Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin

Le grand-duché de Mecklembourg-Schwerin (Großherzogtum Mecklenburg-Schwerin en allemand) fut un État du nord-est de l'Allemagne de 1815 à 1918, situé sur le littoral de la Baltique et issu de l'érection du duché de Mecklembourg-Schwerin en grand-duché (celui-ci est né lui-même d'une partition du duché de Mecklembourg qui exista de 1352 à 1815).

Pour les articles homonymes, voir Mecklembourg-Schwerin.
Grand-duché de Mecklembourg-Schwerin
(de) Großherzogtum Mecklenburg-Schwerin

18151918

Carte du Mecklembourg-Schwerin
Informations générales
Statut Grand-duché (Monarchie)
Capitale Schwerin
Langue Allemand
Démographie
Population 639 958 hab. (1910)
Superficie
Superficie 13 127 km²

Entités précédentes :

Histoire

Le grand-duché était dirigé par la dynastie des Nikloting. Après la chute de l'Empire allemand, il devient l'État libre de Mecklembourg-Schwerin[1] (en allemand : Der Freistaat Mecklenburg-Schwerin).

Le grand-duché de Mecklembourg-Schwerin fut gouverné par cinq grands-ducs consécutifs entre 1815 et 1918 :

Structure administrative

Le grand-duché se divise en bailliages de trois types : bailliage de chevalerie, de domaine (grand-ducal) et d'abbaye.

  • Bailliage de Boizenburg (chevalerie)
  • Bailliage de Boizenburg (domaine)
  • Bailliage de Bützow (chevalerie)
  • Bailliage de Bützow (domaine)
  • Bailliage de Bützow-Rühn (domaine)
  • Bailliage de Crivitz (chevalerie)
  • Bailliage de Crivitz (domaine)
  • Bailliage de Dargun-Gnoien-Neukalen (domaine)
  • Bailliage de Dobbertin (abbaye)
  • Bailliage de Doberan (domaine)
  • Bailliage de Dömitz (domaine)
  • Bailliage de Gadebusch (chevalerie)
  • Bailliage de Gadebusch-Rehna (domaine)
  • Bailliage de Gnoien (chevalerie)
  • Bailliage de Goldberg (chevalerie)
  • Bailliage de Grabow (chevalerie)
  • Bailliage de Grabow-Eldena (domaine)
  • Bailliage de Grevesmühlen (chevalerie)
  • Bailliage de Grevesmühlen-Plüschow (domaine)
  • Bailliage de Güstrow (chevalerie)
  • Bailliage de Güstrow-Rossewitz (domaine)
  • Bailliage d'Hagenow-Toddin-Bakendorf-Lübtheen (domaine)
  • Bailliage d'Ivenack (chevalerie)
  • Bailliage de Lübz (chevalerie)
  • Bailliage de Lübz-Marnitz (domaine)
  • Bailliage de Malchow (abbaye)
  • Bailliage de Mecklembourg (chevalerie)
  • Bailliage de Neukalen (chevalerie)
  • Bailliage de Neustadt-en-Mecklembourg (abbaye)
  • Bailliage de Neustadt-en-Mecklembourg (chevalerie)
  • Bailliage de Neustadt-en-Mecklembourg (domaine)
  • Bailliage de Plau (chevalerie)
  • Bailliage de Ribnitz (abbaye)
  • Bailliage de Ribnitz (chevalerie)
  • Bailliage de Ribnitz (domaine)
  • Bailliage de Schwaan (chevalerie)
  • Bailliage de Schwaan (domaine)
  • Bailliage de Schwerin (chevalerie)
  • Bailliage de Schwerin (domaine)
  • Bailliage de Stavenhagen (chevalerie)
  • Bailliage de Stavenhagen (domaine)
  • Bailliage de Sternberg (chevalerie)
  • Bailliage de Toitenwinkel zu Rostock (domaine)
  • Bailliage de Warin-Neukloster-Sternberg-Tempzin (domaine)
  • Bailliage de Wismar-Poel-Mecklembourg-Redentin (domaine)
  • Bailliage de Wittenburg-Walsmühlen-Zarrentin (chevalerie)
  • Bailliage de Wittenburg (domaine)
  • Bailliage de Wredenhagen (chevalerie)
  • Bailliage de Wredenhagen (domaine)

Anecdote

En France, à l'occasion du mariage de Ferdinand-Philippe d'Orléans et d'Hélène de Mecklembourg-Schwerin, les opposants au régime se moquèrent du peu d'importance de ce duché et un bon mot circula :

« Tous les sujets du grand-duc, père de la duchesse, avaient formé le projet d'assister, en France, aux fêtes du mariage. Deux diligences avaient été jugées suffisantes pour les transporter. »

 Edmond Jouhaud, Youssouf, Paris, 1980, p. 82.

Articles connexes

Notes

Source

  • Portail de la monarchie
  • Portail de l'Empire allemand
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.