Grand Prix automobile de Caen

Le Grand Prix automobile de Caen était une compétition automobile internationale de Formule 1 organisée par l'Automobile Club de l'Ouest, qui se courait entre la mi-juillet et la fin août autour de la Prairie et de l’hippodrome, à proximité du centre de Caen. Elle n'a pas été intégrée au championnat du monde de la spécialité.

Grand Prix de Caen
 Circuit de La Prairie (premier tracé de 1952)
Données de course
Nombre de tours 86
Longueur du circuit 3,53 km
Distance de course 302,72 km
Conditions de course
Résultats
Vainqueur 1958 Stirling Moss,
Cooper-Climax,
Pole position 1958 Stirling Moss,
Cooper-Climax,
Record du tour en course 1958 Jean Behra,
BRM,

Le Cours du Général Kœnig à Caen, portion du trajet du circuit de "La Prairie".

Histoire

Avant le premier conflit mondial, quelques "Coupes de Normandie" ont aussi été disputées à Caen, entre amateurs (la cinquième édition pour ces voiturettes ayant lieu en 1909, remportée alors par Georges Boillot sur Peugeot bicylindre en V de l'ingénieur Michaux devant son coéquipier Giosuè Giuppone et, la sixième en 1910, Jules Goux s'imposant avec la même voiture devant Boillot, toujours au circuit de la Maladrerie).

La course proprement dite s'est disputée à six reprises entre 1952 et 1958, sur le circuit temporaire de la Prairie, grossièrement rectangulaire et d'une longueur moyenne de 3,523 kilomètres (4,122 en 1952, 5,562 en 1956), tracé autour de l'hippodrome de la ville, en utilisant sa grande tribune, pour une longueur totale de course de plus de 300 kilomètres.

La première édition est régie par un règlement de type Formule 2 et l'on relève entre autres des Panhard, des D.B., des F2 HWM et un châssis BMW. À l'arrivée Sport de 1953, on note des Panhard, D.B., Gordini T15S et T24S, Maserati A6GCS, Aston Martin DB3, HWM, Jaguar et autre Frazer Nash (8 arrivants). Les Formule 1 apparaissent en 1954, trois semaines après le Grand Prix de France. Seuls dix coureurs sont au départ. Lors du tour de formation, le moteur de la Maserati privée de l'argentin Roberto Mières prend feu : ce dernier est gravement brûlé. En 1956, 13 pilotes sont au départ et l'équipe F1 d'Amédée Gordini forme le gros du peloton, avec quatre voitures d'usine, pour Robert Manzon, André Simon, Hermano da Silva Ramos et Georges Burgraff. Deux Formule 2 sont là aussi. En 1957, le nombre de partants passe à 11. Les écuries officielles Maserati et Gordini sont absentes. Joakim Bonnier fait sa première course de Formule 1 et, Jack Brabham, Tony Brooks, Roy Salvadori, Luigi Piotti, Bruce Halford et Horace Gould sont présents. Jean Behra a tout dominé. En 1958, il n'y a que 5 Formule 1 pour 11 voitures alignées, car le Grand Prix de Grande-Bretagne s'est disputé la veille. Jean Behra, Joakim Bonnier, Gerino Gerini, Stuart Lewis-Evans, Stirling Moss, Harry Schell et Maurice Trintignant disputent les deux courses.

Entretemps, le Circuit de Rouen-les-Essarts commence à accueillir, non loin de là, le Grand Prix de France, en 1952 et 1957, puis en 1962, 1964 et 1968.

Palmarès

Une Gordini T16 (première lauréate).
Autre voiture de la première édition, "La Pintade" 1,3 l, voiture personnelle de Théo Martins (une Simca Spéciale, dernière classée).
Palmarès de la course[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7]
Année Date Pilote Voiture Écurie Catégorie Distance Tours Temps
1952 Maurice Trintignant Gordini T16 Équipe Gordini Formule 2 309,075 km 75
1953 Pierre Chancel (de) Panhard x85 Privée Sport 302,978 km 86 2 h 53 min 17 s 2 (104,905 km/h)
1954 Maurice Trintignant Ferrari 625 Scuderia Ferrari Formule 1 211,38 km 60
1955 Non couru (à la suite de l'accident du Mans)
1956 Harry Schell Maserati 250F Officine Alfieri Maserati Formule 1 300,35 km 54
1957 Jean Behra BRM P25 Owen Racing Organisation Formule 1 302,72 km 86
1958 Stirling Moss Cooper T45-Climax RRC Walker Racing Team Formule 1 302,72 km 86

Pole positions

  • 1952 : Maurice Trintignant, sur Gordini;
  • 1953 : Pierre Levegh, sur Talbot T26GS
  • 1954 : Maurice Trintignant, sur Ferrari
  • 1956 : Roy Salvadori, sur Maserati
  • 1957 : Jean Behra, sur BRM
  • 1958 : Stirling Moss, sur Cooper

Meilleurs tours en course

  • 1953 : Thomas Mathieson, sur Maserati A6GCS
  • 1954 : Stirlin Moss, sur Maserati
  • 1956 : Roy Salvadori, sur Maserati
  • 1957 : Jean Behra, sur BRM
  • 1958 : Jean Behra, sur BRM

Notes et références

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Grand Prix de Caen » (voir la liste des auteurs).
  1. (en) « Pierre Chancel », sur RacingSportsCars.com
  2. « Ier Grand Prix de Caen », sur StatsF1.com
  3. (en) « IIe Grand Prix de Caen », sur RacingSportsCars.com
  4. « IIIe Grand Prix de Caen », sur StatsF1.com
  5. « IVe Grand Prix de Caen », sur StatsF1.com
  6. « Ve Grand Prix de Caen », sur StatsF1.com
  7. « VIIe Grand Prix de Caen », sur StatsF1.com

Liens externes

  • Portail du sport automobile
  • Portail du Calvados
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.