Gouvernement provisoire de Nicolas Grunitzky

À la suite du coup d'état[1] ayant entraîné la mort du Président de la République S.E. Sylvanus Olympio et l'arrestation ou la fuite des autres membres du gouvernement, le comité insurrectionnel a suspendu tous les autres pouvoirs légaux et donné mandat à Nicolas Grunitzky pour assumer provisoirement les pouvoirs de la République du Togo.

Pour les articles homonymes, voir Gouvernement de Nicolas Grunitzky.

Composition

La constitution du Gouvernement provisoire de la République togolaise[2] est arrêté comme suit :

  • Nicolas Grunitzky, Ministre des Affaires étrangères, de l'Intérieur et de la Défense nationale
  • Antoine Meatchi, Ministre des Finances, des Travaux publics, des Transports, des Postes et télécommunications
  • Hermann Messavussu, Ministre du Commerce, de l'Économie et de la Justice
  • Noé Kutuklui, Ministre des Affaires sociales, du Travail et de la Fonction publique
  • Salomon Atayi, Ministre de l'Économie rurale
  • Pana Ombri, Ministre de l'Information
  • Barthélémy Lambony, Ministre de l'Éducation nationale

Voir aussi

Références

  1. vidéo Interview Nicolas Grunitzky - JT 20H - 20/01/1963 - 3 min 24 s
  2. Journal officiel de la République Togolaise, du 17 janvier 1963, p. 2

Liens externes

  • Portail du Togo
  • Portail de la politique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.