Gretz-Armainvilliers

Gretz-Armainvilliers (prononcé [gʁɛ.t͡saʁ.mɛ̃.vi.ˈlje]) est une commune française située dans le département de Seine-et-Marne en région Île-de-France.

Gretz-Armainvilliers

La mairie de Gretz-Armainvilliers.
Administration
Pays France
Région Île-de-France
Département Seine-et-Marne
Arrondissement Torcy
Canton Ozoir-la-Ferrière
Intercommunalité CC Les Portes Briardes entre villes et forêts
Maire
Mandat
Jean-Paul Garcia
2014-2020
Code postal 77220
Code commune 77215
Démographie
Population
municipale
8 657 hab. (2017 )
Densité 641 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 44′ 30″ nord, 2° 44′ 06″ est
Altitude Min. 86 m
Max. 114 m
Superficie 13,51 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : France
Gretz-Armainvilliers
Géolocalisation sur la carte : France
Gretz-Armainvilliers

    Ses habitants sont appelés les Gretzois.

    Géographie

    Localisation

    La commune est située sur le plateau de la Brie :

    Communes limitrophes

    Hydrographie

    Le système hydrographique de la commune se compose de huit cours d'eau référencés :

    • le Réveillon, long de 21,6 km[1], prend sa source sur le territoire de la commune ;
    • la Barbançonne, longue de 12,1 km[2], prend sa source sur le territoire de la commune ;
    • le Ru de la Menagerie, long de 11 km [3] ;
    • la Marsange, longue de 30,4 km[4], affluent de l'Yerres en rive droite ;
      • le ru de la Queue Mahot, 1,4 km[5], affluent de la Marsange. ;
      • le ru des Monbarres, 12,7 km[6], affluent de la Marsange.
    • le canal 01 de la Commune de Gretz-Armainvilliers, 1,3 km[7] ;
    • le cours d'Eau 01 de la Commune de Tournan-en-Brie, 0,5 km [8].

    La longueur linéaire globale des cours d'eau sur la commune est de 8,61 km[9].

    Voies de communication et transports

    La commune est traversée par la RN 4, direction Paris ou Nancy.

    La ville dispose de la gare de Gretz-Armainvilliers, desservie par les trains de la ligne E du RER.

    Plusieurs lignes d'autobus y passent :

    Urbanisme

    Lieux-dits, écarts et quartiers

    La commune compte 40 lieux-dits administratifs répertoriés[10].

    Occupation des sols

    En 2018[11], le territoire de la commune se répartit[Note 1] en 55,8 % de forêts, 18,6 % de zones urbanisées, 9,8 % de prairies, 5,1 % de zones industrielles commercialisées et réseaux de communication, 4,3 % d’espaces verts artificialisés non agricoles, 3,5 % d’eaux continentales[Note 2] et 2,9 % de terres arables[9].

    Toponymie

    Le nom de la localité est mentionné sous les formes « In pago Parisiaco in villa que dicitur Gressus » en 820[12] ; Gres en 1182[13] ; Gressium en 1209[14] ; Gresseium in Bria en 1280 ([15]) ; Gres en Brie en 1389[16] ; Gres en Brye en 1466[17] ; Grez en Brie en 1774[18] ; Grez au XVIIIe siècle[14] ; Gretz ou Grès en 1829[14] ; Gretz-Armainvilliers (Décret du ).

    Gretz : du latin gresum, qui désigne un terrain rocailleux à l’époque gallo-romaine.
    Armainvilliers signifierait « la villa de Hermann ».

    Histoire

    La tour de Gretz, représentée par Claude Chastillon.
    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

    Présence de ruines d'une tour carrée datant du XIIIe siècle et d'un château.

    Le , Louis-Charles de Bourbon (1701-1775), duc d'Aumale, échangea avec Louis XV la principauté de Dombes contre le duché de Gisors et les terres de Gretz-Armainvilliers et de Pontcarré. Son héritage passa à la branche collatérale des Bourbon-Penthièvre, puis aux Orléans (Louise Marie de Bourbon-Penthièvre, Madame Égalité, en apportant l'héritage).

