Gundoland

Gundoland est un maire du palais de 613 à après 630

Gundoland
Fonction
Maire du palais
Neustrie
-
Biographie
Décès
Entre et
Activité
Fratrie

Biographie

Il est peut-être frère de Landéric, son prédécesseur, car les deux sont mentionnés comme oncles (avunculus) de Sainte Aldegonde[1], mais le terme d'avunculus peut être pris par son sens d'« oncle » et non par son sens littéral « oncle maternel », auquel cas il peut y avoir d'autres conclusions[2].

Il est également mentionné dans la chronique de Frédégaire :

« La trente-quatrième année du règne de Clotaire [617], le roi Agon envoya vers ce prince trois nobles députés lombards, Agiulf, Pompège et Gauton, pour le prier de remettre à sa nation les douze mille sous d’or qu’elle payait tous les ans aux Francs ; et avec adresse ces députés donnèrent secrètement trois mille sous d’or, dont mille à Warnachaire, mille à Gondeland, et mille à Chuc ; ils offrirent en même temps à Clotaire trente-six mille sous d’or. Le roi remit le tribut aux Lombards, et s’unit avec eux par serment d’une amitié éternelle. »

 Frédégaire, chronique

Il meurt entre 630 et 635 et Ega lui succède comme maire du palais.

Notes et références

  1. Vita Aldegundis Abbatissæ Malbodiensis 2, MGH SS rer. Merov. VI, p. 86
  2. (en) Charles Cawley, « Merovingian Nobility », sur Medieval Lands, Foundation for Medieval Genealogy, 2006-2016 (consulté le 14 mars 2016).
  • Portail du Haut Moyen Âge
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.