Gustave Pellet

Gustave Pellet (1859–1919) est un éditeur d'art français. Il est surtout connu pour avoir publié des estampes d'œuvres, entre autres d'Henri de Toulouse-Lautrec et Louis Legrand.

Gustave Pellet
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Biographie

Gustave Jean Baptiste Xavier Pellet est né dans une famille aisée. Il passe sa jeunesse à voyager et collectionner des livres d'art[1]. Lorsque la fortune familiale disparaît dans un krach financier en 1886, Pellet décide, avec une partie de sa collection de livres, d'ouvrir une petite librairie-atelier au 9 quai Voltaire à Paris[2]. Peu à peu, tout comme Edmond Sagot avant lui, il se spécialise dans la production et la vente d'estampes contemporaines et de livres illustrés par des graveurs. Pellet devient éditeur de livres d'art et d'estampes en 1887[3],[4],[5]. Il s'installe en 1902 au 51, rue Le Peletier (Paris)[6].

Pellet avait un nom en tant que marchand qui prenait certains risques en représentant des artistes jeunes et non éprouvés. En l'espace de huit ans, il publie plus de 800 estampes de luxe d'artistes comme Henri de Toulouse-Lautrec et Paul Signac[7]. Il est le premier éditeur des lithographies en couleurs de Toulouse-Lautrec, et ce, dès 1892[8].

Pellet possède les droits d'auteur des œuvres de Félicien Rops, dont il publie les aquarelles et dessins dans un livre d'une centaine de planches gravées par Albert Bertrand, certaines en couleur. Parmi les artistes de Pellet figurent de nombreux peintres postimpressionnistes. Cependant, Pellet est aussi connu pour avoir été le premier à publier les travaux du graveur Louis Legrand[9].

Elles - Femme au tub (Le Tub), lithographie de Toulouse-Lautrec publiée par Pellet en 1896 pour la série Elles.

Les œuvres d'art sont souvent érotiques[9], car aussi bien Toulouse-Lautrec que Louis Legrand avant lui produisent des études détaillées de la vie nocturne du Paris de la fin du XIXe siècle[10]. Par exemple, la série Elles de 1896 était une série de dix lithographies de Toulouse-Lautrec, une couverture et un frontispice, que Pellet avait imprimé sur du papier vélin de haute qualité, en une petite édition de 100 exemplaires seulement ; le papier était liséré à gauche et comportait un filigrane spécial « G. Pellet / T. Lautrec ». Les femmes représentées dans cette série sont pour la plupart issues de maisons closes situées dans le quartier de Montmartre. Elles sont montrées en train de se détendre, de faire leur toilette ou de s'habiller[10]. Cette série a été exposée dans les salons de la revues La Plume à partir du .

Gustave Pellet publie également des livres dont trois volumes, Livre d'heures de Louis Legrand, La Faune parisienne et Poèmes à l'eau-forte (1914), illustrés par Legrand. Il publie vingt volumes de Toulouse-Lautrec à partir de 1892. En parallèle, Pellet publie également des lithographies individuelles d'artistes tels que Paul Signac, Odilon Redon, Maximilien Luce et Louis Anquetin. Il est proche de Rodrigues qui rédige pour lui des catalogues[6].

Après guerre, Pellet transmet son atelier-galerie à son gendre, Maurice Exsteens, qui vendait encore ses productions dans les années 1940-1950. Ces pièces sont aujourd'hui introuvables et on peut les admirer dans certains musées.

Notes et références

  1. Victor Arwas, Belle époque: posters & graphics, Academy Editions, (lire en ligne), p. 29
  2. Louis Legrand, Louis Legrand : catalogue raisonné, London, Papadakis, (ISBN 1901092712, lire en ligne)
  3. « Gustave Pellet », 14 artworks, The Metropolitan Museum of Art (consulté le 12 mai 2013)
  4. « Gustave Pellet », Henri de Toulouse-Lautrec, Museum of Modern Art (MoMA), (consulté le 12 mai 2013)
  5. « Gustave Pellet », Works of Henri de Toulouse-Lautrec, Art Institute Chicago (consulté le 12 mai 2013)
  6. (en) Willa Z. Silverman, The New Bibliopolis: French Book Collectors and the Culture of Print, 1880-1914, Torento, University of Toronto Press, 2008, p. 103.
  7. (en) « Pellet, Gustave - Van Gogh Museum », sur www.vangoghmuseum.nl (consulté le 23 décembre 2017)
  8. Marques de collections, notice d'autorité en ligne.
  9. Arwas, Victor, « Louis Legrand », Armstrong Fine Art, (consulté le 10 mai 2013)
  10. Donson, Theodore B., Great Lithographs by Toulouse-Lautrec, Courier Dover, (ISBN 0-486-24359-1, lire en ligne), xiv

Bibliographie

  • Maurice Exsteens, Archives de la Maison Gustave Pellet, Bern, Klipstein et Kornfeld, (lire en ligne)

Liens externes

  • Portail de l’Art nouveau
  • Portail de la gravure et de l'estampe
  • Portail de Paris
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.