Guerre russo-turque de 1686-1700

La guerre russo-turque de 1686–1700 est l’un des théâtres des efforts conjoints des Européens à la fin du XVIIe siècle pour repousser l’Empire ottoman.

Pour les articles homonymes, voir guerre russo-turque.
Troisième guerre russo-ottomane (1686–1700)
Prise d’Azov par le tsar russe Pierre le Grand (à cheval)
Informations générales
Date 1686–1700
Lieu Crimée, Azov
Issue Défaite de la Turquie ottomane
Changements territoriaux Azov devient possession russe.
Belligérants
 Tsarat de Russie
 Archiduché d'Autriche
République des Deux Nations
Empire ottoman
Khanat de Crimée

guerres russo-turques

Le conflit russo-ottoman démarre quand la Russie, alors dirigée par la régente Sophia Alexeievna, qui sera déposée du trône par son frère Pierre le Grand en 1689, rejoint la coalition anti-turque comprenant l’Autriche, la Pologne et Venise en 1686. Au cours de la guerre, les armées russes mettent sur pied les campagnes de Crimée de 1687 et 1689 et les campagnes d’Azov de 1695 et 1696.

La Russie préparant la guerre avec la Suède et les autres nations ayant signé le traité de Karlowitz avec la Sublime Porte en 1699, le gouvernement du tsar conclut le traité de Constantinople avec l’Empire ottoman en 1700, mettant un terme à la guerre.

Source

Articles connexes

  • Portail de l’Empire ottoman
  • Portail du XVIIe siècle
  • Portail de l’Empire russe
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.