Hans Keilson

Hans Keilson, né le à Bad Freienwalde en Allemagne et mort le à Hilversum aux Pays-Bas, est un écrivain, psychanalyste et pédagogue allemand.

Hans Keilson
Hans Keilson en 2007 à Potsdam, lors de la cérémonie de remise de la Médaille Moses-Mendelssohn
Alias
Alexander Kailand, B. Cooper
Naissance
Bad Freienwalde Empire allemand
Décès
Hilversum Pays-Bas
Activité principale
écrivain, psychanalyste, pédagogue
Auteur
Langue d’écriture allemand

Œuvres principales

Komödie in Moll (1947)

Biographie

Hans Keilson publie son premier roman Das Leben geht weiter. Eine Jugend in der Zwischenkriegszeit aux éditions S. Fischer Verlag. Le livre paraît en 1933 et Keilson, qui est juif, est rapidement interdit de publication par les Nazis[1].

En 1936, Keilson quitte l'Allemagne nazie et émigre aux Pays-Bas. En 1940, avec l'arrivée de la Wehrmacht, il entre en clandestinité. Pédagogue et psychanalyste, il fonde après la guerre une organisation d'aide aux orphelins juifs, « Le Ezrat Hajeled » (pour l'aide de l'enfant).

Ouvrages

Prose

  • 1933, Das Leben geht weiter, roman, S. Fischer Verlag. Nouvelle édition sous le titre Das Leben geht weiter. Eine Jugend in der Zwischenkriegszeit
  • 1947, Komödie in Moll, nouvelle, Amsterdam, Querido Verlag
  • 1989, Der Tod des Widersachers, roman, Francfort, S. Fischer Verlag
  • 2011, Da steht mein Haus, mémoires, Francfort, S. Fischer Verlag

Édition

Édition des œuvres en deux tomes par Heinrich Detering et Gerhard Kurz, S. Fischer Verlag, 2005

  • Bd. 1 : Romane und Erzählungen
  • Bd. 2 : Gedichte und Essays

Sources

Notes et références

  1. Roland Kaufhold, 2009, « Literatur ist das Gedächtnis der Menschheit »: Der jüdische Psychoanalytiker, Schriftsteller und Pädagoge Hans Keilson

Liens externes

  • Portail de l’Allemagne
  • Portail de la littérature
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.