Hughes Aircraft

Hughes Aircraft Company est une compagnie américaine de construction aérospatiale et de défense fondée par Howard Hughes. Elle construit surtout des prototypes comme le XF-11 ou le Hughes H-4 Hercules. À la mort de Hughes, elle continue à exister et construit l'hélicoptère AH-64 Apache. En 1984, la division Hughes Helicopters est rachetée par McDonnell Douglas, Hughes Space and Communications Company fut repris par Boeing.

Pour les articles homonymes, voir Hughes.

Hughes Aircraft

Logo de la compagnie de 1932 à 1976

Création 1932
Dates clés 1985 : rachat par General Motors
1997 : rachat par Raytheon
Disparition
Fondateurs Howard Hughes
Forme juridique Société anonyme avec appel public à l'épargne
Siège social Culver City
 États-Unis
Directeurs Howard Hughes
Actionnaires Raytheon
Activité Aéronautique
Aérospatiale
Télécommunications
Produits Avions militaires, hélicoptères, satellites
Société mère Raytheon

Histoire

En 1932, Howard Hughes constitua Hughes Aircraft Company en tant que division de sa société mère, Hughes Tool Company[1]. Cette nouvelle société était basée à Grand Central Airport (en).

En 1935 Hughes, avec l'aide de son ingénieur en aviation Glenn Odekirk (en), mit en chantier le H-1 Racer. Cet appareil fut conçu en incluant les dernières technologies de l'époque : train d'atterrissage rétractable, cockpit clos, rivets poncés. Le H-1 permit de conquérir les records de vitesse durant les quelques années qui suivirent.

Cette grande passion pour l’aéronautique le fit connaitre du grand public après avoir établi plusieurs records de vitesse. Hughes Aircraft Company obtint pendant la Seconde Guerre mondiale plusieurs contrats[1], dont l’un aboutit à la construction du XF-11, un avion de reconnaissance qui devait avoir une vitesse supérieure aux chasseurs de l’époque. Son crash lors de son vol initial du mit fin au projet[2].

Au cours de la Seconde Guerre mondiale, la compagnie conçut et fabriqua de nombreux prototypes dont le célèbre Hughes H-4 Hercules. Cependant les installations industrielles furent principalement utilisées pour la fabrication sous licence. Entre le début et la fin de la guerre, l'effectif de la société passa de quatre personnes à près de 80 000 salariés[3].

Hughes Helicopters

En 1947, Howard Hughes redirige les efforts de Hughes Aircraft des avions vers les hélicoptères. En 1948, quand le constructeur d'hélicoptère Kellett Aircraft Co. vend sa dernière conception à Hughes pour la production. Le Hughes XH-17 effectue son premier vol en , mais est un échec commercial. En 1955, Howard Hughes sépare la division Hélicoptère de la société, et la fusionne avec Hughes Tool Company, et la nomme Hughes Tool Company's Aircraft Division. La division Avions se concentre sur la production d'hélicoptères légers, principalement les Hughes 269/300 et OH-6 Cayuse/Hughes 500.

Avions militaires

Radars

Missiles

Sonde spatiale

Notes et références

  1. (en) « Hughes Aircraft and Electronics », Université du Nevada à Las Vegas (consulté le 6 décembre 2006)
  2. (en) The Crash of the XF-11 - Check-Six.com
  3. (en) « Hughes Aircraft », PilotFriend.com.

Annexes

Articles connexes

Lien externe

  • Portail des entreprises
  • Portail de l’aéronautique
  • Portail de l’astronautique
  • Portail des hélicoptères
  • Portail des forces armées des États-Unis
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.