Hans Heinrich Euler

Hans Heinrich Euler (né le à Meran, Royaume d'Italie, mort en 1941 dans la région de la mer d'Azov) est un physicien allemand.

Pour les articles homonymes, voir Hans Heinrich (homonymie) et Euler (homonymie).
Hans Heinrich Euler
Hans Heinrich Euler en 1937.
Naissance
Meran (Royaume d'Italie)
Décès
Nationalité  Allemand
Domaines Physique
Diplôme Université de Leipzig
Renommé pour Lagrangien d'Euler-Heisenberg (en)

Biographie

Euler obtient son doctorat en 1935 à l'université de Leipzig avec une thèse intitulée Über die Streuung von Licht an Licht nach der Diracschen Theorie (Sur la diffraction de la lumière par la lumière, d'après la théorie de Dirac), supervisée par Werner Heisenberg.

Il a été le premier physicien à montrer que la description par Paul Dirac du positron ouvrait la possibilité que les photons issus de la production d'une paire électron-positron interfèrent entre eux et à calculer la section efficace de ce processus. À partir d'observations de Helmuth Kulenkampff (en), Euler et Heisenberg calculent précisément le temps de désintégration d'un méson. Ils ont aussi formulé le lagrangien d'Euler-Heisenberg (en) qui mène à la base du traitement qualitatif de la polarisation du vide.

Euler rejoint la Luftwaffe en 1941, et décède quelques mois plus tard au cours d'une mission de reconnaissance durant Seconde Guerre mondiale, au-dessus de la mer d'Azov. Cet événement est évoqué par Heisenberg dans son livre autobiographique La Partie et le Tout.

Publications

  • Hans Euler, « Über die Streuung von Licht an Licht nach der Diracschen Theorie », Annalen der Physik, vol. 418, 1936, p. 398-448 [lire en ligne sur Wikisource]
  • Hans Euler et Bernhard Kockel (de), « Über die Streuung von Licht an Licht nach der Diracschen Theorie », Naturwissenschaften, vol. 23, 1935, p. 246
  • Werner Heisenberg et Hans Euler, « Folgerungen aus der Diracschen Theorie des Positrons », Zeitschrift für Physik, vol. 98, 1936, p. 714-732

Références

  • (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Hans Heinrich Euler » (voir la liste des auteurs).
  • (de) Dieter Hoffmann, « Kriegsschicksale: Hans Euler », Physikalische Blätter (de), vol. 45, no. 9, 1989, p. 382-383
  • (en) Werner Heisenberg, Physics and Beyond (World Perspectives), 1971, p. 176-179

Liens externes

  • Portail de la physique
  • Portail de l’Allemagne
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.