Germersheim

Germersheim, prononcé ['gɛrmərshaɪ̯m] en allemand, Germersche en palatin, est une ville du Land allemand de Rhénanie-Palatinat située sur la rive gauche du Rhin. Elle est le chef-lieu de l'arrondissement de Germersheim. La ville comptait 20 906 habitants en 2004.

Germersheim

Héraldique

Drapeau
Administration
Pays Allemagne
Land  Rhénanie-Palatinat
Arrondissement
(Landkreis)
Germersheim
Nombre de quartiers
(Ortsteile)
2
Bourgmestre
(Bürgermeister)
Marcus Schaile
2010-
Partis au pouvoir CDU
Code postal 76726
Code communal
(Gemeindeschlüssel)
07 3 34 007
Indicatif téléphonique +49-07274
Immatriculation GER
Démographie
Population 20 588 hab. (2010)
Densité 962 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 13′ 00″ nord, 8° 22′ 00″ est
Altitude 105 m
Superficie 2 140 ha = 21,4 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Germersheim
Géolocalisation sur la carte : Allemagne
Germersheim
Liens
Site web www.germersheim.eu

    Géographie

    Situation géographique

    La ville se situe sur la rive gauche du Rhin, entre Ludwigshafen/Mannheim et Wörth am Rhein, à environ 15 km au sud de Spire, en face de Philippsburg, qui se situe de l'autre côté du fleuve.

    Climat

    Le climat de la ville est, comme dans l'ensemble du Palatinat relativement doux (étés chauds, hiver peu neigeux). La température moyenne annuelle est de 10,9 °C. En raison de la présence des montagnes du Palatinat à l'ouest, il pleut relativement rarement.

    Histoire

    Appartenances historiques

    Palatinat du Rhin 1325-1797
    République cisrhénane (Mont-Tonnerre) 1797-1802
     République française (Mont-Tonnerre) 1802-1804
     Empire français (Mont-Tonnerre) 1804-1813
    Royaume de Bavière 1815-1918
    République de Weimar 1918-1933
     Reich allemand 1933-1945
    Allemagne occupée 1945-1949
    Allemagne 1949-présent

    A l'époque romaine le site de la ville se situait dans la province de Germanie supérieure.

    Le nom de Germersheim est cité pour la première fois en l'an 1090, dans la chronique de Sinsheim, sous la forme Germaresheim.

    Au début de la Renaissance, la population de Germersheim se réduisait à quelques familles, à la suite de la peste et de la guerre de Trente Ans.

    La Réforme a concerné la ville à partir de 1566.

    Des éléments de la Ire Armée du général de Lattre de Tassigny, franchissent le Rhin de vive force à Germersheim le . Les embarcations du 2e régiment du Génie où ses pilotes de bateaux d'assaut, renforcés par ceux du 17e régiment colonial du génie et du 211e bataillon de ponts lourds, franchissent le fleuve sous le feu ennemi, transportant les premiers éléments de la 2e DIM (Division d'infanterie marocaine) sur la rive Est.

    Plan de la ville de Germersheim

    Évolution administrative

    En 1972, Germersheim a fusionné avec Sondernheim.

    Évolution de la démographie

    • 1925 – 3 308 (sans Sondernheim)
    • 1933 – 3 735 (sans Sondernheim)
    • 1939 – 5 858 (sans Sondernheim)
    • 1994 – 15 876 (sans Sondernheim)

    (au )

    • 1998 – 20 210
    • 1999 – 20 200
    • 2000 – 20 134
    • 2001 – 20 506
    • 2002 – 20 542
    • 2003 – 20 748
    • 2004 – 20 906
    • 2005 – 21 534

    Politique

    Le conseil municipal de Germersheim se compose de 36 membres, qui ont été élus lors de l'élection municipale du .

    Répartition des sièges par organisation politique [1]:

     SPDCDUFDPVERTSREPFWGTotal
    2009716332536 sièges
    2004516223836 sièges

    Liste des maires successifs[2]

    • 1900–1903 : Philipp Heené
    • 1903–1908 : Anton Kleehaas
    • 1908–1911 : Julius Ball
    • 1912–1920 : Jakob Diehl
    • 1921–1931 : Friedrich Schmidt
    • 1931–1933 : Heinrich Reible
    • 1933–1936 ; 1952–1956 : Fritz Wolf
    • 1936–1945 : Otto Angerer
    • 1945 : Jakob Philipp Gutermann
    • 1945–1952 : August Ebinger
    • 1956–1981 : Siegfried Jantzer
    • 1982–2002 : Benno Heiter
    • 2002–2009 : Dieter Hänlein
    • depuis 2010: Marcus Schaile

    Jumelages

    La ville est jumelée avec Tournus, en France.

    Patrimoine

    La ville est connue pour ses fortifications construites par l'ingénieur français Sadi Carnot.

    Infrastructures

    Plusieurs entreprises se sont implantées dans cette ville, dont notamment Mercedes-Benz qui y dispose d'un important centre de logistique.

    Elle possède également une célèbre école d'interprètes et de traducteurs rattachée à l'université de Mayence.

    Références

    Lien externe

    • Portail de la Rhénanie-Palatinat
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.