Guillaume de Brandebourg-Ansbach

Guillaume de Brandebourg-Ansbach, né le et mort le , est archevêque de Riga de 1539 à 1561.

Guillaume de Brandebourg-Ansbach
Fonctions
Archevêque
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
(à 64 ans)
Riga
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Wilhelm von Brandenburg
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Marguerite de Brandebourg-Ansbach (d)
Georges de Brandebourg-Ansbach
Jean de Brandebourg-Ansbach (en)
Gumprecht de Brandebourg-Ansbach-Kulmbach (d)
Casimir de Brandebourg-Kulmbach
Jean-Albert de Brandebourg-Ansbach
Albert de Brandebourg
Barbara de Brandebourg-Ansbach
Élisabeth de Brandenbourg-Ansbach-Culmbach
Sophie de Brandenburg-Ansbach-Kulmbach
Anne de Brandebourg-Ansbach (d)
Frédéric de Brandebourg-Ansbach (d)
Autres informations
Religion

Biographie

Guillaume de Brandebourg-Ansbach est un membre de la Maison de Hohenzollern. Il est un des dix-sept enfants du prince Frédéric Ier de Brandebourg-Ansbach, originaire de la Principauté d'Ansbach-Brandebourg. Il est le frère d'Albert de Brandebourg, grand-maître de l'Ordre Teutonique. Il avait deux grands-pères célèbres, le prince Albert III Achille de Brandebourg et le souverain Casimir IV Jagellon.

En 1529, bien qu'il soit en faveur de la Réforme protestante, il est nommé évêque coadjuteur catholique de l'archidiocèse médiéval de Riga afin de servir l'évangile, et en 1539 il est élevé au rang d'archevêque de Riga, la même année, son frère Jean Albrecht de Brandebourg-Ansbach (1499-1536), est nommé archevêque de Magdebourg.

Avec l'abolition du statut de Prince-évêque durant la Guerre de Livonie, Guillaume perd son titre. En 1561, Riga devient une ville libre. L'archevêché catholique de Riga est supprimé par la Réforme luthérienne en 1563.

En 1563, Guillaume de Brandebourg-Ansbach meurt des suites de son état de santé. Son corps repose dans la cathédrale protestante de Riga.

  • Portail de la Lettonie
  • Portail du catholicisme
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.