Gian Piero Ventura

Gian Piero Ventura, parfois aussi orthographié Giampiero Ventura[1], né le à Gênes est un entraîneur italien de football.

Pour les articles homonymes, voir Ventura.

Gian Piero Ventura
Biographie
Nationalité Italien
Naissance
Lieu Gênes (Italie)
Taille 1,84 m (6 0)
Poste Milieu de terrain
Parcours junior
Années Club
Sampdoria Gênes
Parcours amateur
Années Club
1969-1970 FS Sestrese
1970-1974 USD Enna
1974-1976 US Sanremese
1976-1978 USD Novese
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1976-1979 Sampdoria Gênes (jeunes)
1979-1981 Sampdoria Gênes (adjoint)
1981-1982 AC Rapallo San Desiderio
1982-1983 AC Entella Bacezza
1984-1986 AC Entella Bacezza
1986 AC Spezia
1987-1989 Centese Calcio
1989-1992 AC Pistoiese
1992-1993 SS Giarre
1993-1994 AC Venise (adjoint)
1994-1995 AC Venise
1995-1997 US Lecce
1997-1999 Cagliari Calcio
1999-2000 Sampdoria Gênes
2001-2002 Udinese Calcio
2002-2003 Cagliari Calcio
2004-2005 SSC Naples
2006 FC Messine Peloro
2006-2007 Hellas Vérone
2007-2009 Pise Calcio
2009-2011 AS Bari
2011-2016 Torino FC
2016-2017 Italie
2018- Chievo Vérone
1 Matchs de championnat uniquement.
Dernière mise à jour : 10 octobre 2018

Biographie

Il entraîne de nombreux clubs de 4e division et de Série C comme Spezia, Centese, Pistoiese, Giarre, Venezia, Lecce ou Cagliari qu'il fait monter en Serie A en 1998.

Il prend ensuite les rênes de l'Udinese, de la Sampdoria, du Napoli et de Messine.

De 2007 à , Ventura est l'entraîneur du Pise Calcio, une équipe toscane qui joue dans la Serie B italienne, avant de signer a l'AS Bari, équipe promue en série A pour la saison 2009-2010.

En 2011, Gian Piero Ventura devient l'entraîneur du Torino FC. Il conclut l'exercice 2015-2016 à la 12e place.

En 2016, à l'annonce du départ du sélectionneur de l'équipe nationale italienne Antonio Conte après l'Euro 2016, le président de la fédération italienne de football officialise l'arrivée de Gian Piero Ventura à la tête de la sélection italienne[2].

Un an après sa nomination, alors que son équipe a fini deuxième de son groupe derrière l'Espagne, l'Italie est contrainte de disputer un barrage contre la Suède pour se qualifier en Coupe du monde. Après avoir perdu 1-0 à Stockholm, la Squadra azzurra fait match nul à domicile. C'est la première fois depuis 1958 que l'Italie ne se qualifie pas pour un mondial. Ventura, parfois qualifié de « parachuté » à ce poste[3] et n'ayant jamais trouvé un système de jeu convaincant, cristallise les critiques quant à l'élimination de l'Italie. Il est démis de ses fonctions le mercredi , deux jours après l'élimination.

Le , il devient l'entraîneur du Chievo Verona en remplacement de Lorenzo D'Anna[4]. Il démissionne un mois après la prise de ses fonctions[5].

Carrière d'entraîneur

Notes et références

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.