Gideon Rosen

Gideon Rosen (né en 1962) est professeur de philosophie, titulaire de la chaire du Conseil des Humanités à l'université de Princeton où il a obtenu son Ph.D. en 1992[1] sous la supervision de Paul Benacerraf[2]. Il enseigne de 1989 à 1993 à l'université du Michigan, puis rejoint la faculté de Princeton.

Gideon Rosen
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

Philosophie

Les premiers travaux de Rosen portent sur le développement du fictionnalisme modal en métaphysique. Il est également coauteur de A Subject with No Object (Oxford University Press, 1997), contribution à la philosophie des mathématiques, rédigée avec son collègue de Princeton John P. Burgess. Plus récemment il a écrit en philosophie morale.

Articles (sélection)

  • Modal Fictionalism, Mind 99 (1990): 327-354.
  • What is Constructive Empiricism? Philosophical Studies 74 (1994): 143-178.
  • Modal Fictionalism Fixed, Analysis 55 (1995): 67-73.
  • Nominalism, Naturalism, Epistemic Relativism, Noûs 35 (2001): 69-91.
  • Culpability and Ignorance, Proceedings of the Aristotelian Society 103 (2002): 61–84.
  • Kleinbart the Oblivious and Other Tales of Ignorance and Responsibility, Journal of Philosophy 105 (2008): 591-610.
  • Metaphysical Dependence: Grounding and Reduction, in B. Hale & A. Hoffmann (eds.), Modality: Metaphysics, Logic, and Epistemology (Oxford University Press, 2010).
  • Culpability and Duress: A Case Study, Aristotelian Society Supplementary Volume 88 (2014): 69-90[3].

Notes et références

Liens externes

Source de la traduction

  • Portail de la philosophie analytique
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.