Guerre en montagne

La guerre en montagne est la composante d'une guerre se déroulant dans une zone montagneuse ou fortement accidentée. Aux enjeux propres au combat avec l'ennemi, s'ajoutent les contraintes dues aux conditions climatiques extrêmes et les difficultés et risques liés aux déplacements dans un relief escarpé et inhospitalier, éventuellement recouvert de neige ou de glace.

Chasseurs alpins français en 1970.

Les armées peuvent chercher à maîtriser et surmonter les conditions propres à la guerre en montagne, car les chaînes de montagnes ont souvent une importance stratégique en tant que frontières naturelles ou comme représentant une source d'eau essentielle au pays.

Plusieurs pays disposent d'unités de combat adaptées à cet environnement comme la France avec les Chasseurs alpins, l'Allemagne avec les Gebirgsjäger, les États-Unis avec la 10e division de montagne ou l'Italie avec les Alpini. Celles-ci sont équipées de manière relativement légères et ont eu de l’armement spécifique tels que, anciennement, les canons de montagne.

Bibliographie

  • Hervé de Courrèges, Pierre-Joseph Givre, Nicolas Le Nen, Guerre en montagne : renouveau tactique, 2006, Paris, Economica, (ISBN 978-2717853278).
  • F. Ducuing, La guerre de montagne, 1851, in La Revue des Deux Mondes (sur wikisource : )
  • Raids, Hors-série n° 34, 2009, La guerre en montagne.
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la montagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.