Gland (Aisne)

Gland est une commune française située dans le département de l'Aisne, en région Hauts-de-France.

Pour les articles homonymes, voir Gland.

Gland

Vignoble.

Blason
Administration
Pays France
Région Hauts-de-France
Département Aisne
Arrondissement Château-Thierry
Canton Château-Thierry
Intercommunalité Communauté d'agglomération de la Région de Château-Thierry
Maire
Mandat
Gérard Pelamatti
2014-2020
Code postal 02400
Code commune 02347
Démographie
Gentilé Glamois, Glamoises
Population
municipale
450 hab. (2017 )
Densité 80 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 56″ nord, 3° 27′ 47″ est
Altitude Min. 62 m
Max. 218 m
Superficie 5,65 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-France
Gland
Géolocalisation sur la carte : Aisne
Gland
Géolocalisation sur la carte : France
Gland
Géolocalisation sur la carte : France
Gland

    Géographie

    Localisation

    Verdilly Mont-Saint-Père
    Brasles N
    O    Gland    E
    S
    Blesmes Fossoy

    Histoire

    En 1814, après la bataille de Montmirail, la commune a été traversée par les troupes Alliées et Françaises.

    Politique et administration

    Liste des maires successifs
    Période Identité Étiquette Qualité
    Les données manquantes sont à compléter.
      1874 Carlier[1]    
    1875   Amédée Hachette[2]    
    Les données manquantes sont à compléter.
    mars 2001 mars 2008 Guy Malette . .
    mars 2008[3] En cours
    (au 12 mai 2014)
    Gérard Pelamatti DVG Retraité
    Réélu pour le mandat 2014-2020[4]

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[5]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2008[6].

    En 2017, la commune comptait 450 habitants[Note 1], en diminution de 5,06 % par rapport à 2012 (Aisne : -1,18 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    422443411420369425422432411
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    387394394331319315326320311
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    309285305240258253259263280
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
    312316365467503452469472474
    2013 2017 - - - - - - -
    463450-------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[7] puis Insee à partir de 2006[8].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    Personnalités liées à la commune

    • Antoine Honoré Caron (né à Gland le 25/11/1822, décédé à Gland le 01/02/1894) fut sous-diacre le 17/05/1845 ; prêtre le 20/05/1847 ; vicaire de Guise et curé de Villers en ; vicaire de Soissons en ; professeur au Grand Séminaire en , doyen de Coucy-le-Château en ; démissionnaire pour raisons de santé, il se retira à Gland en comme simple curé de campagne. Il fut l’un des fondateurs de la « Semaine Religieuse » en 1874, l’auteur du « Principe de solutions du Surnaturel » et, l’auteur d’une Méthode pour apprendre le Plain-Chant (1866).
    • Amédée Barthélémy Hachette (né à Paris le , décédé à Gland le ) fut maire de la commune. Il fut inspecteur général des ponts et chaussées et membre du conseil général de l'Aisne. Son père avait concouru à la fondation de l’École polytechnique, et y fut l’adjoint de Monge comme professeur de géométrie descriptive. La carrière de son fils était toute tracée. Il sortit de l’école en 1831 et suivit la carrière d’ingénieur ; il entra à la compagnie de l’Est aussitôt sa fondation. Il était président de la Société historique et archéologique de Château-Thierry.

    Héraldique

    Blason D'or à la bande de sinople chargée de l'inscription « GLAND » en lettres capitales de sable posées à plomb, accompagnée, en chef, d'une feuille de chêne de sinople posée en bande, nervurée de tenné et englanté d'une pièce du même et, en pointe, d'une grappe de raisin feuillée de sinople, tigée de tenné et posée en bande[9].
    Ornements extérieurs 
    Croix de guerre 1914-1918
    Détails
    Blason adopté par la municipalité.

    Voir aussi

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Almanach-Annuaire historique, administratif et commercial de la Marne, de L'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, de 1875, p173.
    2. Almanach-Annuaire historique, administratif et commercial de la Marne, de L'Aisne et des Ardennes, Matot-Braine, Reims, de 1876, p173.
    3. Préfecture de l'Aisne consulté le 7 juillet 2008
    4. « Liste des maires de l'Aisne » [xls], Préfecture de l'Aisne, (consulté le 26 juillet 2014)
    5. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    6. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    7. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    8. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    9. « 02347 Gland (Aisne) », sur armorialdefrance.fr (consulté le 28 décembre 2018).

    Liens externes

    • Portail de l’Aisne
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.