Hugh Mundell

Hugh Mundell est un chanteur jamaïcain de reggae, né le à Kingston et mort assassiné le à Kingston.

Pour les articles homonymes, voir Mundell.
Hugh Mundell
Surnom Jah Levi
Naissance
Kingston
Décès
Kingston
Activité principale auteur-compositeur-interprète
Genre musical Reggae, dancehall
Années actives 1975 - 1983

Biographie

Hugh Mundell est issu de la classe moyenne et est scolarisé à Ardenne High School (en)[1]. Il fait ses premiers pas dans le milieu de la musique durant son adolescence grâce au producteur Joe Gibbs. Il est ensuite engagé en tant que disc jockey par Augustus Pablo et chante dans son sound system. Hugh Mundell, qui enregistre parfois sous le pseudonyme de Jah Levi, sort un premier single en 1975 intitulé Africa Must Be Free[2]. Son premier album, Africa Must Be Free by 1983, est réalisé en 1978 et obtient un succès d'estime en Europe. Il laisse moins de traces en Jamaïque, mais influence tout de même des artistes en herbe comme Junior Reid. Celui-ci, plus jeune de trois ans, décrit Mundell comme son frère et son mentor[1].

Après avoir produit Speak the Truth, le premier single de Junior Reid, dans le studio d'enregistrement d'Augustus Pablo[1],[3], Mundell s'implique dans la production de ses propres disques à partir de 1979[2]. Son second album, Time and Place, est édité par Muni Music. Par la suite, il travaille avec les producteurs Henry Lawes et Prince Jammy. Hugh Mundell est assassiné en 1983, à l'âge de 21 ans. Après sa mort, plusieurs albums sont réalisés à titre posthume[3].

Discographie

Albums

  • 1978 : Africa Must Be Free by 1983
  • 1980 : Time and Place
  • 1980 : Jah Fire
  • 1982 : Mundell
  • 1983 : Arise

Compilations

  • 1994 : Blackman's Foundation
  • 2003 : The Blessed Youth

Bibliographie

Références

  1. (en) Howard Campbell, « Hugh Mundell freedom fighter », The Jamaica Observer (en),
  2. (en) Craig Harris, « Biographie de Hugh Mundell », AllMusic
  3. David Vlado Moskowitz, p. 217
  • Portail du reggae
  • Portail de la Jamaïque
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.