    En 1890, Clément Ader décolla avec le premier avion du monde appelé Éole.

    Le 22 juin 1944 les installations ferroviaires de Gretz-Armainvilliers ont été bombardées par la 8th US Air Force simultanément avec la ville de Tournan-en-Brie. Des recherches récentes dans les archives américaines, désormais accessibles, permettent de connaitre dans le détail le déroulement de ce bombardement[19] L’escadrille de 52 bombardiers B-24 Liberator, volant en formation de quatre Combat box de 12 à 13 avions chacun, avait trois objectifs précis. Deux des Combat box ont pris pour cible la gare de triage, un autre la gare elle-même et l’embranchement vers Bâle-Mulhouse, le dernier a bombardé le centre ville de Tournan-en-Brie. Pour parfaitement repérer et viser les cibles l’escadrille avait pour ordre d’effectuer un premier passage au-dessus de Tournan-en-Brie et de Gretz-Armainvilliers avant de revenir pour lâcher les bombes, ce qui fut fait.

    C’est en application du Transportation Plan destiné à retarder l’acheminement des renforts allemands vers le front de Normandie, où la bataille était encore indécise quinze jours après le débarquement que ces trois objectifs ont été bombardés. Les 100 tonnes de bombes qui furent déversées entre 19h14 et 19h20 sur les trois objectifs ont effectivement coupé pour un temps les liaisons ferroviaires et routières vers l’est. Le triage de Gretz-Armainvilliers a été rendu inutilisable jusqu’à la fin de la guerre. Les Allemands s’efforceront, à marche forcée, de rétablir la liaison ferroviaire Paris-Mulhouse, et de faire déblayer le centre de Tournan-en-Brie pour que la circulation routière vers l’est puisse reprendre au plus vite.

    Politique et administration

    Rattachements administratifs et électoraux

    Gretz-Armainvilliers se trouve dans le département de Seine-et-Marne. Rattachée depuis la Révolution française à l'arrondissement de Melun, elle intègre le l'arrondissement de Torcy afin de faire coïncider les limites d'arrondissement et celles des intercommunalités[20].


    Elle fait partie depuis 1988 de la neuvième circonscription de Seine-et-Marne.

    La commune faisait partie 1793 du canton de Tournan-en-Brie[21] avant d'être rattachée au canton d'Ozoir-la-Ferrière dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France.

    Intercommunalité

    La commune fait partie de la communauté de communes Les Portes Briardes Entre Ville et Forêts, créée fin 2009[22].

    Tendances politiques et résultats

    Liste des maires

    Liste des maires successifs[23]
    Période Identité Étiquette Qualité
    1793 1795 Alexis Herbunot    
    1800 1807 Louis Marchand    
    1808 1816 Nicolas Lesueur-Florent    
    1816 1822 Claude Poilblans    
    1823 1828 Pierre Margery    
    1828 1830 Alexandre Lecluse    
    1830 1836 Félix Poilblans    
    1836 1837 Jean Houdet    
    1837 1838 Jean Duchatel    
    1838 1839 Charles Mauny    
    1839 1855 Georges Quettier    
    1855 1860 Jean Louvet    
    1860 1874 Jacques Toiray    
    1874 1876 Romain Seigneur    
    1876 1878 Alphonse Morand    
    1878 1881 Auguste Dumont    
    1881 1882 Alphonse Morand    
    1882 1888 Baptiste Meunier    
    1888 1904 Emile Pochard    
    1904 1919 Théotime Jouas    
    1919 1937 Arthur Papon Centre-gauche Industriel et Notaire
    Conseiller général de Tournan-en-Brie (1923 → 1937)
    Président du conseil général de Seine-et-Marne (1937)
    Chevalier de la Légion d'honneur[24]
    1938 1944 Henri Hequet    
    1944 1947 Paul Adnot    
    1947 1955 Georges Travers    
    1955 1958 Maurice Papon   Fils d'Arthur Papon
    Préfet régional en Algérie
    1958 1959 Anatole Gaucherot    
    mars 1959 mars 1971 Maurice Perrin    
    mars 1971 mars 2001 Gilbert Pillet DVD Conseiller général de Tournan-en-Brie (1976 → 1998)
    mars 2001 En cours
    (au 6 mars 2018)
    Jean-Paul Garcia DVD Médecin généraliste
    Conseiller général de Tournan-en-Brie (2004 → 2011)
    Réélu pour le mandat 2014-2020[25],[26]

