Georges Laraque

Georges Laraque (né le à Montréal, dans la province de Québec au Canada) est un joueur professionnel retraité de hockey sur glace. Il a été chef-adjoint du Parti vert du Canada, poste auquel il a renoncé après avoir été accusé de fraude[1].

Georges Laraque
Nationalité Canada
Naissance ,
Montréal (Canada)
Joueur retraité
Position Ailier droit
Tirait de la droite
A joué pour LNH
Oilers d'Edmonton
Coyotes de Phoenix
Penguins de Pittsburgh
Canadiens de Montréal
LAH
Bulldogs de Hamilton
Division 1
AIK
Repêc. LNH 31e choix au total, 1995
Oilers d'Edmonton
Carrière pro. 1996-2010

Carrière en club

Natif de Montréal, Laraque fait ses premiers pas dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec en jouant pour les Lynx de Saint-Jean dès 1993. En 1995, il est choisi lors du repêchage d'entrée dans la Ligue nationale de hockey par les Oilers d'Edmonton en deuxième ronde (31e choix). Il décide de ne pas rejoindre immédiatement la LNH et reste encore une saison dans la LHJMQ. Au total, en 173 matchs juniors il récolte 107 points et surtout 661 minutes de pénalités. En 1996, il joue avec les Prédateurs de Granby et gagne avec eux la Coupe Memorial de la Ligue canadienne de hockey.

En 1997, il fait ses débuts dans la LNH en jouant une dizaine de matchs avec les Oilers mais il passe la majorité de son temps avec leur franchise affiliée, les Bulldogs de Hamilton de la Ligue américaine de hockey. Il lui faut deux saisons pour s'imposer et se faire une place dans l'effectif des Oilers et jusqu'à la saison 2006-2007 de la LNH, il est un des membres important de l'équipe.

Lors du lock-out 2004-2005 de la LNH, il joue en Suède dans Division 1, le troisième échelon national pour la section hockey du club de l'AIK.

Au cours de l'inter-saison 2006, il déclare vouloir rester dans l'effectif des Oilers et se sent également prêt à faire un effort au niveau salarial contre un contrat de longue durée avec une clause de non échange. Les Oilers n'acceptent pas de le garder et le , il signe un contrat de deux ans avec les Coyotes de Phoenix[2]. Il inscrit son premier but sous ses nouvelles couleurs contre son ancienne équipe le 26 octobre 2006 lors d'une victoire de 6-2[3].

Le , lors du dernier jour possible des transferts de la LNH, il rejoint l'équipe 2006-2007 des Penguins de Pittsburgh, en bonne voie pour se qualifier pour les séries éliminatoires[4]. Il est échangé contre Daniel Carcillo, joueur de l'équipe affiliée à Pittsburgh, les Penguins de Wilkes-Barre/Scranton ainsi qu'un choix de troisième ronde lors du repêchage 2007. Avec l'équipe 2007-2008, il parvient à la finale de la Coupe Stanley mais finalement l'équipe perd au sixième match 4 à 2 après avoir remporté le cinquième match de la finale sur la glace des Red Wings de Détroit, le Joe Louis Arena, au bout de trois prolongations[5].

Le , il signe un contrat de trois saisons avec les Canadiens de Montréal d'une valeur estimée de 4,5 millions de dollars[6]. Il porte le numéro 17, car le numéro 27 était déjà porté par Alekseï Kovaliov à son arrivée. Le , il lance officiellement son site Web : http://georgeslaraque.com.

Le , Laraque confirme qu'il est le nouveau représentant des Canadiens de Montréal dans l'Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey à la suite du départ de Mike Komisarek de l'équipe. Le , Laraque inscrit son premier but dans l'uniforme du Canadiens de Montréal face aux Stars de Dallas qu'il dédie aux Haïtiens qui se relèvent d'un tremblement de terre[7]. Une semaine plus tard, il est libéré par les Canadiens de Montréal[8].

Le , Laraque lance son premier livre, son autobiographie, intitulée La force d'y croire, en anglais The Story of the NHL's Unlikeliest Tough Guy.

Carrière politique

Le , Laraque a officiellement rejoint le Parti Vert du Canada. Le , il est devenu l'un des chefs adjoints du parti. Le , il a annoncé qu'il serait candidat pour le Parti vert fédéral dans l'élection partielle dans Bourassa[9].

Le , Laraque a été accusé de fraude envers un des ex-associés de sa compagnie de glaces synthétiques[10]. Il a alors démissionné de son poste de chef adjoint et retiré sa candidature à l'élection partielle.

Statistiques

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

Statistiques par saison[11]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
1992-1993Canadiens de Montréal-BourassaMAAA3782028-3123-
1993-1994Lynx de Saint-JeanLHJMQ70111122142-----
1994-1995Lynx de Saint-JeanLHJMQ62192241259711242
1995-1996Titan de LavalLHJMQ118132176-----
1995-1996Laser de Saint-HyacintheLHJMQ834759-----
1995-1996Prédateurs de GranbyLHJMQ229716125187613104
1996-1997Bulldogs de HamiltonLAH731420341791513412
1997-1998Bulldogs de HamiltonLAH46102030154300011
1997-1998Oilers d'EdmontonLNH1100059-----
1998-1999Oilers d'EdmontonLNH393255740002
1998-1999Bulldogs de HamiltonLAH25681493-----
1999-2000Oilers d'EdmontonLNH76881612350116
2000-2001Oilers d'EdmontonLNH8213162914861128
2001-2002Oilers d'EdmontonLNH8051419157-----
2002-2003Oilers d'EdmontonLNH64671311061344
2003-2004Oilers d'EdmontonLNH666111799-----
2004-2005AIKDivision 1161151624-----
2005-2006Oilers d'EdmontonLNH7221012731511244
2006-2007Coyotes de PhoenixLNH565172252-----
2006-2007Penguins de PittsburghLNH1702218 20000
2007-2008Penguins de PittsburghLNH714913141151234
2008-2009Canadiens de MontréalLNH330226140004
2009-2010Canadiens de MontréalLNH2812328-----
Totaux LNH 69553100153112653481268

Notes et références

  1. https://www.greenparty.ca/fr/parti
  2. (en) Signature de Laraque avec les Coyotes sur leur site officiel.
  3. (en) Résultats du match du 26-10-2007, feuille de match sur nhl.com.
  4. (en) Arrivée de Laraque à Pittsburgh, article sur le site officiel des Penguins.
  5. (en) Bilan de la saison 2007-08 des Penguins sur http://penguins.nhl.com/.
  6. Georges Laraque avec Les Canadiens http://canadiens.nhl.com.
  7. « Laraque: "Je dédie ce but aux Haïtiens" », sur www.rds.ca, (consulté le 23 janvier 2010).
  8. « "Georges représentait une distraction" », sur www.rds.ca, (consulté le 23 janvier 2010).
  9. « Ex-NHL player Georges Laraque taking a shot at politics », Canadian Broadcasting Corporation, (lire en ligne, consulté le 10 juillet 2013)
  10. Laraque accusé de fraude, article sur www.rds.ca.
  11. (en) « Georges Laraque hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database
  • Portail du hockey sur glace
  • Portail de la politique québécoise
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.