Henri Espivent de La Villesboisnet

Le comte Henri Espivent de la Villesboisnet, né le à Londres et décédé le , est un général et homme politique français.

Henri Espivent de La Villesboisnet
Fonction
Sénateur de la Loire-Atlantique
-
Titre de noblesse
Comte romain
Biographie
Naissance
Décès
(à 94 ans)
Paris
Nationalité
Formation
Activités
Homme politique, militaire
Famille
Autres informations
Parti politique
Arme
Grade militaire
Conflits
Commandements
Distinctions

Il est le plus connu des membres d'une famille subsistante de la noblesse française.

Biographie

Henri Espivent de La Villesboisnet est le fils de Pierre Espivent de La Villesboisnet, chevalier de l'ordre de Saint-Louis, et de Jeanne Bedeau de L'Ecochère.

À l'École spéciale militaire de Saint-Cyr, où il est entré en 1830, il fait partie de la promotion du Firmament. Il en sort sous-lieutenant en 1832. Il est nommé lieutenant en 1835, puis capitaine en 1839.

La bataille d'Isly par Horace Vernet.

En Afrique, il est aide de camp du général Bedeau et se fait remarquer lors de la bataille d'Isly. Il est d'ailleurs représenté sur un tableau d'Horace Vernet qui se trouve actuellement à Versailles.

Chef d'escadron en 1847, il participe à l'expédition de Rome en tant qu'aide de camp du général Oudinot. Il est alors chargé de la préparation du débarquement des troupes à Civitavecchia[1]. Après la prise de la ville, il sera chargé de rendre compte des opérations militaires au gouvernement français.

Il est nommé lieutenant-colonel en 1849, colonel en 1852, général de brigade en 1860, général de division en 1870.

En 1871, il est envoyé vers le sud-est pour réprimer les mouvements insurrectionnels de la Commune de Lyon et de celle de Marseille dont il vient à bout à l'issue d'une répression sanglante[2].

Il est à la tête du 15e corps d'armée (Marseille) du au , puis du 11e corps d'armée (Nantes) du au .

Il est sénateur de la Loire-Inférieure pendant 21 ans, étant élu, en tant que monarchiste et catholique, à trois reprises :

  • le ;
  • le ;
  • le .

Il ne se représente pas après la fin de son mandat le .

Titres et distinctions

Sources

Liens externes

Notes et références

  1. Voir Ma mission à Rome de Ferdinand de Lesseps .
  2. « 1871 : proclamation et chute de la Commune de Marseille », sur Retronews,

Articles connexes

  • Portail de la politique française
  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail de la France au XIXe siècle
  • Portail de la Loire-Atlantique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.