Henry Allingham

Henry William Allingham (né le à Londres et mort le ) a été l'homme le plus vieux du monde du jusqu'à sa mort, ainsi que le doyen supercentenaire de la Première Guerre mondiale. Il a également été le plus vieux survivant des Forces armées britanniques. À ce titre, il se rendit chaque année à Saint-Omer (Pas-de-Calais) le 11 novembre, pour se recueillir devant le monument aux morts.

Pour les articles homonymes, voir Allingham.
Henry Allingham
Le député Simon Hughes rencontre Henry Allingham à l'Imperial War Museum le
Biographie
Naissance
Décès
(à 113 ans)
Brighton
Période d'activité
Depuis
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Armes
Conflits
Distinctions
British War Medal (en)
Victory Medal

Pendant la guerre, il rejoignit le service aérien de la Royal Navy en , puis la Royal Air Force en . Il participa notamment à la bataille du Jutland[1],[2].

Le , il devint le deuxième plus vieux Britannique vivant. Il détint également à cette date le record du plus vieil homme européen et le deuxième plus vieil homme du monde[3].

Le , après la mort de Tomoji Tanabe, doyen de 113 ans, il lui succéda au titre de plus vieil homme du monde.

Mort

Le cortège funèbre de Henry Allingham quittant St Dunstan's en route vers l'église St Nicholas

Il est mort dans son sommeil le , âgé de 113 ans et 42 jours. À la suite de sa mort, Harry Patch est le dernier vétéran britannique de la Première Guerre mondiale, et Patch mourut une semaine après Allingham[1].

Il expliquait sa longévité hors norme par « les cigarettes, le whisky et les femmes très, très sauvages »[4]. Son épouse est décédée en 1970.

Article connexe

Notes et références

Source


  • Portail de l’histoire militaire
  • Portail des records
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.