Hasimir Fenring

Hasimir Fenring est un personnage imaginaire du cycle de Dune, de Frank Herbert.

Hasimir Fenring
Personnage de fiction apparaissant dans
Dune.

Naissance 10118 A.G. ou 10.133 A.G.
Origine Kaitan
Sexe Masculin
Espèce Humain
Famille Margot Fenring (femme)
Affiliation Maison Corrino
Entourage Shaddam IV

Romans Dune
Séries Dune (2000)

Biographie

Hasimir Fenring était une figure de mystère partout dans l’Empire, notamment, à cause de son origine et par ses activités. Au-delà de ses liens avec Shaddam Corrino IV, qui remontent à leur enfance commune, le reste est mystérieux.

Selon certaines sources, Hasimir Fenring est né en 10118 A.G. (Après la Guilde) ou en 10133 A.G. sur Kaitain. Sa mère, Dame Chaola ou Cirni Fenring, était une Bene Gesserit et la dame de compagnie d’Habla, quatrième femme d’Elrood IX ; elle servit de nourrice à Shaddam et à son fils.

Selon d’autres sources, Margot Fenring peut aussi avoir été une sœur d’Elrood.

Lorsque Feyd-Rautha le rencontre lors de son dix-septième anniversaire, Fenring est décrit comme étant un petit homme à l'allure fragile, au visage de fouine et aux yeux sombres, avec quelques cheveux gris aux tempes[1].

La Maison Fenring, une maison mineure longtemps alliée avec la Maison Corrino, était un complément significatif pour le Bene Gesserit dans son programme visant à créer le Kwisatz Haderach. Hasimir Fenring était un candidat important à ce potentiel génétique, mais la tentative n’aboutit pas, Fenring étant un eunuque génétique.

Néanmoins, les programmes intenses du Bene Gesserit se multipliant, avaient produit un tueur suprêmement intelligent et perceptif qui servit plus tard de premier conseiller à l’Empereur Shaddam. Pour cette raison Fenring était fréquemment décrit comme « le garçon de courses de l’Empereur »[réf. nécessaire], Shaddam l’envoyant souvent pour traiter les questions les plus ennuyeuses de l’Empire. Le baron Vladimir Harkonnen a décrit Fenring, pendant une telle “course”, comme « un tueur avec les manières d’un lapin »[2]. Il a aussi, étrangement, séduit autant femmes que d’hommes, avant la rencontre avec son épouse Bene Gesserit, Margot Fenring.

Connu comme l’un des duellistes les plus mortels de l’Empire, Fenring a également participé dans sa jeunesse à l’assassinat du père de Shaddam, Elrood, pour placer son vieil ami sur le trône Impérial.

Quand Shaddam commença à agir sans les conseils de Fenring, par jalousie, il commit des erreurs pénibles, à savoir l’utilisation d’atomiques, d’armes biologiques et la menace de détruire Arrakis. Shaddam IV se remit à contre-cœur à suivre ses conseils après cette crise.

Dans les années qui suivirent, Hasimir servit aussi de Gouverneur d’Arrakis, pendant la période de transition entre la Maison Harkonnen et la Maison Atréides.

Le moment connu où Fenring a refusé de suivre les ordres de son Empereur fut lorsque Shaddam IV lui a ordonné de tuer Paul Muad’Dib Atréides. Fenring refusa, reconnaissant en Paul un esprit analogue au sien, à ceci près que Paul Atréides était, lui, devenu le Kwisatz Haderach « Fenring était un Kwisatz Haderach possible qu’une faille du schéma génétique avait rejeté, un eunuque dont les talents étaient furtifs, secrets, cachés. Il éprouva alors une compassion profonde pour le Comte, un sentiment de fraternité que jamais encore il n’avait connu. »[3]. Pour la première fois, Fenring trahit la confiance de Shaddam IV, ce qui lui valut une gifle.

Notes

  1. Frank Herbert, Dune 2, Paris, Robert Laffont, impr. 1998, 409 p. (ISBN 2-266-02664-X), p. 132
  2. Frank Herbert (trad. Michel Demuth), Dune, vol. tome II, France, Robert Laffont, coll. « Pocket science-fiction / Cycle de Dune », , 512 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-266-11403-4), p. 193.
  3. Frank Herbert (trad. Michel Demuth), Dune, vol. tome II, France, Robert Laffont, coll. « Pocket science-fiction / Cycle de Dune », , 512 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-266-11403-4), p. 507.
  • Portail de la science-fiction
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.