Gouvernement Gaston Eyskens IV

Le gouvernement Gaston Eyskens IV est le gouvernement belge, composé de socialistes et sociaux-chrétiens, qui a gouverné du au . Il comporte 27 ministres et 2 secrétaires d'État.

Gouvernement Eyskens IV

Royaume de Belgique

Roi Baudouin
Premier ministre Gaston Eyskens
Formation
Fin
Durée 3 ans, 7 mois et 3 jours
Composition initiale
Coalition
Hommes 29
Représentation
Chambre des représentants
128 / 212
Sénat
68 / 106

Le gouvernement Vanden Boeynants I était tombé suite à son incapacité à régler l'affaire de Louvain, entraînant des élections anticipées le 31 mars 1968. Ces élections montrent l'érosion des partis traditionnels : les sociaux-chrétiens, les socialistes et les libéraux étant tous grands perdents. L'implosion du PSC-CVP, ses deux ailes linguistiques devenant deux partis distincts, entraîne une dispersion de l'électorat social-chrétien. Les partis communautaires sont les grands vainqueurs des élections et obtiennent une place qu'ils n'avaient eu jusque-là : la Volksunie profite largement de la défaite du CVP, le FDF progresse et le Rassemblement wallon, parti résultant de l'union des régionalistes wallons, fait son entrée au Parlement. La nouvelle donne politique entraîne la plus grande crise que la Belgique a alors connu : il faut 132 jours pour que le nouveau gouvernement soit formé.

Le "groupe des XXVIII", formé en septembre 1969, est un groupe parlementaire visant à résoudre les problèmes communautaires. Ses travaux amèneront à la première réforme de l'État en décembre 1970, mettant fin à la Belgique unitaire "de Papa" et posant les bases du fédéralisme belge. Cette réforme institue le principe d'autonomie culturelle et fonde trois communautés linguistiques : la communauté flamande, la communauté française et la communauté germanophone. Le principe de la parité linguistique au gouvernement fédéral et à Bruxelles est introduit. Le principe de la sonnette d'alarme, visant à annuler tout projet de loi qui porterait atteinte à l'une ou l'autre des communautés, est également mis en place. Bien que le texte constitutionnel est moins clair à ce sujet, trois régions sont également créées : la région flamande, la région wallonne et la région bruxelloise. Des conseils économiques régionaux sont mis en place[1].

Les débats autour de la réforme de l'État n'ont cependant pas été de tout repos. Les frontières de la nouvelle région bruxelloise font largement débat ; la Volksunie refuse de voir Bruxelles s'étendre davantage dans le Brabant flamand tandis que le FDF insiste pour que les communes à facilité de la périphérie bruxelloise fassent partie de la Région bruxelloise ; les deux partis refuseront de voter les articles relatifs à ce sujet[2].

Les accords de Luxembourg, signé par le gouvernement les 8 et 23 juin 1971, acceptent l'entrée du Royaume-Uni, de l'Irlande et du Danemark dans la CEE[3].

Composition

Ministère Nom Parti
Premier ministre Gaston Eyskens CVP
Vice-Premier ministre et ministre des Affaires économiques
à partir du 27-01-69:
Vice-Premier ministre
à partir du 22-02-71:
Vice-Premier ministre et ministre des Affaires économiques
Joseph-Jean Merlot († 22-01-69)
à partir du 27-01-69:
André Cools
PSB
Ministre sans portefeuille, chargé de la Politique et de la Programmation scientifiques Théo Lefèvre CVP
Ministre de l'Éducation nationale Pierre Vermeylen BSP
Ministre de la Défense nationale Paul-Willem Segers CVP
Ministre des Affaires étrangères Pierre Harmel PSC
Ministre de l'Agriculture Charles Héger PSC
Ministre des Postes, Télégraphes et Téléphones Edward Anseele BSP
Ministre du Commerce extérieur Hendrik Fayat BSP
Ministre de la Coopération au Développement Raymond Scheyven PSC
Ministre des Communications Alfred Bertrand CVP
Ministre de la Justice Alfons Vranckx BSP
Ministre des Travaux publics Jos De Saeger CVP
Ministre de la Prévoyance sociale Placide De Paepe CVP
Ministre de l'Emploi et du Travail Louis Major BSP
Ministre des Finances Jean-Charles Snoy et d'Oppuers PSC
Ministre de la Culture française Albert Parisis PSC
Ministre de la Fonction publique René Pêtre PSC
Ministre de la Famille et du Logement Gustaaf Breyne BSP
Ministre des Classes moyennes Charles Hanin PSC
Ministre de la Santé publique Louis Namèche PSB
Ministre de l'Intérieur Lucien Harmegnies PSB
Ministre de l'Éducation nationale Abel Dubois PSB
Ministre des Relations communautaires Leo Tindemans CVP
Ministre de la Culture néerlandaise Frans Van Mechelen CVP
Ministre des Relations communautaires Freddy Terwagne († 15-02-71)
à partir du 22-02-71:
Fernand Dehousse
PSB
Ministre du Budget André Cools
à partir du 22-02-71:
Maurice Denis
PSB
Ministre-secrétaire d'État à l'Économie régionale André Vlerick CVP
Ministre-secrétaire d'État à l'Économie régionale Fernand Delmotte PSB
du 27-01-69 au 22-02-71:
Ministre des Affaires économiques
Edmond Leburton PSB

Notes et références

Bibliographie

  • Marnix Beyen et Philippe Destatte, Un autre pays : 1970-2000, Bruxelles, Le Cri, coll. « Histoire / Nouvelle Histoire de Belgique », , 427 p. (ISBN 9782871065029)
  • Vincent Dujardin et Michel Dumoulin, L'union fait-elle toujours la force ? : 1950-1970, Bruxelles, Le Cri, coll. « Histoire / Nouvelle Histoire de Belgique », , 256 p. (ISBN 9782871064800)
  • Portail de la politique belge
  • Portail des années 1960
  • Portail des années 1970
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.