Group Areas Act

Le Group Areas Act No. 41 (littéralement « Loi sur les zones réservées ») est l'une des premières et principales lois d'Apartheid, instaurée en Afrique du Sud le . Elle obligeait les différentes populations définies deux mois plus tard par le Population Registration Act à résider dans des zones urbaines d'habitation prédéfinies. Les centres-villes, ainsi que les quartiers les plus développés et les mieux équipés, étaient généralement interdits aux populations de races non-Blanches (les Noirs, les Métis et les Asiatiques).

Le Group Areas Act établissait trois types de zones :

  • Les zones contrôlées (« controlled areas ») dans lesquelles le droit de résidence des populations discriminées, ainsi que leur droit d'accès à la propriété foncière ou immobilière était interdite.
  • Les zones séparées (« separate areas »)
  • Les zones réservées (« group areas »)

Cette loi fut abolie le .

Sources

  • Portail du droit
  • Portail de l’Afrique du Sud
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.