Geoffrey Hill

Geoffrey Hill, né le à Bromsgrove et mort le [1], est un poète anglais et professeur émérite de littérature.

Pour les articles homonymes, voir Hill.
Geoffrey Hill
Biographie
Naissance
Décès
(à 84 ans)
Cambridge
Nom de naissance
Geoffrey William Hill
Nationalité
Formation
Activités
Conjointe
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
Archives conservées par
Bibliothèque de l'université de Leeds (d) (BC MS 20c Hill)

Biographie

Il étudie la littérature à l'université d'Oxford, avant de devenir professeur à l'université de Leeds (1954-1980), puis à Cambridge (1981-1988) et, enfin, à l'université de Boston (1989-2006). Il est marié à Alice Goodman.

Il est un des plus importants poètes contemporains de langue anglaise.

Il est fait chevalier le , pour services rendus à la littérature[2].

Publications

Poésie

  • For the Unfallen (1958)
  • King Log (1968)
  • Mercian Hymns (1971)
  • Tenebrae (1978)
  • The Mystery of the Charity of Charles Péguy (1983)
  • New and Collected Poems (1994)
  • Canaan (1997)
  • The Triumph of Love (1998)
  • Speech! Speech! (2000)
  • The Orchards of Syon (2002)
  • Scenes from Comus (2005)
  • Without Title (2006)
  • Selected Poems (2006)
  • A Treatise of Civil Power (2005)
  • A Treatise of Civil Power (2007)

Essais

  • The Lords of Limit (1984)
  • The Enemy's Country (1991)
  • Style and Faith (2003)
  • Collected Critical Writings (2008)

Notes et références

  1. (en) Alison Flood, « Geoffrey Hill, 'one of the greatest English poets', dies aged 84 », sur the Guardian, (consulté le 1er juillet 2016)
  2. [PDF] (en) New Year Honours—United Kingdom - CENTRAL CHANCERY OF THE ORDERS OF KNIGHTHOOD - Knights Bachelor sur le site de la London Gazette, 31 décembre 2011

Liens externes

  • Portail de la littérature britannique
  • Portail de la poésie
  • Portail de l’Angleterre
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.