Henry Edwyn Stanhope

Le vice-amiral Sir Henry Edwyn Stanhope, 1er baronnet (1754 – ) était un officier de la Royal Navy devenu Commandant en Chef de La Nore.

Henry Edwyn Stanhope
Biographie
Naissance
Décès
Allégeance
Activité
Officier de marine
Autres informations
Grade militaire
Conflit

Carrière navale

Stanhope était commandant du navire de Troisième rang le HMS Russell à la Bataille de Saint-Christophe en , pendant la Guerre d'indépendance des États-Unis. Il a continué à être commandant en second de la flotte, avec son drapeau dans le Vaisseau de 74 canons HMS Pompee, à la Bataille de Copenhague (1801) où la marine a fourni un appui pour l'assiégeant en pendant les Guerres de la Révolution française[1]. Il a été créé baronnet le [2] et, après avoir servi comme Amiral Surintendant à Woolwich[3], est devenu Commandant en chef de La Nore , en 1810, et se retire comme Vice-amiral[4].

Dans l'été de 1809, il a été membre du groupe de juges à la Cour martiale qui a évalué si l'amiral John James Gambier avait échoué à soutenir le capitaine Lord Cochrane à la Bataille de l'île d'Aix en . Gambier a été innocenté de toutes les accusations[5].

Famille

Stanhope a épousé Margaret Malbone; ils ont eu un fils, le Commandant Edwyn Francis Scudamore Stanhope RN, 2e baronnet (1793-1874) et deux filles.

Références

  1. « Sir Henry Edwyn Stanhope, 1st Baronet », The Peerage.com (consulté le 1er janvier 2015)
  2. Burke, p. 477
  3. Ralfe, p. 120
  4. Winfield, p. 17
  5. W.B. Gurney, Minutes of a court-martial . . . on the trial of James Lord Gambier, Mottey, Harrison & Miller, (lire en ligne)

Sources

  • John Burke, A General and Heraldic Dictionary of the Peerage and Baronetage of the British Empire, Volume 2, Henry Colburn, (lire en ligne)
  • James Ralfe, The Naval Chronology of Great Britain; Or, An Historical Account of Naval and Maritime Events, Whitmore and Fenn, (lire en ligne)
  • Rif Winfield, British Warships in the Age of Sail 1714-1792: Design, Construction, Careers and Fates, Seaforth Publishing, (ISBN 978-1844157006, lire en ligne)
  • Portail de l’Angleterre
  • Portail de la Royal Navy
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.