Guillaume de Weimar

Guillaume de Weimar, comte de Weimar sous le nom de Guillaume IV en 1039, puis margrave de Misnie de 1046 à 1062

Guillaume
Titre de noblesse
Margrave
Biographie
Décès

Kingdom of Hungary (en)
Activité
Dirigeant
Famille
Père
Guillaume III (en)
Fratrie

Biographie

Guillaume IV devient comte de Weimar et d'Orlamünde à la mort de son père Guillaume III de Weimar en 1039. En 1042/1043 il est comte palatin de Saxe et en 1046, lorsque le margrave Ekkehard II de Misnie, meurt sans héritier en léguant son margraviat à l'empereur Henri III du Saint-Empire, L'empereur reçoit le fief mais en investi rapidement Guillaume IV de Weimar pendant que le second époux de sa mère Oda, le margrave Dedo II contrôle la Marche de l'Est saxonne. Malgré la perte de la marche de Thuringe, Guillaume contrôle le même territoire que l'ancien margrave Ekkehard II.

Après la mort de l'empereur Henri III en 1056, Guillaume demeure un loyal vassal de la régente Agnès de Poitiers. Il est en grand faveur auprès de l'impératrice et qui lui donne conjointement avec l'évêque Eppo de Naumburg, le commandement de l'armée destinée à soutenir le roi André Ier de Hongrie contre son frère le prétendant Béla, duc de Nitra. Lorsque l'armée impériale vaincue se retire Guillaume et Eppo sont capturés par Géza le fils de Béla devant Mosonmagyaróvár dont les portes restent fermées[1]. Géza, impressionné par le courage de Guillaume convainc son père de non seulement le libérer mais aussi de lui accorder sa sœur Sophie comme épouse. Avant que les noces ne soient célébrées Guillaume tombe malade et meurt pendant son voyage de retour en Allemagne en 1062.

Guillaume de Weimar disparait sans héritier et sa succession est assurée par son frère cadet Othon de Weimar

Notes et références

  1. Gyula Kristo Histoire de la Hongrie Tome I « le temps des Arpads ». Presses Universitaires de Rennes, Rennes 2000 (ISBN 2868475337) p. 56.

Sources

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « William, Margrave of Meissen » (voir la liste des auteurs), édition du .
  • Anthony Stokvis, Manuel d'histoire, de généalogie et de chronologie de tous les États du globe, depuis les temps les plus reculés jusqu'à nos jours, préf. H. F. Wijnman, Israël, 1966, Margraves de Thuringe, Misnie et Lusace: « Maison de Weimar » et tableau généalogique.
  • Portail du Saint-Empire romain germanique
  • Portail du Moyen Âge central
  • Portail de la monarchie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.