    Jumelages

    La commune de Gretz-Armainvilliers n'est jumelée[Quand ?] avec aucune autre commune.

    Population et société

    Démographie

    L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[27]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2004[28].

    En 2017, la commune comptait 8 657 habitants[Note 3], en augmentation de 5,1 % par rapport à 2012 (Seine-et-Marne : +3,7 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

    Évolution de la population  [modifier]
    1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
    479452440467443446426335429
    1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
    4345336185946346428559121 012
    1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
    1 0081 1181 1811 3201 5781 7251 9252 0212 265
    1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2009 2014
    3 1194 5597 1277 3307 2467 6137 7817 9258 578
    2017 - - - - - - - -
    8 657--------
    De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
    (Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[21] puis Insee à partir de 2006[29].)
    Histogramme de l'évolution démographique

    Enseignement

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
    • Le collège Hutinel ;
    • L'école Georges-Travers (maternelle, élémentaire) ;
    • L'école Victor-Hugo (maternelle, élémentaire) ;
    • L'école Leclerc (maternelle, élémentaire) ;
    • Des lycées à Roissy-en-Brie, Tournan-en-Brie, Ozoir-la-Ferrière.

    Sports

    Équipements sportifs

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.
    • Gymnase Victor-Hugo ;
    • Gymnase Hutinel ;
    • Stade Lucien-Laumondé (350 places assises) ;
    • Stade du Val-des-Dames ;
    • Courts de tennis Gretz - résidence Champagne ;
    • Salle polyvalente.

    Activités sportives

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

    Le handball, le rugby et le football sont les sports phares de cette commune.

    • Tennis
    • Judo, aïkido
    • Terrains de pétanque
    • Volley-ball
    • Handball
    • Football
    • Basket
    • Vovinam Vietvodao
    • Gymnastique artistique
    • Tennis de table
    • Karaté

    Le SC Gretz-Tournan handball

    Club formateur ayant à de nombreuses reprises obtenu le label d'or et le label d'argent de la fédération française pour son école de handball qui est d'ailleurs devenue championne de Seine-et-Marne en 2009. Le club est désormais présidé par Guillaume Febvret.

    Palmarès
    • 2003 : Champion de Seine-et-Marne en D2 et promu en D1 (seniors masculins)
    • 2004 : Vainqueur de la coupe de Seine-et-Marne (-18ans masculins)
    • 2006 : Champion de Seine-et-Marne en Honneur et promu en Excellence (seniors masculins)
    • 2009 : Champion de Seine-et-Marne en D1 (-16ans masculins)
    • 2009 : Champion de Seine-et-Marne en D1 (-14ans masculins)
    • 2009 : Champion de Seine-et-Marne en Honneur (-14ans féminines)
    • ...
    • 2019 : Finaliste de la Coupe de Seine-et-Marne (Séniors 1 masculine)
    • 2019 : 8ème de finale de la Coupe de France (Séniors 1 masculine)
    • 2019 : Vainqueur du tournoi d'Alfortville (Loisirs)

    Le SC Gretz-Tournan karaté

    Le club de Karaté de Gretz-Tournan est affilié à la Fédération Française de Karaté. Ce club accueille des enfants à partir de quatre ans comme des adultes, des débutants ou des pratiquants confirmés. Des stages d'initiation au Karaté ont également été dispensés par des experts de ce domaine tels que Serge Serfati.

