Hugues II de Molise

Hugues II de Molise († ou [1]) est un baron italo-normand du royaume de Sicile, seigneur de Bojano et comte du Molise.

Hugues II de Molise
Titre de noblesse
Comte
Biographie
Décès
Activité
Aristocrate

Biographie

Descendant du seigneur normand Guimundus de Castrum Molinis, fils du comte Hugues Ier de Molise († après [2]), Hugues II de Molise appartient à une importante famille implantée en Molise depuis les années 1040.

Dans les années 1110, il succède à son frère aîné Simon († 1114/1118[3]) à la tête du puissant comté de Molise.

À une date inconnue, il épouse Clémence, une fille bâtarde du roi Roger II de Sicile et d'une concubine. Il la répudie (avant 1153) avant d'épouser une certaine Adélaïde (encore vivante en 1206). Le pape Eugène III avait d'abord refusé au comte Hugues l'annulation de son premier mariage[4].

Les Annales Casenses mentionne le fait qu'en 1135, le comte Hugues de Molise est capturé à Aversa par le roi Roger II de Sicile[5], peut-être après s'être rebellé[6].

En 1137, Hugues II de Molise abandonne une nouvelle fois sa fidélité envers le royaume sicilo-normand pour se ranger aux côtés de l'empereur germanique Lothaire de Supplinbourg, poussé par le pape Innocent II et l'empereur byzantin Jean II Comnène, hostiles aux Normands, à attaquer le roi Roger II de Sicile. Hugues II de Molise suivra un autre rebelle normand, le comte Guillaume de Loritello (fils de Robert de Loritello, de la famille Hauteville), et prêtera hommage à l'empereur Lothaire.

Après avoir été brièvement dépossédé de ses biens, il est pardonné par le roi et nommé Justicier du royaume.


Notes et références

  1. (en) Medieval Lands
  2. Leonis Marsicani, Chronica Monasterii Casinensis IV.25, MGH SS VII, p. 773.
  3. Leonis Marsicani, Chronica Monasterii Casinensis IV.25, MGH SS VII, p. 773.
  4. (en) Jean of Salisbury, The Historia pontificalis of John of Salisbury
  5. Annales Casenses 1135, MGH SS XIX, p. 309.
  6. Capturé dans l'un des fiefs de la famille Drengot, Hugues II de Molise s'était probablement rangé du côté de Rainulf II d'Alife, ennemi juré du roi Roger II de Sicile.

Bibliographie

  • Ferdinand Chalandon, Histoire de la domination normande en Italie et en Sicile. A. Picard, Paris, 1907.
  • John Julius Norwich, The Kingdom in the Sun, 1130-1194. Londres, 1970.
  • Pierre Aubé, Roger II de Sicile: un Normand en Méditerranée. Payot, 2001.

Liens externes


  • Portail de l’histoire
  • Portail du Moyen Âge central
  • Portail de l’Italie
Cet article est issu de Wikipedia. Le texte est sous licence Creative Commons - Attribution - Sharealike. Des conditions supplémentaires peuvent s'appliquer aux fichiers multimédias.