Grand Prix de Paris (cyclisme)

Le Grand Prix de Paris est une ancienne compétition de vitesse de cyclisme sur piste. La compétition s'est déroulée de 1894 à 1993 avec quelques interruptions, sur le Vélodrome municipal de Vincennes (ou la Cipale) à Vincennes. La piste d'une longueur de 500 mètres est rebaptisée Vélodrome Jacques-Anquetil en 1987.

Pour les articles homonymes, voir Grand Prix de Paris.
Grand Prix de Paris
Généralités
Sport Cyclisme sur piste
Création 1894
Disparition 1993

Histoire

Le Vélodrome de Vincennes a accueilli durant près de 100 ans le Grand Prix de Paris
Podium de l'édition 1901 (de gauche à droite) : Walter Rütt, Thorvald Ellegaard et Willy Arend

L'idée de l'organisation d'un Grand Prix de Paris cycliste vient de Gustave Viterbo, alors secrétaire de l'Association de la presse cycliste (APC). Le Conseil de Paris est invité à parrainer l'épreuve. Le but d'une telle épreuve est de promouvoir l'APC et de doter la capitale d'une grande compétition de vitesse. Le Conseil de Paris accepte après plusieurs mois d'attente de financer la compétition. Un objet d'art en bronze d'une valeur de 2000 francs est finalement mis en jeu pour récompenser le lauréat. L'Américain George A. Banker remporte la première édition sur le vélodrome de l'Est en 1894 et se voit remettre le prix.

Cependant, le développement du Grand Prix est effectif l'année suivante. Le Conseil de Paris, satisfait de l'expérience de 1894 octroie une subvention de 10 000 francs et transfère la course sur le Vélodrome municipal de Vincennes, nouvellement inauguré dans le bois de Vincennes. Ludovic Morin en profite pour inscrire une première fois son nom au palmarès de l'épreuve, qui va bientôt devenir le Grand Prix le plus prestigieux du cyclisme sur piste[1].

La période 1895-1914 voit les principaux champions se succéder sur la piste en ciment de Vincennes. Le public est de plus en plus nombreux. À cette époque, il était plus important d'accrocher le Grand Prix que le Championnat du monde[1]. Le sextuple champion du monde danois Thorvald Ellegaard, double vainqueur ou le Français Émile Friol, longtemps recordman des victoires sur l'épreuve animent la course durant cette période faste pour le Grand Prix. À l'issue de la Première Guerre mondiale, de nouveaux champions font leur apparition. Lucien Michard (six victoires) et Jef Scherens (trois succès) se livrent à des faces à faces qui continuent à valoriser la réputation du Grand Prix. Avant eux Robert Spears, Ernest Kauffmann et Maurice Schilles sont les principaux protagonistes.

Louis Gérardin et Arie van Vliet prennent le relais avant de le laisser à Rousseau et autres Maspes, Morelon et Pierre Trentin (septuple vainqueur). Ces coureurs représentent l'élite de la piste des années 1960-1970.

Mais bientôt l'engouement est moindre. Dans les années 1980, dominés par les coureurs de l'Est, le public ne répond plus présent. Le temps du Grand Prix est révolu et il doit laisser sa place à l'Open des Nations à Bercy et aux épreuves de Coupe du monde.

