Glacière (métro de Paris)

Glacière est une station de la ligne 6 du métro de Paris, située dans le 13e arrondissement de Paris.

Pour les articles homonymes, voir Glacière (homonymie).

Glacière
Localisation
Pays France
Ville Paris
Arrondissement 13e
Coordonnées
géographiques
48° 49′ 52″ nord, 2° 20′ 36″ est
Géolocalisation sur la carte : 13e arrondissement de Paris
Géolocalisation sur la carte : Paris
Caractéristiques
Voies 2
Quais 2
Transit annuel 4 933 269 (2013)
Historique
Mise en service
Gestion et exploitation
Propriétaire RATP
Exploitant RATP
Code de la station 1508
Ligne(s)
Correspondances
Bus RATP 21 64

Situation

Établie en aérien, la station surplombe le boulevard Auguste-Blanqui, au nord-ouest de son intersection avec la rue de la Glacière. Approximativement orientée selon un axe nord-ouest/sud-est, elle s'intercale entre les stations Saint-Jacques et Corvisart.

Histoire

La station est ouverte le avec la mise en service du tronçon entre Passy et Place d'Italie de la ligne 2 Sud. Le , la ligne 2 Sud est absorbée par la ligne 5, qui relie alors Étoile (aujourd'hui Charles de Gaulle - Étoile) à Lancry (actuelle Jacques Bonsergent)[1]. Du 17 mai au , le tronçon entre Place d'Italie et Étoile de la ligne 5 est intégré temporairement à la ligne 6, laquelle relie alors Étoile à Nation[2]. La section absorbée lui est définitivement cédée le .

Dans le cadre du programme « Renouveau du métro » de la RATP, la station a été rénovée dans le courant des années 2000.

Elle doit sa dénomination à sa proximité avec la rue de la Glacière, laquelle correspond à un ancien chemin reliant Paris à Gentilly en passant par le hameau de la Glacière. Ce village était traversé par la Bièvre dont les nombreuses mares et étangs gelaient l'hiver ; leur glace était récupérée puis entreposée dans des puits maçonnés proches et dans d'anciennes carrières des hauteurs du parc Montsouris pour être utilisée l'été.

En 2011, 4 739 497 voyageurs sont entrés à cette station[3]. Elle a vu entrer 4 933 269 voyageurs en 2013, ce qui la place à la 87e position des stations de métro pour sa fréquentation[4].

Services aux voyageurs

Accès

La station dispose d'un unique accès intitulé « boulevard Auguste-Blanqui », débouchant sur le terre-plein central de ce boulevard au droit du no 124. Il s'ouvre sur un espace commun sous le viaduc d'où l'accès aux quais s'effectue au moyen d'escaliers fixes ou mécaniques montants.

Quais

Glacière est une station aérienne de configuration standard : elle possède deux quais séparés par les voies du métro, le tout couvert d'une verrière dans le style des marquises des gares de l'époque. Les piédroits verticaux sont recouvert de carreaux en céramique blancs biseautés côté intérieur, et de briques dessinant des motifs géométriques côté extérieur. Les cadres publicitaires sont en céramique blanche et le nom de la station est inscrit en police de caractères Parisine sur plaques émaillées fixées à la charpente métallique. Les sièges sont de style « Motte » de couleur rouge. L'éclairage est semi-direct, projeté au sol par des plafonniers bleus, sur les piédroits par des tubes en partie dissimulés et sur la charpente par des projecteurs de lumière bleue. Les accès s'effectuent par l'extrémité occidentale.

Intermodalité

La station est desservie par les lignes 21 et 64 du réseau de bus RATP.

À proximité

Le siège du quotidien Le Monde occupe l'immeuble du 80, boulevard Auguste-Blanqui depuis 2004.

Notes et références

  1. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 197.
  2. Jean Tricoire, Un siècle de métro en 14 lignes. De Bienvenüe à Météor [détail de l’édition], p. 210-211.
  3. Entrants annuels provenant de l'extérieur de la station (voie publique, correspondances bus, réseau SNCF, etc.), sur le site data.ratp.fr (consulté le 29 octobre 2013).
  4. Trafic annuel entrant par station (2013), sur le site data.ratp.fr (consulté le 31 août 2014).

Voir aussi

Article connexe

  • Portail des transports en Île-de-France
  • Portail de Paris
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.