Giovanni Varglien

Giovanni Varglien, connu sous le surnom Varglien II (né le à Fiume et mort le à Trieste), est un footballeur (milieu de terrain) et entraîneur italien.

Giovanni Varglien

Varglien II à la Juventus en 1937
Biographie
Nationalité Italien
Naissance
Lieu Fiume (Autriche-Hongrie)
Décès
Lieu Trieste (Italie)
Taille 1,83 m (6 0)
Période pro. 19281948
Poste Milieu défensif puis entraîneur
Parcours junior
Années Club
Fiumana
Parcours professionnel1
AnnéesClub 0M.0(B.)
1928-1929 Fiumana 10 (0)
1929-1947 Juventus 410 (42)[1]
1947-1948 Palerme 31 (2)
Sélections en équipe nationale2
AnnéesÉquipe 0M.0(B.)
1936-1939 Italie3 (0)
Équipes entraînées
AnnéesÉquipe Stats
1948-1949 Palerme
1949-1951 Atalanta
1951-1953 Novare
1953 Palarme
1955-1956 Vefa Kulubu
1956 Turquie[2]
1956-1958 Lanerossi Vicenza
1958-1959 Salernitana
1959-1960 Pordenone
1960-1961 Salernitana
1961-1962 Casal
1962-1963 Biellese
1963-1964 Pordenone
1964-1966 Jesina
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Il est le frère de Mario Varglien, dit Varglien I.

Biographie

Joueur

En club

En tant que joueur, il commence sa carrière dans l'équipe de sa ville natale de Fiume (à sa naissance en Autriche-Hongrie et aujourd'hui en Croatie), à l'US Fiumana, pour qui il évolue durant une saison.

En 1929, il rejoint son frère aîné Mario Varglien dans le club piémontais de la Juventus (avec qui il passa en tout 17 saisons, soit presque toute sa carrière). À la Juve, il dispute le premier de ses 410 matchs bianconere le lors d'une défaite 1-0 à domicile contre Triestina en Serie A, et inscrit le premier de ses 42 buts sous les couleurs de la Juve le lors d'un match nul 2-2 contre la Fiorentina. Le (lors d'un nul en Serie A 0-0 contre l'Inter), il dépasse son frère Mario et ses 403 matchs en bianconero et devient alors le joueur le plus capé de l'histoire du club (avant d'être à son tour dépassé par Giampiero Boniperti un peu moins de douze ans plus tard)[3]. Avec la Juventus, il remporte également cinq Scudetti de suite (de 1930-31 à 1934-35) et deux coupes d'Italie, avant de quitter le club turinois en 1947.

Il fait ensuite une dernière saison à l'US Palerme, avec qui il remporte une Serie B en 1948.

En sélection

En tant que milieu, Giovanni Varglien dit Ninì[4] fut international italien à trois reprises[5] (1936-1939) pour aucun but inscrit. Il joue contre l'Allemagne et la Tchécoslovaquie en 1936 et contre la Suisse en 1939.

Entraîneur

Il entame ensuite une longue carrière d'entraîneur : il dirige des clubs italiens (US Palerme, Atalanta Bergame, Novara Calcio, Lanerossi Vicenza, Salernitana Sport, Associazione Sportiva Biellese 1902, Pordenone Calcio, Jesina Calcio (it)) un club turc (Vefa Kukubu) et la sélection nationale turque (4 matchs de décembre 1955 à mai 1956, soit deux victoires et deux défaites).

Il ne remporte aucun titre en tant qu'entraîneur.

Clubs

Joueur

 

Entraîneur

Palmarès

Juventus
 
Palerme

Article connexe

Notes et références

Liens externes

  • Portail du football
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.