Genval

Genval [ʒɛnval][1] (en wallon Djenvå) est une localité de la commune belge de Rixensart située en Région wallonne dans la province du Brabant wallon.

Genval (ancien. Genval-les-Eaux)

Le château
Administration
Pays Belgique
Région  Région wallonne
Communauté  Communauté française
Province  Province du Brabant wallon
Arrondissement Nivelles
Commune Rixensart
Code postal 1332
Zone téléphonique 02
Démographie
Gentilé Genvalois(e)
Géographie
Coordonnées 50° 43′ nord, 4° 30′ est
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon
Genval (ancien. Genval-les-Eaux)
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Genval (ancien. Genval-les-Eaux)
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Genval (ancien. Genval-les-Eaux)

    C'était une commune à part entière avant la fusion des communes de 1977.

    Genval est connue pour son lac et le château (aujourd'hui un hôtel) qui le borde. La localité est traversée par les rivières de la Lasne et de l'Argentine.

    Étymologie

    Le mot « Genval » peut être divisé en deux parties : « Gen » qui est une contraction de « Jusenne » (signifiant « en bas ») et de « Val ». Genval veut donc dire « le val d'en bas ».

    Vie politique

    Genval avait sa propre administration et bourgmestre jusqu'à la fusion des communes belges de 1976 ou elle rejoint Rixensart. Les bourgmestres ont été :

    • ?-1907: Jean-Baptiste Stouffs
    • 1907-1926: Julien De Becker
    • 1926-1938: Auguste Lannoye
    • inconnu
    • 1947-1962: Raymond Becquevort
    • inconnu
    • 1967-1970: Carina Lignier, épouse Desmet
    • 1971-1976: Émile Windal

    Les armoiries de Genval

    Les armoiries du village de Genval ont été créées en 1949. On peut y apercevoir trois colonnes d'or et trois besaces bleues. Elles sont divisées en deux parties bien distinctes grâce à une ligne noire verticale.

    L'influence du château de Genval

    Alors qu'on appelait encore Genval « Genval-Les-Eaux », un château fut érigé vers la fin du XIXe siècle, ce qui engendra toute une série d'effets :

    • développement du hameau de Maubroux
    • construction d'une gare (permettant aussi l'afflux de travailleurs vers les papeteries de Genval)
    • développement du tourisme

    Entreprises

    Les anciennes papeteries de Genval

    La qualité de la production de ces papeteries était réputée internationalement. Cette usine a brutalement fermé ses portes en 1980. Les papeteries ont été fondées en 1904 par Auguste Lannoye (1874-1938), un ingénieur diplômé de l'UCLouvain, fondateur des Papeteries de Genval et de Mont-Saint-Guibert. Fils d'un ouvrier meunier, il a été bourgmestre de Genval de 1926 à 1938[2]. Les anciennes papeteries ont été détruites en 2011 pour laisser place sur un site de 8 ha à 350 logements, des parkings et à un centre commercial: "Les Papeteries de Genval."[3]

    John Martin SA

    La société John Martin est installée à Genval depuis 1924 et y a produit dans une usine dédiée la boisson Schweppes. Elle y brasse la Diabolici.

    Chocolaterie Molitor

    Le chocolatier Olivier Molitor s'installe à Genval en 1998[4].

    Lieux et monuments

    • La tour de tir à l'arc vertical.
    • Le musée de l’eau et de la fontaine.
    • Le buste en bronze d'Auguste Lannoye.
    • Les hôtels Belle Epoque.

    Patrimoine Art nouveau

    Patrimoine moderniste

    Galerie

    Notes

    1. Jean-Marie Pierret, Phonétique historique du français et notions de phonétique générale, Louvain-la-Neuve, Peeters, (lire en ligne), p. 105.
    2. Eric Meeuwissen, Il y a cent ans, Auguste Lannoye fondait les papeteries de Genval, Le Soir, 12 octobre 2004, p.23.
    3. Monika Wachter. Une deuxième vie pour les anciennes papeteries de Genval. site RTBF du 16 février 2012. Consulté le 11 mars 2020.
    4. Molitor
    5. Un buste similaire existait à Mont-St-Guibert, fut retiré en 2012 et remis à la famille Lannoye. A. Lannoye est un Ingénieur civil diplômé de l'UCL, Créateur des Papeteries de Genval et de Mont-Saint-Guibert. Fils d'un ouvrier meunier. Source: Eric Meeuwissen, Il y a cent ans, Auguste Lannoye fondait les papeteries de Genval, Le Soir, 12 octobre 2004, p.23.
    • Portail du Brabant wallon
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.