    Manifestations culturelles et festivités

    • Fête patronale : la fête de la Saint-Jean, le dimanche le plus près du .
    • Chasse, pêche, randonnées en forêt, passage du GR14.
    • Brocante vers la fin avril, mi-septembre et novembre.
    • Salon du Vin et de la Gastronomie le troisième week-end de novembre.
    • Festival de la BD tous les deux ans, co-organisé avec l'association Bulle d'Encre

    Économie

    Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (septembre 2018). 
    Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

    La ville compte de nombreux commerces et supermarchés, mais également deux zones : une artisanale et une industrielle, ainsi qu'un golf.

    • Supermarchés :
    • Z.I. :
      • Siège Social de Leader Price
      • PVI ou Power Vehicle Innovation
      • ROT
      • Soripa Gastronomie
      • Trans Imprim
      • Team technologie
    • Restaurants :
      • McDonald's
      • Les Charretiers
      • Le Marguerit
      • Kebab
      • Le Penthièvre
      • Le Dragon Céleste
      • Tokyocacarama
    • Marché : le vendredi

    Culture locale et patrimoine

    Lieux et monuments

    • Château de Bois Vignolles du XIXe siècle, siège du PC Bruno en 1940.
    • Château d'Armainvilliers : grande villa normande construite par Edmond de Rothschild en 1877 à l'emplacement du château du duc de Penthièvre.
    • Château Pereire : propriété des frères Pereire, détruit en 1950
    • Église Saint-Jean-Baptiste : triptyque de la Vie de la Vierge (panneaux peints de la fin du XVe, classés, récemment attribués à Jean Changenet et terminés par Giovanni Grassi[30]), gisant de Jean de Gretz (1318) (MH), Vierge à l'Enfant en bois peint, deux dalles tumulaires XIIIe
    • Forêt domaniale d'Armainvilliers, parc du domaine Péreire, étang d'Armainvilliers, étang de la Mare Pinçon, étang de la Barrière Noire, parcours de santé le long du golf dans la forêt.
    • Golf Clément-Ader dans le domaine du château Péreire 48° 44′ 45″ N, 2° 42′ 51″ E .
    • Parc du Val des Dames : l’arboretum s’étend sur 16 hectares et renferme une multitude d’espèces d’arbres venant des cinq continents, château du Val des Dames, Uranoscope de l'Ile-de-France (planétarium et observatoire d'astronomie).
    • Mémorial Clément-Ader.

    Personnalités liées à la commune

    Héraldique

    Les armes de la ville se blasonnent ainsi :
    d’or au dragon de sinople, au chef d’azur chargé d’un vol de chauve souris d’argent.

    Voir aussi

    Bibliographie

    Articles connexes

    Liens externes

    Notes et références

    Notes

    1. Statistiques de la base de données européenne d’occupation biophysique des sols “Corine Land Cover”.
    2. Les eaux continentales désignent toutes les eaux de surface, en général des eaux douces issues d'eau de pluie, qui se trouvent à l'intérieur des terres.
    3. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2020, millésimée 2017, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2019, date de référence statistique : 1er janvier 2017.

