale administrative de la République d'Arménie du et par le décret relatif à l'administration publique dans les marzer de la République d'Arménie du [6]. Le marz de Gegharkunik a ainsi été constitué par la fusion de cinq raions soviétiques : Basargechar, Kamo, Krasnoselsk, Sevan, et Martouni.

    Démographie

    La population du marz s'élève en 2011 à 242 400 habitants, soit 7,4 % de la population du pays[3].

    Évolution de la population du Gegharkunik de 1991 à 2011[7]
    1991 1993 1995 1997 1999 2001 2002 2003
    249 500248 800240 700238 300238 800237 900237 700238 000
    2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
    238 500239 100239 400239 600240 100240 900241 500242 400

    En 2011, la population urbaine représente 33 % de la population totale[3].

    Évolution de la population urbaine (haut) et rurale (bas) du Gegharkunik de 1991 à 2011[7]
    1991 1993 1995 1997 1999 2001 2002 2003
    96 500
    153 000
    94 600
    154 200
    88 200
    152 500
    84 800
    153 500
    82 900
    155 900
    79 900
    158 000
    78 900
    158 800
    79 600
    158 400
    2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011
    79 700
    158 800
    79 800
    159 300
    79 700
    159 700
    79 600
    160 000
    79 500
    160 600
    79 500
    161 400
    79 600
    161 900
    79 900
    162 500
    Pyramide des âges du Gegharkunik en 2011 en pourcentage[3]
    HommesClasse d’âgeFemmes
    1,2 
    80 ans ou +
    2,4 
    2,2 
    75 à 79 ans
    3,0 
    2,7 
    70 à 74 ans
    3,8 
    1,5 
    65 à 69 ans
    2,0 
    2,7 
    60 à 64 ans
    3,3 
    4,4 
    55 à 59 ans
    5,0 
    6,8 
    50 à 54 ans
    7,2 
    7,5 
    45 à 49 ans
    7,5 
    6,5 
    40 à 44 ans
    6,2 
    6,1 
    35 à 39 ans
    5,9 
    7,5 
    30 à 34 ans
    7,0 
    9,6 
    25 à 29 ans
    9,0 
    10,7 
    20 à 24 ans
    10,3 
    9,5 
    15 à 19 ans
    9,4 
    8,1 
    10 à 14 ans
    7,2 
    6,5 
    5 à 9 ans
    5,5 
    7,2 
    0 à 4 ans
    6,0 

    Tourisme

    Les monastères de Hayravank et de Sevanavank ainsi que le cimetière de Noradouz se trouvent à l'ouest de la région, sur les bords du lac Sevan, et celui de Makenyats Vank au sud du même lac. Ce dernier fait en outre partie depuis 1978 du parc national du lac Sevan[3].

    Notes et références

    1. (en) « Regions », sur The Government of the Republic of Armenia (consulté le 3 août 2011).
    2. Recensement de 2011
    3. (hy+en) ArmStat, Marzes of the Republic of Armenia in figures, « RA Gegharkunik Marz », (consulté le 18 octobre 2012).
    4. Cyrille Toumanoff, Les dynasties de la Caucasie chrétienne de l'Antiquité jusqu'au XIXe siècle : Tables généalogiques et chronologiques, Rome, , p. 246-247, 529.
    5. (en) « Article 104 of the Constitution of the Republic of Armenia », sur National Assembly of the Republic of Armenia, (consulté le 25 mars 2009).
    6. (en) « System », sur Ministry of Territorial Administration of the Republic of Armenia (consulté le 25 mars 2009).
      Dans le menu déroulant en haut à droite de la page, sélectionnez « English » ; cliquez ensuite sur « System » dans le menu horizontal.
    7. Pour 1991-2007 : (hy+en) ArmStat, The Demographic Handbook of Armenia, partie 2, « Population », (consulté le 18 octobre 2012). Pour 2007-2011 : (hy+en) ArmStat, The Demographic Handbook of Armenia, partie 2, « Population », (consulté le 18 octobre 2012).

    Voir aussi

    Articles connexes

    Lien externe

    • Portail de l’Arménie
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.