Harry Nicholls Holmes

Harry Nicholls Holmes ( à Fayetteville, en Pennsylvanie - ) est un chimiste et universitaire américain, principalement connu pour ses recherches sur les vitamines et en particulier sur la vitamine C.

Pour les articles homonymes, voir Holmes.
Harry Nicholls Holmes
Naissance
Fayetteville (Pennsylvanie) (États-Unis)
Décès
Nationalité  Américain
Domaines Chimie
Institutions Earlham College
Oberlin College
Diplôme Université Johns-Hopkins (1907)
Distinctions James Flack Norris Award

Biographie

Harry Nicholls Holmes étudia à l'université Johns-Hopkins, où il suivit entre autres les cours de l'historien de la chimie Ira Remsen. Sa thèse Electric Osmose fut publiée en 1907. La même année, il devient professeur au Earlham College, puis, en 1917, au Oberlin College, où il devient président du département de chimie.

En 1936 il isola et cristallisa la vitamine A. Il montra que de fortes doses de vitamine B1 pouvaient prévenir du mal de mer. De plus, il rédigea un grand nombre de publications scientifiques sur le traitement des allergies par la vitamine C. Durant la Seconde Guerre mondiale, il montra que de fortes doses de vitamine C diminuaient fortement les chocs dus aux blessures, interventions chirurgicales, et les accidents en général.

Il fut membre du Conseil national de la recherche et présida en 1942 l'American Chemical Society. Holmes rédigea de nombreux ouvrages destinés à l'enseignement de la chimie, dont General Chemistry (1933), Introductory colloid chemistry, (1934), Introductory college chemistry (1946) et bien d'autres, ainsi qu'un ouvrage sur l'histoire de la chimie intitulé Out of the test tube. Il fut lauréat du James Flack Norris Award en 1955.

Bibliographie

  • Portail de la chimie
  • Portail des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.