Henri Piazza

Henri Jules Piazza, né à Rome le et mort à Paris le [1], est un éditeur d'art et d'estampes français d'origine italienne, également traducteur, poète et auteur dramatique[2].

Pour les articles homonymes, voir Piazza.
Henri Piazza
Biographie
Naissance
Décès
(à 68 ans)
Paris
Nom de naissance
Henri Jules Piazza
Nationalité
Activités
Enfant

Parcours

Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (mai 2017). 
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Henri Piazza est considéré comme l'un des plus importants précurseurs de l'édition de livres de luxe illustrés à tirage limité de la fin du XIXe et du début du XXe siècle[3].

De à , il édite la revue mensuelle d'art L'Estampe moderne, avec Charles Masson (1858-1931), futur directeur du musée du Luxembourg : plus de 100 lithographies, la plupart originales, sont imprimées par F. Champenois (Paris, boulevard Saint-Michel), d'une grande qualité.

Sa maison prend le nom de « L'Édition d'art H. Piazza et Cie ».

Parmi quelques-uns de ses chefs-d’œuvre, retenons :

  • 1897 : Ilsée, princesse de Tripoli de Robert de Flers, chaque page est illustrée par Alfons Mucha de lithographies tirées par F. Champenois qui était l'imprimeur parisien de Piazza.
  • 1900 : Cloche de Noël et de Pâques d'Émile Gebhart, également illustré par Mucha.
  • 1900 : Le roman de Tristan et Iseult, de Joseph Bédier, illustré par Robert Engels, et traduit dans le monde entier.
  • 1905 : The Flower Book d'Edward Burne-Jones, publié par l'épouse du peintre à titre posthume et imprimé à 300 exemplaires. Il contient 38 illustrations colorées au pochoir et retouchées à la main.
L'une des pages du Ilsée, illustrée par Alfons Mucha (1897).

En 1920 est lancée la collection « Épopées et légendes ».

En , Piazza crée une nouvelle société, « Le Livre français » qui se définit comme une « société d'édition de chefs-d'œuvre français du conte et du roman en éditions de luxe accessibles au grand public. » Le comité de patronage est composé d'écrivains célèbres et le secrétariat général littéraire confié à Edmond Pilon[4]. Le premier ouvrage publié par la société est La Princesse de Clèves de Madame de Lafayette.

À la mort de Piazza en 1929, la maison d’édition est reprise par Robert Hostater, son ancien assistant. De cette période, très marquée par un attrait de la maison pour l'orientalisme et l'art déco, il faut retenir l'édition en 12 volumes de l'intégrale d'Alfred de Musset illustrés de 309 compositions d'André-Édouard Marty (1932-1936).

Par la suite, le fonds est racheté en 1944 par « Les Heures Claires, Édition de livres d’art et de bibliophilie » puis la marque en tant que telle disparaît au milieu des années 1970.

Famille

Henri Piazza est le père de la réalisatrice et productrice Denise Tual.

Catalogue

Auteurs

Les éditions d'art Henri Piazza publiaient entre autres des œuvres de :

Collections

Fondée en 1920, active durant plus d'un demi-siècle, la collection « Épopées et légendes », présentée avec couverture marron ornementée par un artiste avec des cahiers couleur ivoire, assura une certaine notoriété à cette maison. On y trouve l'édition, présentée et adaptée par un spécialiste en langue moderne, de la plupart des grands textes fondateurs de toutes les civilisations.

Illustrateurs

La page 193 du Roman de Tristan et Iseult illustrée par Robert Engels (1900).
Illustration de Michel Simonidy pour Histoire de Minoutchehr : selon le Livre des Rois (1919).

Henri Piazza a fait appel à de nombreux illustrateurs dont :

Références

  1. Denise Tual, Au cœur du temps, Paris, Carrère, 1987.
  2. Notice de personne du catalogue général de la BnF.
  3. Anne-Marie Sauvage in Dictionnaire encyclopédique du livre, Cercle de la librairie, 2005, tome 2, p. 989, § Ilsée.
  4. Pascal Fouché, Chronologie de l'édition contemporaine depuis 1900, en ligne.
  5. Auteur pour la jeunesse dont la vie reste à ce jour mystérieuse, il est présent dans le catalogue de Piazza sur de très nombreux titres en tant qu'adaptateur de textes anciens en français moderne.

Voir aussi

Articles connexes

Liens externes

  • Portail de l’édition
  • Portail de la gravure et de l'estampe
  • Portail de la France
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.