Gravigny

Gravigny est une commune française située dans le département de l'Eure, en région Normandie.

Gravigny

L'église Saint-Sulpice
Administration
Pays France
Région Normandie
Département Eure
Arrondissement Évreux
Canton Évreux-2
Intercommunalité Évreux Portes de Normandie
Maire
Mandat
François Gantier
2014-2020
Code postal 27930
Code commune 27299
Démographie
Gentilé Gravignais
Population
municipale
3 940 hab. (2017 )
Densité 395 hab./km2
Géographie
Coordonnées 49° 02′ 54″ nord, 1° 09′ 52″ est
Altitude Min. 51 m
Max. 138 m
Superficie 9,98 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Normandie
Gravigny
Géolocalisation sur la carte : Eure
Gravigny
Géolocalisation sur la carte : France
Gravigny
Géolocalisation sur la carte : France
Gravigny
Liens
Site web http://www.ville-gravigny.fr
    L'Iton traverse Gravigny

    Ses habitants sont appelés les Gravignais.

    Géographie

    Localisation

    Gravigny est, avec Saint-Sébastien-de-Morsent, l'une des deux plus importantes villes limitrophes d'Évreux, préfecture de l'Eure. Elle est située au nord-est d'Évreux.

    Communes limitrophes de Gravigny[1]
    Aviron Normanville Sassey
    Aviron Huest
    Évreux Évreux Fauville (par un angle)

    Hydrographie

    L’Iton traverse la commune d’Évreux jusqu'à Normanville[2].

    Toponymie

    Le nom de la localité est attesté sous les formes Gravingnei en 1030, Gravigneium vers 1060, Graviniacum en 1079[3].

    Histoire

    Politique et administration

    Liste des maires

    debut fin identité parti qualité
    1789 1796 Duret Joseph
    1796 1799 Hugau Pierre
    1799 1800 Douche Sulpice
    1800 1807 Buisson Joseph (l'ainé)
    1807 1812 Le Cousturier de Courcy Royaliste
    1812 1818 Buisson Joseph
    1818 1843 Paquin
    1843 1846 Buisson Joseph
    1846 1852 Vauthrin
    1852 1871 Guerin Jacques, Dominique
    1871 1872 Picard Jean-Pierree
    1872 1881 Neveu Charles-Francois
    1881 1884 Liard Eugene,Sosthene
    1884 1892 Huet Leopold,Jules
    1892 1912 Jouen Auguste,Alfred
    1912 1919 Laneelle Gaston
    1919 1935 Aguesse Leon
    1935 1953 Augustin Basile
    1953 1977 Jourdon Gaston
    1977 1998 Champion Jean PCF
    1998 en cours Gantier Francois PCF

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[4]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[5].

    En 2017, la commune comptait 3 940 habitants[Note 1], en diminution de 2,33 % par rapport à 2012 (Eure : +1,73 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    228266245445583641678716709
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    621664697673741754814855846
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    8609389469588579131 0161 2121 298
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
    2 0352 4372 8172 5403 1133 5983 8884 0843 935
    2017 - - - - - - - -
    3 940--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2006[7].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Lieux et monuments

    La maladrerie Saint-Nicolas.
    L'église Saint-Sulpice.

    La commune de Gravigny abrite un édifice inscrit au titre des monuments historiques :

    En outre :

    • ancienne chapelle (1856) du carmel[9], désacralisée en 2007.
    • église Saint-Sulpice, dans l'enclos du cimetière ; consacrée en 1520, modernisée en 1935.

    Personnalités liées à la commune

    Notes et références

    Notes

    1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. « Géoportail (IGN), couche « Communes 2016 » activée ».
    2. Sandre, « Fiche cours d'eau - L'Iton (H43-0400) » (consulté le 11 septembre 2017).
    3. Ernest Nègre -Toponymie générale de la France - Volume 2 - Page 763 - (ISBN 2600001336).
    4. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    5. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    8. « Léproserie dite maladrerie Saint-Nicolas », notice no PA00135536, base Mérimée, ministère français de la Culture.
    9. Décret autorisant la communauté des religieuses carmélites … à transférer … près d'Évreux le siège de son établissement .

    Voir aussi

    Articles connexes

    Liens externes

    • Portail de l’Eure
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.