Herman Wijns

Herman Wijns (ou Herman Wyns), né le à Merksem, aujourd'hui un district d'Anvers en Belgique, mort le à Merksem, est un jeune flamand dont la cause de béatification est en cours d'étude.

Pour les articles homonymes, voir Wyns (homonymie).
Herman Wijns en servant d'autel

Biographie succincte

Né en 1931 à Merksem, Herman Wijns fait sa première communion à l'âge de 6 ans et participe chaque jour à la messe, souvent en étant servant d'autel. Il veut être « prêtre... sinon rien » et mène une vie de jeune chrétien exemplaire. Blessé accidentellement en 1941, il meurt en odeur de sainteté après plusieurs opérations[1].

La dévotion à Herman Wijns semble largement répandue : selon Thierry Lelièvre, plusieurs grâces auraient été obtenues par son intercession, et plus de 1 400 ex-voto garnissent sa tombe en signe de reconnaissance[1].

Sources bibliographiques

  • Thierry Lelièvre, Même les enfants peuvent être canonisés !, Paris, éditions Pierre Téqui, 2005, page 265.
  • (nl) Lucienne De Maeght, Herman Wijns : Een liefde-magneet tussen God en de mensen, Merksem, Vrienden van Herman Wijns vzw, 1993, 96 pages.
  • Omer Van de Vijvere, Frère Marius-Jean, Le petit prêtre de Merksem (Anvers) : Herman Wijns (1931-1941), Éditions Jules Hovine, 1972, 151 p.
  • (nl) Alfred Scheers, Herman Wijns: het blijspel van 'n jongensleven, Minderbroedersklooster, 1942, 83 pages.
  • Michel de Crousnilhon, Herman Wijns, l'enfant prêtre, Les Presses du Midi, , 52 p. (ISBN 978-2812708923).

Notes et références

  1. Thierry Lelièvre, Même les enfants peuvent être canonisés !, Paris, éditions Pierre Téqui, 2005, page 265.

Voir aussi

Liens externes

  • Portail du catholicisme
  • Portail de la Région flamande
  • Portail de la Belgique
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.