    Références

    1. Sandre, « Le Reveillon »
    2. Sandre, « Fiche cours d'eau - La Barbançonne (F4819000) »
    3. Sandre, « Le Ru de la Menagerie »
    4. Sandre, « La Marsange »
    5. Sandre, « Fiche cours d'eau - Ru de la Queue Mahot (F4776000) »
    6. Sandre, « Ru des Monbarres »
    7. Sandre, « Fiche cours d'eau - Canal 01 de la Commune de Gretz-Armainvilliers (F4777202) »
    8. Sandre, « Fiche cours d'eau - Cours d'Eau 01 de la Commune de Tournan-en-Brie (F4776100) »
    9. Site SIGES – Seine-Normandie (Système d’information pour la gestion des eaux souterraines en Seine-Normandie), consulté le 8 octobre 2018
    10. Site territoires-fr.fr consulté le 29 septembre 2018 sous le code commune 77215
    11. Site Corine Land Cover Mises à jour.
    12. Archives nationales, K 8, n° 8.
    13. Archives nationales, S 1175, n° 6.
    14. Henri Stein et Jean Hubert, Dictionnaire topographique du département de la Seine-et-Marne, Paris, (lire en ligne), p. 275.
    15. Cart. chapitre Meaux, p. 187.
    16. Archives nationales, S 2285b, n° 11.
    17. Bibl. nat., ms. français 26090, n° 515.
    18. Archives nationales, Q1 1408.
    19. Gérard Durand, 22 juin 1944 Tournan bombardé par erreur ? Ville de Tournan-en-Brie éd. (2019), (ISBN 979-10-699-3877-9)
    20. « Arrêté du 30 décembre 2016 du préfet de la région d'Île-de-France portant modification des limites territoriales des arrondissements du département de Seine-et-Marne », Recueil des actes administratifs de la préfecture d'Île-de-France, no spécial IDF-001-2017-01, , p. 11-23 (lire en ligne [PDF], consulté le 21 août 2018).
    21. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
    22. « Gretz, Tournan : Les habitants regrettent le divorce : La ville de Gretz rejoindra les villes d'Ozoir, Férolles-Attily et Lésigny. Tournan regarde vers le Val Bréon. Gretzois et Tournanais le déplorent », Le Pays briard, (lire en ligne, consulté le 18 septembre 2018) .
    23. « Les maires de Gretz-Armainvilliers », sur http://www.francegenweb.org (consulté le 18 septembre 2018).
    24. « Arthur Papon », base Léonore, ministère français de la Culture.
    25. Sé.B., « Jean-Paul Garcia (DVD) brigue un troisième mandat à Gretz », Le Parisien, édition et Seine-et-Marne, (lire en ligne, consulté le 18 septembre 2018) « A 52 ans — il les aura lundi —, Jean-Paul Garcia, le maire (DVD) de Gretz-Armainvilliers, briguera en mars un troisième mandat consécutif. (...) La liste qu’il ne devrait plus tarder à dévoiler sera en effet renouvelée de moitié : « Sur les vingt-cinq élus de la majorité, douze se représentent », affirme celui qui a été élu en 2001 à la suite de Gilbert Pillet, l’ancien maire (DVD) durant trente ans ».
    26. Julien Van Caeyseele, « Jean-Paul Garcia a été réélu maire de Gretz-Armainvilliers : Le conseil municipal d’installation du maire s’est déroulé samedi. Le maire sortant a été réélu à la majorité face à Christian Moisset, qui s’était également porté candidat au poste de premier élu de la commune », La République de Seine-et-Marne, (lire en ligne, consulté le 18 septembre 2018) « Jean-Paul Garcia a été élu maire de Gretz-Armainvilliers, samedi, lors de premier conseil municipal de la mandature. Lors du premier tour de l’élection municipale, sa liste « Union gretzoise » était arrivée en tête avec quelque 63,3 % des suffrages. La liste de Christian Moisset obtenant quant à elle 31,3 % des votes et 5,5 % pour Denise Lemaire ».
    27. L'organisation du recensement, sur insee.fr.
    28. Calendrier départemental des recensements, sur insee.fr.
    29. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2008, 2009, 2010, 2011, 2012, 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017.
    30. Carmen Decu Teodorescu, Frédéric Elsig, « Une proposition pour Jean Changenet », dans Frédéric Elsig (dir.), Peindre à Dijon au XVIe siècle, Milan, Silvana editoriale, coll. Biblioteca d'arte, n°54, p.77-93.
    • Portail de Seine-et-Marne
    • Portail des communes de France
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.