Hasami

Hasami (波佐見町, Hasami-chō) est un bourg japonais situé dans la préfecture de Nagasaki.

Hasami-chō
波佐見町

Vue du village des potiers de Hasami
Administration
Pays Japon
Région Kyūshū
Préfecture Nagasaki
Démographie
Population 15 033 hab. (janvier 2009)
Densité 269 hab./km2
Géographie
Coordonnées 33° 08′ 10″ nord, 129° 53′ 58″ est
Superficie 5 597 ha = 55,97 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : préfecture de Nagasaki
Hasami-chō
Géolocalisation sur la carte : Japon
Hasami-chō
Géolocalisation sur la carte : Japon
Hasami-chō
Liens
Site web http://www.town.hasami.nagasaki.jp/

    Géographie

    Démographie

    En 2009, le bourg de Hasami avait une population estimée à 15 033 habitants, répartis sur une superficie de 55,97 km2 (densité de population de 269 hab./km2).


    Culture locale et patrimoine

    Porcelaine de Hasami

    Le quartier de Nakaogo à Hasami où se situent la plupart des fours à potiers.

    La porcelaine de Hasami commence avec les potiers coréens amenés au Japon à la fin du XVIe siècle. Pendant les invasions de la Corée par Hideyoshi (1592-1598) les forces japonaises ont enlevé un certain nombre d'artisans et artisans coréens[1][réf. non conforme] et ce sont les descendants de ces potiers qui ont commencé la production de la porcelaine de Hasami[1]. En 1599, le potier coréen Li Youqing fut ramené au Japon par un chef du clan Ōmura, Ōmura Yoshiaki[l 1].

    Avant que les Coréens n'apportent l'art de la porcelaine au Japon au XVIIe siècle[2] et la découverte de kaolin dans les environs, les artisans de Hasami se concentraient sur la poterie.

    Progressivement, la production de porcelaine s'intensifia si bien que la manufucture d'Ōmura était le plus grand centre de production de porcelaine du Japon à la fin de l'époque d'Edo[3].

    Le bourg de Hasami reste encore aujourd'hui un grand centre de production de porcelaine.

    Notes et références

    Notes lexicales bilingues

    1. Ōmura Yoshiaki (大村喜前).

    Références

    1. The New York Times, 1901, paragraph 1.
    2. Emmanuel Cooper, 10,000 Years of Pottery, 2010, University of Pennsylvania Press, p. 79.
    3. Japanese Traditional Culture Promotion & Development Organization, Japanese Traditional Crafts, consulté le .

    Voir aussi

    Liens externes

    • Portail de la préfecture de Nagasaki
    Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.