Palmarès

Année Grand Prix professionnel Grand Prix amateur Grand Prix féminin
1894 George A. Banker
1895 Ludovic Morin
1896 Ludovic Morin
1897 Ludovic Morin
1898 Paul Bourrillon
1899 Gian Ferdinando Tomaselli Lucien Grognet
1900 Edmond Jacquelin Georges Taillandier
1901 Thorvald Ellegaard Charles Piard
1902 Harrie Meyers Charles Piard
1903 Harrie Meyers Agostino Granaglia
1904 Henri Mayer Arthur L. Reed
1905 Émile Friol James Benyon
1906 Frank Kramer Francesco Verri
1907 Émile Friol André Auffray
1908 Julien Pouchois Émile Demangel
1909[2] Émile Friol Maurice Schilles
1910[3] Émile Friol William Bailey
1911 Thorvald Ellegaard William Bailey
1912 Léon Hourlier William Bailey
1913 Walter Rütt William Bailey
1914[4],[5] Léon Hourlier Henri Bellivier
1920 Robert Spears Maurice Peeters
1921 Robert Spears Henri Bellivier
1922 Robert Spears Lucien Michard
1923 Ernest Kauffmann Jean Cugnot
1924 Maurice Schilles Lucien Michard
1925 Maurice Schilles Richard Revelly
1926 Lucien Faucheux Mathias Engel
1927 Ernest Kauffmann Mathias Engel
1928 Lucien Faucheux Roger Beaufrand
1929 Lucien Faucheux Sydney Cozens
1930 Lucien Michard Sydney Cozens
1931 Lucien Michard Sydney Cozens
1932 Jef Scherens Albert Richter
1933[6],[7] Jef Scherens Sylvère Jezo
1934 Albert Richter Toni Merkens
1935 Lucien Michard Toni Merkens
1936 Lucien Michard Jacques Avram
1937 Jef Scherens Benedetto Pola
1938 Albert Richter Guy Renaudin
1939 Louis Gérardin Jan Derksen
1941 Louis Gérardin
1942 Arie van Vliet
1943 Louis Gérardin Marcel Etienne
1944 Georges Senfftleben Jacques Lohmuller
1945 Marc Cautenet Marcel Etienne
1946 Arie van Vliet Reginald Harris
1947 Arie van Vliet René Faye
1948 Arie van Vliet Émile Lognay
1949 Arie van Vliet Émile Lognay
1950 Jan Derksen Maurice Verdeun
1951 Reginald Harris Enzo Sacchi
1952 Russell Mockridge Russell Mockridge
1953 Oscar Plattner Russell Mockridge
1954 Enzo Sacchi Cyril Peacock
1955 John Tressider
1956 Reginald Harris Michel Rousseau
1957 Jos De Bakker Guglielmo Pesenti
1958 Jan Derksen Valentino Gasparella
1959 Enzo Sacchi Valentino Gasparella
1960 Antonio Maspes Sante Gaiardoni
1961 Antonio Maspes Giuseppe Beghetto
1962 Antonio Maspes André Gruchet
1963 Antonio Maspes Pierre Trentin
1964 Antonio Maspes Pierre Trentin
1965 Daniel Morelon Pierre Trentin
1966 Angelo Bruno
1967 Daniel Morelon Pierre Trentin
1968 Giuseppe Beghetto Giuseppe Beghetto
1969 Pierre Trentin Pierre Trentin
1970 Daniel Morelon
1971 Daniel Morelon
1974 Pierre Trentin
1975 Giorgio Rossi
1976 Alex Pontet
1977 Daniel Morelon
1978 Lutz Heßlich
1979 Lutz Heßlich
1980 Yvon Cloarec
1981 Sergueï Kopylov
1982 Michael Hübner Isabelle Gautheron
1983 Lutz Heßlich Claudia Lommatzsch
1984 Sergueï Kopylov Sandrine Lestrade
1985 Lutz Heßlich Isabelle Gautheron
1986 Bill Huck Isabelle Nicoloso
1987 Lutz Heßlich Nathalia Krushelnitskaia
1988 Lutz Heßlich Erika Salumäe
1989 Michael Hübner Galina Tsareva
1990 Michael Hübner Annett Neumann
1991 Bill Huck Félicia Ballanger
1993 Michael Hübner Tanya Dubnicoff

Notes et références

  1. Le temps des vélodromes: Le Grand Prix et les Seigneurs de la vitesse (page 37)
  2. Le Sport universel illustré du 4 juillet 1909 disponible sur Gallica
  3. La Vie au grand air du 16 juillet 1910 disponible sur Gallica
  4. Bulletin de l'UVF, Juillet 1914 disponible sur Gallica
  5. Le Petit Journal, 6 juillet 1914 disponible sur Gallica
  6. L'Humanité du 3 juillet 1933 disponible sur Gallica
  7. « L'Intransigeant » du 4 juillet 1933 disponible sur Gallica

Sources

  • Portail du cyclisme
  • Portail de Paris
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.