HMS Maidstone (1795)

Le HMS Maidstone est une frégate de cinquième rang de 32 canons en service dans la Royal Navy de 1795 à 1810.

Pour les autres navires du même nom, voir HMS Maidstone.

HMS Maidstone
Type Frégate de 5e rang[1]
Histoire
A servi dans  Royal Navy
Chantier naval Deptford Dockyard
Lancement
Statut  : démoli à Chatham Dockyard
Caractéristiques techniques
Longueur 135 pieds (41 m)
Maître-bau 36 pieds (11 m)
Tonnage 796/804 bm
Caractéristiques militaires
Armement 26 canons de 12 livres[2]
06 canons de 6 livres

Histoire

Construction

Construite en sapin, la frégate Maidstone est lancée le aux chantiers de Deptford[1].

Incident avec la Constitution

La nuit du , alors qu'elle patrouille au large du rocher de Gibraltar durant la guerre de Tripoli, la Maidstone entend un navire la saluer et s'identifier comme étant la frégate USS Constitution des États-Unis. Ne l'ayant pas entendue approcher, ses canons ne sont pas prêts pour la réponse adéquate, et elle la salue en retour. La Constitution réitère son salut et se met aux postes de combat, se rapprochant. Son capitaine, Edward Preble, perd patience et déclare « Je vais saluer pour la dernière fois. Si je ne reçois pas une réponse satisfaisante, je vous envoie un boulet ». La Maidstone répond « Si vous m'envoyez un boulet, je vous envoie une bordée ». Preble demande à nouveau le nom du navire inconnu et reçoit pour réponse, « Ceci est le HMS Donegal, 84 canons, Sir Richard Strachan, commodore anglais » ainsi que l'ordre d'« envoyer une chaloupe à son bord ». Preble, à bout de nerfs, s'exclame, « Ceci est l'USS Constitution, 44 canons, Edward Preble, un commodore américain qui sera damné avant d'envoyer une quelconque chaloupe à votre bord », et prépare son équipage à faire feu. Avant que l'incident ne dégénère, la Maidstone envoie une chaloupe et un lieutenant britannique relaye les excuses de son capitaine, expliquant que le navire n'est pas le Donegal mais le Maidstone, qui, surpris, n'a pas eu le temps de préparer ses canons pour une réponse adéquate[3].

Destin

La Maidstone est démolie en aux chantiers de Dockyard[1].

Notes et références

Bibliographie

  • (en) J. J. Colledge et Ben Warlow, Ships of the Royal Navy : The Complete Record of all Fighting Ships of the Royal Navy from the 15th Century to the Present, Newbury, Casemate, (1re éd. 1969) (ISBN 978-1-935149-07-1)
  • (en) Ian W Toll, Six Frigates: The Epic History of the Founding of the US Navy, New York, W. W. Norton, (ISBN 978-0-393-05847-5, OCLC 70291925)

Voir aussi

  • Portail de la Royal Navy
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.